Créer un connecteur d'identité

Par défaut, Google Cloud Search ne reconnaît que les identités Google stockées dans Google Cloud Directory (utilisateurs et groupes). Les connecteurs d'identité permettent de synchroniser les identités de votre entreprise avec les identités Google utilisées par Google Cloud Search.

Google propose les options suivantes pour développer des connecteurs d'identité :

  • Le SDK Identity Connector. Cette option est destinée aux développeurs qui programment en langage Java. Le SDK Identity Connector est un wrapper pour l'API REST qui accélère la création des connecteurs. Pour créer un connecteur d'identité à l'aide du SDK, reportez-vous à la section Créer un connecteur d'identité à l'aide du SDK Identity Connector.

  • Une API REST de bas niveau et des bibliothèques d'API. Ces options sont destinées aux développeurs qui ne programment pas en Java, ou dont la base de code est mieux adaptée à une API REST ou à une bibliothèque. Pour créer un connecteur d'identité à l'aide de l'API REST, consultez la page API Directory : comptes utilisateur pour en savoir plus sur le mappage des utilisateurs et la documentation de Cloud Identity pour en savoir plus sur le mappage des groupes.

Créer un connecteur d'identité à l'aide du SDK Identity Connector

Un connecteur d'identité standard exécute les tâches suivantes :

  1. Configuration du connecteur
  2. Récupération de tous les utilisateurs du système d'identité de votre entreprise et envoi de ceux-ci à Google pour synchronisation avec les identités Google
  3. Récupération de tous les groupes du système d'identité de votre entreprise et envoi de ceux-ci à Google pour synchronisation avec les identités Google

Configurer les dépendances

Vous devez inclure certaines dépendances dans votre fichier de build pour pouvoir utiliser le SDK. Cliquez sur un onglet ci-dessous pour afficher les dépendances de l'environnement associé à votre build :

Maven

<dependency>
<groupId>com.google.enterprise.cloudsearch</groupId>
<artifactId>google-cloudsearch-identity-connector-sdk</artifactId>
<version>v1-0.0.2</version>
</dependency>

Gradle

 compile group: 'com.google.enterprise.cloudsearch',
         name: 'google-cloudsearch-identity-connector-sdk',
         version: 'v1-0.0.2'

Créer la configuration de votre connecteur

Chaque connecteur possède son fichier de configuration déterminant les paramètres à utiliser, tels que l'ID de votre dépôt. Les paramètres sont définis sous la forme de paires clé/valeur, telles que

api.sourceId=1234567890abcdef
.

Le SDK Google Cloud Search comprend plusieurs paramètres de configuration fournis par Google et utilisés par tous les connecteurs. Vous devez déclarer les paramètres suivants fournis par Google dans votre fichier de configuration :

  • Pour un connecteur de contenu, vous devez déclarer les paramètres api.sourceId et api.serviceAccountPrivateKeyFile, car ils identifient l'emplacement de votre dépôt et de la clé privée nécessaire pour accéder à celui-ci.
  • Pour un connecteur d'identité, vous devez déclarer le paramètre api.identitySourceId, car il identifie l'emplacement de votre source d'identité externe. Si vous synchronisez des utilisateurs, vous devez également déclarer api.customerId en tant qu'identifiant unique du compte G Suite de votre entreprise.

Vous n'avez pas besoin de déclarer d'autres paramètres fournis par Google dans votre fichier de configuration, sauf si vous souhaitez ignorer leur valeur par défaut. Pour plus d'informations sur les paramètres de configuration fournis par Google (concernant la génération de certains ID et de certaines clés, par exemple), reportez-vous à la page Paramètres de configuration fournis par Google.

Vous pouvez également définir des paramètres de dépôt personnalisés à utiliser dans votre fichier de configuration.

Remarque : Bien qu'aucune convention d'attribution de noms stricte ne s'applique au fichier de propriétés des connecteurs, nous vous recommandons néanmoins d'enregistrer votre fichier sous l'extension .properties ou .config.

