Référence KML

Stay organized with collections Save and categorize content based on your preferences.

Cette section contient une référence alphabétique pour tous les éléments KML définis dans la version 2.2 de KML, ainsi que pour les éléments de l'espace de noms de l'extension Google. L'arborescence des éléments KML est illustrée ci-dessous. Dans ce schéma, les éléments à droite d'une branche particulière dans l'arborescence sont des extensions des éléments à sa gauche. Par exemple, le repère est un type particulier d'élément géographique. Il contient tous les éléments qui appartiennent à l'élément géographique, ainsi que des éléments propres à l'élément "Repère".

KML est une norme ouverte appelée officiellement "OGC KML" (OGC KML). Il est géré par l'OGC (Open Geospatial Consortium, Inc.). Les spécifications complètes pour les fichiers KML OGC sont disponibles sur le site http://www.opengeospatial.org/standards/kml/.

Le schéma XML complet pour KML est disponible à l'adresse http://schemas.opengis.net/kml/.

Remarque:Cliquez sur le nom d'un élément de ce schéma pour accéder à son entrée dans la section de référence.

schéma de l'arborescence de classes Élément de l'objet (parent) Élément gx:Tour ; élément enfant de la fonctionnalité Élément NetworkLink ; enfant de la fonctionnalité Élément Repère ; enfant de l'élément géographique Élément de superposition ; enfant de la fonctionnalité Élément de conteneur ; enfant de la fonctionnalité Élément Élément de géométrie ; enfant de l'objet Élément PhotoOverlay ; enfant de la superposition ScreenOverlay ; enfant de la superposition Élément GroundOverlay ; enfant de la superposition Élément de dossier, enfant du conteneur Élément de document ; enfant du conteneur Élément de point ; enfant de la géométrie Élément LineString ; enfant de la géométrie Élément LinearRing ; enfant de la géométrie Élément link: enfant de l'objet Élément d'icône ; enfant de Lien Élément d'orientation ; enfant de l'objet Élément de lieu ; enfant de l'objet Élément d'échelle ; enfant de l'objet Élément polygonal ; enfant de la géométrie Élément Multigéométrie ; enfant de la géométrie Élément de modèle ; enfant de la géométrie multiple Élément gx:Track ; enfant de la géométrie Élément de style ; enfant de StyleSelector Élément gx:MultiTrack ; enfant de la géométrie Élément StyleSelector ; enfant de l'objet Élément StyleMap ; enfant du sélecteur de style Élément TimePrimitive ; enfant de l'objet Élément TimeSpan ; enfant de TimePrimitive gx:Horodatage Élément AbstractView ; enfant d'un objet Élément de l'appareil photo ; enfant de AbstractView Élément LookAt ; enfant de AbstractView Élément de région ; enfant de l'objet Élément Lod ; enfant de l'objet Élément LatLonBox ; enfant de l'objet Élément LatLonAltBox ; enfant de l'objet Élément gx:LatLonQuad ; chid of Object Élément SubStyle ; objet d'objet Élément BalloonStyle ; enfant de SubStyle Élément ColorStyle ; enfant de SubStyle Élément ListStyle ; enfant de SubStyle Élément gx:TimeSpan ; enfant de TimeSpan Élément TimeStamp ; enfant de TimePrimitive Élément LineStyle ; enfant de ColorStyle Élément PolyStyle ; enfant de ColorStyle Élément IconStyle ; enfant de ColorStyle Élément LabelStyle ; enfant de ColorStyle Élément gx:TourPrimitive ; enfant de l'objet gx:AnimationUpdate Élément gx:FlyTo ; enfant de TourPrimitive Élément gx:SoundCue ; enfant de TourPrimitive Élément gx:TourControl ; enfant de gx:TourPrimitive Élément gx:Wait ; enfant de gx:TourPrimitive Élément gx:PlayList ; enfant d'un objet

Notez que les éléments abstraits (indiqués dans les cases du diagramme) ne sont pas réellement utilisés dans les fichiers KML. Ils constituent un moyen utile de servir de base programmatique à plusieurs éléments dérivés similaires (mais différents). Comprendre cette hiérarchie orientée objet est également un bon moyen d'apprendre à utiliser le format KML, car vous pouvez facilement voir des regroupements d'éléments associés.

Un id peut être attribué à chaque élément dérivé de Object. Cet id est utilisé par le mécanisme de mise à jour des fichiers KML (voir <Update>) pour les fichiers chargés avec un élément LinkLink. Il est également utilisé par les styles partagés (voir <Style>). L'id est un ID XML standard.

KML étant une grammaire et un format de fichier XML, les noms de tags sont sensibles à la casse et doivent apparaître exactement comme indiqué ici. Si vous connaissez le langage XML, le schéma KML 2.2 vous intéressera aussi. Lorsque vous modifiez des fichiers texte KML, vous pouvez charger ce schéma dans n'importe quel éditeur XML et valider votre code KML.

Conseil: Affichage de KML pour les éléments géographiques de Google Earth

Voici une fonctionnalité pratique de Google Earth qui permet d'afficher facilement le fichier KML d'un élément géographique. Dans Google Earth, vous pouvez faire un clic droit sur un élément dans le panneau "Lieux", puis le copier. Pour afficher le fichier KML correspondant à l'objet copié, ouvrez votre éditeur de texte préféré et collez-y la sélection.

Compatibilité

Les versions KML utilisent un système de numérotation double : majorVersion.minorVersion. Toutes les versions ayant le même majorVersion sont compatibles. Par conséquent, si vous remplacez l'espace de noms par "2.2" (xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"), tous les fichiers KML 2.1 sont validés dans le schéma KML 2.2.

À propos de cette référence

Chaque entrée de référence inclut une section "Syntaxe" qui liste les éléments contenus dans l'élément principal. Cette section "Syntaxe" est une liste informelle qui présente un résumé simple des éléments. Cette section contient également les éléments suivants:

  • Valeurs par défaut pour chaque élément (ou points de suspension s'il s'agit d'un élément complexe ou s'il n'existe aucune valeur par défaut)
  • Le type de la valeur (voir Champs KML)

La section "Syntaxe" peut être copiée et utilisée comme modèle pour tout élément non abstrait d'un fichier KML.

Espace de noms de l'extension KML et préfixe gx

La norme KML d'OGC fournit un mécanisme pour les extensions. Il s'agit d'éléments supplémentaires qui contiennent des informations autres que celles disponibles dans la norme (en savoir plus sur les espaces de noms XML sur le site w3.org). Avec le lancement de Google Earth 5.0, Google a ajouté des extensions au format KML afin de prendre en charge plusieurs nouvelles fonctionnalités. Ces extensions utilisent le préfixe gx et l'URI d'espace de noms suivant:

 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2"

Cet URI d'espace de noms doit être ajouté à l'élément <kml> dans tout fichier KML à l'aide des éléments avec le préfixe gx-:

<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

Les extensions KML ne sont peut-être pas compatibles avec tous les navigateurs géographiques. Si votre navigateur n'est pas compatible avec certaines extensions, les données de ces extensions doivent être ignorées en mode silencieux et le reste du fichier KML doit se charger sans erreur.

Les éléments qui utilisent actuellement le préfixe gx sont les suivants:

Le schéma XML complet des éléments de cet espace de noms d'extension se trouve à l'adresse http://developers.google.com/kml/schema/kml22gx.xsd.

Champs KML

KML utilise des types XML courants tels que boolean, string, double, float, et int. En outre, il définit un certain nombre de types d'éléments de champ. Le tableau suivant répertorie certains des types les plus courants définis dans KML et des liens vers des exemples d'éléments qui les utilisent:

Type de champ Valeur Exemple d'utilisation
altitudeModeEnum clampToGround, relativeToGround, absolute Voir <LookAt> et <Region>
angle90 une valeur ≥−90 et ≤90 Voir <latitude> dans <Model>
anglepos90 une valeur ≥0 et ≤90 Regardez <tilt> dans <LookAt>
angle180 une valeur ≥−180 et ≤180 Voir <longitude> dans <Model>
angle360 une valeur ≥−360 et ≤360 Voir <heading> dans <Orientation>
color Valeur hexadécimale : aabbggrr Voir tous les éléments qui étendent <ColorStyle>
colorModeEnum normal, aléatoire Voir tous les éléments qui étendent <ColorStyle>
date/heure dateTime, date, gYearMonth, gYear Voir <TimeSpan> et <TimeStamp>
displayModeEnum par défaut, masquer Voir <BalloonStyle>
gridOrigin. basGauche, HautGauche Voir <PhotoOverlay>
refreshModeEnum onChange, onInterval, onExpire Voir <lien>
shapeEnum. rectangle, cylindre, sphère Voir <PhotoOverlay>
styleStateEnum normal, surlignage Voir <StyleMap>
unitsEnum fraction, pixels, insetPixels Voir <hotSpot> dans <IconStyle>, <ScreenOverlay>
vec2 x=double xunits=kml:unitsEnum
y=double yunits=kml:unitsEnum
Voir <hotSpot> dans <IconStyle>,
<ScreenOverlay>
viewRefreshEnum jamais, onRequest, onStop, onRegion Voir <lien>