Transmettre le fichier de configuration au connecteur

Définissez la propriété système config de manière à transmettre le fichier de configuration à votre connecteur. Pour ce faire, utilisez l'argument -D lors du démarrage du connecteur. La commande suivante permet de démarrer le connecteur avec le fichier de configuration MyConfig.properties, par exemple :

java -classpath myconnector.jar;... -Dconfig=MyConfig.properties MyConnector

Si cet argument n'est pas transmis, le SDK tente d'accéder à un fichier de configuration par défaut nommé connector-config.properties.

Créer un connecteur d'identité pour la synchronisation complète à l'aide d'une classe modèle

Le SDK Identity Connector comprend une classe de modèle, FullSyncIdentityConnector, qui vous permet de synchroniser tous les utilisateurs et groupes de votre dépôt d'identités avec les identités Google. Cette section explique comment effectuer une synchronisation complète des utilisateurs et des groupes à partir d'un dépôt d'identités non-Google à l'aide du modèle FullSyncIdentityConnector.

Cette section de la documentation fait référence à des extraits de code tirés de l'exemple IdentityConnecorSample.java. Cet exemple lit les identités des utilisateurs et des groupes à partir de deux fichiers CSV, puis les synchronise avec les identités Google.

Ajouter le point d'entrée du connecteur

Le point d'entrée d'un connecteur est la méthode main(). La fonction principale de cette méthode consiste à créer une instance de la classe Application et à appeler sa méthode start() pour exécuter le connecteur.

Avant d'appeler application.start(), utilisez la classe IdentityApplication.Builder pour instancier le modèle FullSyncIdentityConnector. Le modèle FullSyncIdentityConnector accepte un objet Repository dont vous utiliserez les méthodes. L'extrait de code suivant montre comment mettre en œuvre la méthode main() :

IdentityConnectorSample.java
/**
 * This sample connector uses the Cloud Search SDK template class for a full
 * sync connector. In the full sync case, the repository is responsible
 * for providing a snapshot of the complete identity mappings and
 * group rosters. This is then reconciled against the current set
 * of mappings and groups in Cloud Directory.
 *
 * @param args program command line arguments
 * @throws InterruptedException thrown if an abort is issued during initialization
 */
public static void main(String[] args) throws InterruptedException {
  Repository repository = new CsvRepository();
  IdentityConnector connector = new FullSyncIdentityConnector(repository);
  IdentityApplication application = new IdentityApplication.Builder(connector, args).build();
  application.start();
}

En coulisses, le SDK appelle la méthode initConfig(), après que la méthode main() de votre connecteur a appelé Application.build. La méthode initConfig() accomplit les tâches suivantes :

  1. Appel de la méthode Configuation.isInitialized() pour confirmer que Configuration n'a pas été initialisé
  2. Initialisation d'un objet Configuration avec les paires clé/valeur fournies par Google. Chaque paire clé/valeur est stockée dans un objet ConfigValue à l'intérieur de l'objet Configuration.

Ajouter l'interface Repository

L'objet Repository n'a qu'une fonction, qui consiste à synchroniser les identités du dépôt avec celles de Google. Lorsque vous utilisez un modèle, il vous suffit d'ignorer certaines méthodes dans l'interface Repository pour créer un connecteur d'identité. Pour le connecteur FullTraversalConnector, vous devrez probablement ignorer les méthodes suivantes :

  • La méthode init(). Pour configurer et initialiser un dépôt d'identités, ignorez la méthode init().

  • La méthode listUsers(). Pour synchroniser tous les utilisateurs du dépôt d'identités avec les utilisateurs Google, ignorez la méthode listUsers().

  • La méthode listGroups(). Pour synchroniser tous les groupes du dépôt d'identités avec les groupes Google, ignorez la méthode listGroups().

  • (Facultatif) La méthode close(). Si vous devez procéder à un nettoyage du dépôt, ignorez la méthode close(). Celle-ci est appelée une fois lors de l'arrêt du connecteur.