 

<AbstractView>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- AbstractView -->                       <!-- Camera, LookAt -->
  <!-- extends Object -->
  <TimePrimitive>...</TimePrimitive>        <!-- gx:TimeSpan or gx:TimeStamp -->
  <gx:ViewerOptions>
    <gx:option name="" enabled=boolean />   <!-- name="streetview",
                                                      "historicalimagery",
                                                   or "sunlight" -->
  </gx:ViewerOptions>
<-- /AbstractView -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Cet élément est étendu par les éléments <Camera> et <LookAt>.

Extensions

Éléments spécifiques à AbstractView

<gx:ViewerOptions>
Cet élément active les modes d'affichage spéciaux dans Google Earth 6.0 et versions ultérieures. Il contient un ou plusieurs éléments enfants <gx:option>. L'élément <gx:option> comporte un attribut name et un attribut enabled. name spécifie l'un des éléments suivants: images Street View ("streetview"), images historiques ("image historique") et effets du soleil à une heure donnée ("soleil"). L'attribut enabled permet d'activer ou de désactiver un mode de visionnage donné.
<gx:horizFov>
Définit le champ de vision horizontal de AbstractView lors d'une visite. Cet élément n'a aucun effet sur les AbstractViews en dehors d'une visite. <gx:horizFov> est inséré automatiquement par le client Google Earth (versions 6.1 et ultérieures) pendant l'enregistrement de la visite. La valeur 60 est attribuée aux AbstractView standards. La valeur 85 est attribuée aux vues Street View, afin de correspondre au champ de vision Street View standard dans Google Earth. Une fois définie, la valeur est appliquée aux vues suivantes, jusqu'à ce qu'une nouvelle valeur soit spécifiée.

Étendu par

<gx:altitudeMode>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:altitudeMode>clampToGround</gx:altitudeMode>
  <!-- gx:altitudeModeEnum: relativeToSeaFloor, clampToSeaFloor, relativeToGround, clampToGround, absolute -->

Description

Ce champ peut être utilisé à la place de l'élément KML standard OGC <altitudeMode> et accepte les valeurs suivantes en plus des valeurs standards d'altitudeMode:

  • relativeToSeaFloor : interprète l'altitude comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si l'élément KML se trouve au-dessus de la mer et non de la mer, l'altitude sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification de l'altitude est ignorée, et l'élément KML sera positionné sur le fond marin. Si l'élément KML est sur terre plutôt qu'en mer, clampToSeaFloor sera fixé au sol.

Comme pour <altitudeMode>, <gx:altitudeMode> affecte:

  • Les coordonnées d'altitude dans l'élément <coordinates>
  • <minAltitude> et <maxAltitude> dans <LatLonAltBox>
  • <altitude> dans <Location>, <GroundOverlay> et AbstractView (<LookAt> et <Camera>).

Pour en savoir plus sur les modes d'altitude, consultez le chapitre Altitude Modes (Modes d'altitude) du guide du développeur KML.

Exemple

altitudemode_reference.kml

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">   <!-- required when using gx-prefixed elements -->

<Placemark>
  <name>gx:altitudeMode Example</name>
  <LookAt>
    <longitude>146.806</longitude>
    <latitude>12.219</latitude>
    <heading>-60</heading>
    <tilt>70</tilt>
    <range>6300</range>
    <gx:altitudeMode>relativeToSeaFloor</gx:altitudeMode>
  </LookAt>
  <LineString>
    <extrude>1</extrude>
    <gx:altitudeMode>relativeToSeaFloor</gx:altitudeMode>
    <coordinates>
      146.825,12.233,400
      146.820,12.222,400
      146.812,12.212,400
      146.796,12.209,400
      146.788,12.205,400
    </coordinates>
  </LineString>
</Placemark>

</kml>

 

<gx:AnimatedUpdate>.

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:AnimatedUpdate id="ID">
  <gx:duration>0.0</gx:duration>     <!-- double, specifies time in seconds -->
  <Update>
    <targetHref>...</targetHref>     <!-- required; can contain a URL or be left blank -->
                                      <!-- (to target elements within the same file) -->
    <Change>...</Change>
    <Create>...</Create>
    <Delete>...</Delete>
  </Update>
  <gx:delayedStart>0</gx:delayedStart>  <!-- double, specifies time in seconds -->
</gx:AnimatedUpdate>

Description

<gx:AnimatedUpdate> contrôle les modifications pendant une visite des éléments géographiques à l'aide de <Update>. Les modifications apportées aux éléments KML ne modifient pas le DOM. En d'autres termes, toute modification sera annulée à la fin de la visite et ne sera pas enregistrée dans le fichier KML.

<gx:AnimatedUpdate> doit également contenir une valeur <gx:duration> pour spécifier la durée (en secondes) de la mise à jour. Les champs entiers, flottants et de couleur sont animés de la valeur d'origine à la nouvelle valeur tout au long de la durée. Les valeurs booléennes, les chaînes et d'autres valeurs qui ne prêtent pas à l'interpolation sont mises à jour à la fin de la durée.

Pour en savoir plus sur <gx:AnimatedUpdate> et la chronologie de la visite, consultez la section Chronologie des visites dans le chapitre Visite du Guide du développeur KML.

<gx:duration>
Spécifie la durée, en secondes, pendant laquelle la mise à jour a lieu.
<gx:delayedStart>
Indique le nombre de secondes à attendre (après la position de début intégrée) avant de commencer la mise à jour.

Exemple

L'exemple ci-dessous illustre un changement de taille d'icône. Cette modification s'animera pendant cinq secondes.

animatedupdate_example.kml

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

<Document>
  <name>gx:AnimatedUpdate example</name>

  <Style id="pushpin">
    <IconStyle id="mystyle">
<Icon>
<href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pushpin/ylw-pushpin.png</href> <scale>1.0</scale>
</Icon>
</IconStyle>
</Style> <Placemark id="mountainpin1"> <name>Pin on a mountaintop</name> <styleUrl>#pushpin</styleUrl>
<Point>
<coordinates>170.1435558771009,-43.60505741890396,0</coordinates>
</Point> </Placemark> <gx:Tour> <name>Play me!</name> <gx:Playlist> <gx:FlyTo>
<gx:flyToMode>bounce</gx:flyToMode>
<gx:duration>3</gx:duration>
<Camera>
<longitude>170.157</longitude>
<latitude>-43.671</latitude>
<altitude>9700</altitude>
<heading>-6.333</heading>
<tilt>33.5</tilt>
</Camera>
</gx:FlyTo> <gx:AnimatedUpdate> <gx:duration>5</gx:duration> <Update> <targetHref></targetHref> <Change> <IconStyle targetId="mystyle"> <scale>10.0</scale> </IconStyle> </Change> </Update> </gx:AnimatedUpdate> <gx:Wait> <gx:duration>5</gx:duration> </gx:Wait> </gx:Playlist> </gx:Tour> </Document> </kml>

Extensions

Contient

<BalloonStyle>

Syntaxe

<BalloonStyle id="ID">
  <!-- specific to BalloonStyle -->
  <bgColor>ffffffff</bgColor>            <!-- kml:color -->
  <textColor>ff000000</textColor>        <!-- kml:color -->
  <text>...</text>                       <!-- string -->
  <displayMode>default</displayMode>     <!-- kml:displayModeEnum -->
</BalloonStyle>

Description

Indique comment l'info-bulle de description des repères est tracée. S'il est spécifié, la balise <bgColor> est utilisée comme couleur d'arrière-plan de l'info-bulle. Consultez la section <Feature> pour obtenir un diagramme illustrant l'affichage de l'info-bulle par défaut dans Google Earth.

Éléments spécifiques au style d'infobulle (BalloonStyle)

<bgColor>
Couleur d'arrière-plan de l'info-bulle (facultatif). Les valeurs de couleur et d'opacité (alpha) sont exprimées en notation hexadécimale. La plage de valeurs d'une couleur est comprise entre 0 et 255 (de 00 à ff). L'ordre d'expression est aabbggrr, où aa=alpha (00 à ff) ; bb=blue (00 à ff) ; gg=green (00 à ff) ; rr=red (00 à ff). Pour la version alpha, 00 est entièrement transparent et ff est complètement opaque. Par exemple, si vous souhaitez appliquer une couleur bleue avec une opacité de 50 % à une superposition, vous devez indiquer ce qui suit: <bgColor>7fff0000</bgColor>, où alpha=0x7f, bleu=0xff, vert=0x00 et rouge=0x00. La couleur par défaut est le blanc opaque (ffffffff).