Récupérer les paramètres de configuration personnalisés

Dans le cadre de la gestion de la configuration de votre connecteur, vous devez récupérer les éventuels paramètres personnalisés contenus dans l'objet Configuration. Cette tâche est généralement effectuée dans une méthode init() de la classe Repository.

La classe Configuration comprend plusieurs méthodes qui permettent d'obtenir différents types de données à partir d'une configuration. Chaque méthode renvoie un objet ConfigValue. Pour récupérer la valeur réelle, utilisez ensuite la méthode get() de l'objet ConfigValue. L'extrait suivant montre comment extraire les valeurs userMappingCsvPath et groupMappingCsvPath à partir d'un objet de Configuration :

IdentityConnectorSample.java
/**
 * Initializes the repository once the SDK is initialized.
 *
 * @param context Injected context, contains convenienve methods
 *                for building users & groups
 * @throws IOException if unable to initialize.
 */
@Override
public void init(RepositoryContext context) throws IOException {
  log.info("Initializing repository");
  this.context = context;
  userMappingCsvPath = Configuration.getString(
      "sample.usersFile", "users.csv").get().trim();
  groupMappingCsvPath = Configuration.getString(
      "sample.groupsFile", "groups.csv").get().trim();
}

Pour récupérer et analyser un paramètre contenant plusieurs valeurs, utilisez l'un des analyseurs de type de la classe Configuration, lesquels permettent d'analyser les données par fragments distincts. L'extrait de code suivant (issu du connecteur du tutoriel) permet d'obtenir la liste des noms de dépôts GitHub grâce à la méthode getMultiValue :

GithubRepository.java
ConfigValue<List<String>> repos = Configuration.getMultiValue(
    "github.repos",
    Collections.emptyList(),
    Configuration.STRING_PARSER);

Récupérer le mappage de tous les utilisateurs

Ignorez la méthode listUsers() pour récupérer le mappage de tous les utilisateurs à partir de votre dépôt d'identités. La méthode listUsers() accepte un point de contrôle représentant la dernière identité à synchroniser. Le point de contrôle peut servir à reprendre la synchronisation si le processus doit être interrompu. Pour chaque utilisateur de votre dépôt, vous accomplirez les tâches suivantes dans la méthode listUsers() :

  1. Récupérer un mappage comprenant l'identité Google et l'identité externe associée
  2. Empaqueter ces deux éléments dans un itérateur renvoyé par la méthode listUsers()

Récupérer un mappage d'utilisateurs

L'extrait de code suivant montre comment récupérer les mappages d'identités stockés dans un fichier CSV :

IdentityConnectorSample.java
/**
 * Retrieves all user identity mappings for the identity source. For the
 * full sync connector, the repository must provide a complete snapshot
 * of the mappings. This is reconciled against the current mappings
 * in Cloud Directory. All identity mappings returned here are
 * set in Cloud Directory. Any previously mapped users that are omitted
 * are unmapped.
 *
 * The connector does not create new users. All users are assumed to
 * exist in Cloud Directory.
 *
 * @param checkpoint Saved state if paging over large result sets. Not used
 *                   for this sample.
 * @return Iterator of user identity mappings
 * @throws IOException if unable to read user identity mappings
 */
@Override
public CheckpointCloseableIterable<IdentityUser> listUsers(byte[] checkpoint)
    throws IOException {
  List<IdentityUser> users = new ArrayList<>();
  try (Reader in = new FileReader(userMappingCsvPath)) {
    // Read user mappings from CSV file
    CSVParser parser = CSVFormat.RFC4180
        .withIgnoreSurroundingSpaces()
        .withIgnoreEmptyLines()
        .withCommentMarker('#')
        .parse(in);
    for (CSVRecord record : parser.getRecords()) {
      // Each record is in form: "primary_email", "external_id"
      String primaryEmailAddress = record.get(0);
      String externalId = record.get(1);
      if (primaryEmailAddress.isEmpty() || externalId.isEmpty()) {
        // Skip any malformed mappings
        continue;
      }
      log.info(() -> String.format("Adding user %s/%s",
          primaryEmailAddress, externalId));