Remarque:L'élément <color> a été abandonné dans <BalloonStyle>. Utilisez <bgColor> à la place.

<textColor>
Couleur de premier plan pour le texte. La valeur par défaut est le noir (ff000000).
<text>
Texte affiché dans l'info-bulle. Si aucun texte n'est spécifié, Google Earth dessine l'info-bulle par défaut (avec l'élément <nom> en gras, l'élément <description>, les liens vers un itinéraire, un arrière-plan blanc et une queue reliée aux coordonnées du point, le cas échéant).
Vous pouvez ajouter des entités à la balise <text> au format suivant pour faire référence à un élément enfant de la caractéristique : $[name], $[description], $[address], $[id] ou $[Snippet]. Google Earth recherche l'entité de chaîne correspondante dans l'élément géographique actuel et remplace ces informations dans l'info-bulle. Pour ajouter l'itinéraire À ici – À partir d'ici dans l'info-bulle, utilisez la balise $[geDirections]. Pour empêcher les liens vers les itinéraires routiers d'apparaître dans une info-bulle, ajoutez l'élément <text> à un contenu ou à $[description] afin de remplacer l'élément géographique <description>.
Par exemple, dans l'extrait KML suivant, les champs $[name] et $[description] seront remplacés par les champs <name> et <description> des éléments "Feature" utilisant ce style d'infobulle :
<displayMode>
Si l'élément <displayMode> est default, Google Earth utilise les informations fournies dans <text> pour créer une info-bulle . Si l'option <displayMode> est définie sur hide, Google Earth n'affiche pas l'infobulle. Dans Google Earth, lorsque vous cliquez sur l'icône Vue de liste d'un repère dont la <displayMode> d'info-bulle est hide, Google Earth accède directement au repère correspondant.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document> <name>BalloonStyle.kml</name>
<open>1</open>
<Style id="exampleBalloonStyle">
<BalloonStyle>
<!-- a background color for the balloon -->
<bgColor>ffffffbb</bgColor>
<!-- styling of the balloon text -->
<text><![CDATA[
<b><font color="#CC0000" size="+3">$[name]</font></b>
<br/><br/>
<font face="Courier">$[description]</font>
<br/><br/>
Extra text that will appear in the description balloon
<br/><br/>
<!-- insert the to/from hyperlinks -->
$[geDirections]
]]></text>
</BalloonStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>BalloonStyle</name>
<description>An example of BalloonStyle</description>
<styleUrl>#exampleBalloonStyle</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.370533,37.823842,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

Haut de page

<gx:balloonVisibility>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:balloonVisibility>0</gx:balloonVisibility>    <!-- 0 (not visible) or 1 (visible) -->

Description

Active/désactive la visibilité d'une info-bulle de description. L'info-bulle à mettre à jour doit être identifiée par l'ID XML de l'objet (par exemple, <Placemark targetId="xxx">).

Exemples

Le premier exemple montre <gx:balloonVisibility> avec un repère. Une fois le repère chargé, l'info-bulle de description s'ouvre.
balloonvisibility_example.kml

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

  <Placemark>
    <name>Eiffel Tower</name>
    <description>
        Located in Paris, France. 

This description balloon opens
when the Placemark is loaded. </description> <gx:balloonVisibility>1</gx:balloonVisibility> <Point> <coordinates>2.294785,48.858093,0</coordinates> </Point> </Placemark> </kml>

Le deuxième exemple montre l'utilisation de <gx:balloonVisibility> dans une visite. Un certain nombre de ballons s'ouvrent et se ferment pendant la visite, ce qui fournit des informations au spectateur.
balloonvisibility_tourexample.kml

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

  <Document>
    <name>balloonVisibility Example</name>
    <open>1</open>

    <gx:Tour>
      <name>Play me</name>
      <gx:Playlist>

        <gx:FlyTo>
          <gx:duration>8.0</gx:duration>
          <gx:flyToMode>bounce</gx:flyToMode>
          <LookAt>
            <longitude>-119.748584</longitude>
            <latitude>33.736266</latitude>
            <altitude>0</altitude>
            <heading>-9.295926</heading>
            <tilt>84.0957450</tilt>
            <range>4469.850414</range>
            <gx:altitudeMode>relativeToSeaFloor</gx:altitudeMode>
          </LookAt>
        </gx:FlyTo>

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>0.0</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref/>
            <Change>
              <Placemark targetId="underwater1">
                <gx:balloonVisibility>1</gx:balloonVisibility>
              </Placemark>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:Wait>
          <gx:duration>4.0</gx:duration>
        </gx:Wait>