      // Add the identity mapping
      IdentityUser user = context.buildIdentityUser(
          primaryEmailAddress, externalId);
      users.add(user);
    }
  }
  // ...
}

Empaqueter un mappage d'utilisateurs dans un itérateur

La méthode listUsers() renvoie un Iterator (plus précisément, un CheckpointCloseableIterable) d'objets IdentityUser. Vous pouvez construire et renvoyer un itérateur à l'aide de la classe CheckpointClosableIterableImpl.Builder. L'extrait de code suivant montre comment empaqueter chaque mappage dans l'itérateur de création de liste à partir de cette liste :

IdentityConnectorSample.java
CheckpointCloseableIterable<IdentityUser> iterator =
  new CheckpointCloseableIterableImpl.Builder<IdentityUser>(users)
      .setHasMore(false)
      .setCheckpoint((byte[])null)
      .build();

Récupérer un groupe

Ignorez la méthode listGroups() pour récupérer tous les groupes et leurs membres à partir de votre dépôt d'identités. La méthode listGroups() accepte un point de contrôle représentant la dernière identité à synchroniser. Le point de contrôle peut servir à reprendre la synchronisation si le processus doit être interrompu. Pour chaque utilisateur de votre dépôt, vous accomplirez les tâches suivantes dans la méthode listGroups() :

  1. Récupérer le groupe et ses membres
  2. Empaqueter chaque groupe et ses membres dans un itérateur renvoyé par la méthode listGroups()

Récupérer l'identité du groupe

L'extrait de code suivant montre comment récupérer les groupes et les membres stockés dans un fichier CSV :

IdentityConnectorSample.java
/**
 * Retrieves all group rosters for the identity source. For the
 * full sync connector, the repository must provide a complete snapshot
 * of the rosters. This is reconciled against the current rosters
 * in Cloud Directory. All groups and members  returned here are
 * set in Cloud Directory. Any previously created groups or members
 * that are omitted are removed.
 *
 * @param checkpoint Saved state if paging over large result sets. Not used
 *                   for this sample.
 * @return Iterator of group rosters
 * @throws IOException if unable to read groups
 */    @Override
public CheckpointCloseableIterable<IdentityGroup> listGroups(byte[] checkpoint)
    throws IOException {
  List<IdentityGroup> groups = new ArrayList<>();
  try (Reader in = new FileReader(groupMappingCsvPath)) {
    // Read group rosters from CSV
    CSVParser parser = CSVFormat.RFC4180
        .withIgnoreSurroundingSpaces()
        .withIgnoreEmptyLines()
        .withCommentMarker('#')
        .parse(in);
    for (CSVRecord record : parser.getRecords()) {
      // Each record is in form: "group_id", "member"[, ..., "memberN"]
      String groupName = record.get(0);
      log.info(() -> String.format("Adding group %s", groupName));
      // Parse the remaining columns as group memberships
      Supplier<Set<Membership>> members = new MembershipsSupplier(record);
      IdentityGroup group = context.buildIdentityGroup(groupName, members);
      groups.add(group);
    }
  }
  // ...

}

Empaqueter le groupe et ses membres dans un itérateur

La méthode listGroups() renvoie un Iterator (plus précisément, un CheckpointCloseableIterable) d'objets IdentityGroup. Vous pouvez construire et renvoyer un itérateur à l'aide de la classe CheckpointClosableIterableImpl.Builder. L'extrait de code suivant montre comment empaqueter chaque groupe et ses membres dans l'itérateur de création de liste à partir de cette liste :

IdentityConnectorSample.java
CheckpointCloseableIterable<IdentityGroup> iterator =
   new CheckpointCloseableIterableImpl.Builder<IdentityGroup>(groups)
      .setHasMore(false)
      .setCheckpoint((byte[])null)
      .build();

Prochaines étapes

Voici quelques étapes que vous pouvez également suivre :