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>0.0</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref/>
            <Change>
              <Placemark targetId="underwater1">
                <gx:balloonVisibility>0</gx:balloonVisibility>
              </Placemark>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:FlyTo>
          <gx:duration>3</gx:duration>
          <gx:flyToMode>smooth</gx:flyToMode>
          <LookAt>
            <longitude>-119.782630</longitude>
            <latitude>33.862855</latitude>
            <altitude>0</altitude>
            <heading>-9.314858</heading>
            <tilt>84.117317</tilt>
            <range>6792.665540</range>
            <gx:altitudeMode>relativeToSeaFloor</gx:altitudeMode>
          </LookAt>
        </gx:FlyTo>

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>0.0</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref/>
            <Change>
              <Placemark targetId="underwater2">
                <gx:balloonVisibility>1</gx:balloonVisibility>
              </Placemark>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:Wait>
          <gx:duration>4.0</gx:duration>
        </gx:Wait>

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>0.0</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref/>
            <Change>
              <Placemark targetId="underwater2">
                <gx:balloonVisibility>0</gx:balloonVisibility>
              </Placemark>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:FlyTo>
          <gx:duration>3</gx:duration>
          <gx:flyToMode>smooth</gx:flyToMode>
          <LookAt>
            <longitude>-119.849578</longitude>
            <latitude>33.968515</latitude>
            <altitude>0</altitude>
            <heading>-173.948935</heading>
            <tilt>23.063392</tilt>
            <range>3733.666023</range>
            <altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
          </LookAt>
        </gx:FlyTo>

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>0.0</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref/>
            <Change>
              <Placemark targetId="onland">
                <gx:balloonVisibility>1</gx:balloonVisibility>
              </Placemark>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:Wait>
          <gx:duration>4.0</gx:duration>
        </gx:Wait>

      </gx:Playlist>
    </gx:Tour>

    <Placemark id="underwater1">
      <name>Underwater off the California Coast</name>
      <description>
        The tour begins near the Santa Cruz Canyon,
        off the coast of California, USA.
      </description>
      <Point>
        <gx:altitudeMode>clampToSeaFloor</gx:altitudeMode>
        <coordinates>-119.749531,33.715059,0</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>

    <Placemark id="underwater2">
      <name>Still swimming...</name>
      <description>We're about to leave the ocean, and visit the coast...</description>
      <Point>
        <gx:altitudeMode>clampToSeaFloor</gx:altitudeMode>
        <coordinates>-119.779550,33.829268,0</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>

    <Placemark id="onland">
      <name>The end</name>
      <description>
        <![CDATA[The end of our simple tour.
        Use <gx:balloonVisibility>1</gx:balloonVisibility>
        to show description balloons.]]>
      </description>
      <Point>
        <coordinates>-119.849578,33.968515,0</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>


  </Document>
</kml>

Extensions

<Caméra>

Syntaxe

<Camera id="ID">
  <!-- inherited from AbstractView element -->
  <TimePrimitive>...</TimePrimitive>  <!-- gx:TimeSpan or gx:TimeStamp -->
  <gx:ViewerOptions>
    <option> name=" " type="boolean">     <!-- name="streetview", "historicalimagery", "sunlight", or "groundnavigation" -->
    </option>
  </gx:ViewerOptions>

  <!-- specific to Camera -->
  <longitude>0</longitude>            <!-- kml:angle180 -->
  <latitude>0</latitude>              <!-- kml:angle90 -->
  <altitude>0</altitude>              <!-- double -->
  <heading>0</heading>                <!-- kml:angle360 -->
  <tilt>0</tilt>                      <!-- kml:anglepos180 -->
  <roll>0</roll>                      <!-- kml:angle180 -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
        <!-- kml:altitudeModeEnum: relativeToGround, clampToGround, or absolute -->
        <!-- or, gx:altitudeMode can be substituted: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
</Camera> 

Description

Définit la caméra virtuelle qui affiche la scène. Cet élément définit la position de la caméra par rapport à la surface de la Terre, ainsi que son sens de vue. La position de l'appareil photo est définie par <longitude>, <latitude>, <altitude> et <altitudeMode>, ou <gx:altitudeMode>. Le sens de vision de l'appareil photo est défini par <heading>, <tilt> et <roll>. <Camera> peut être un élément enfant d'un élément géographique ou <NetworkLinkControl>. Un élément parent ne peut pas contenir un élément à la fois et un élément à la fois.

<Camera> offre un contrôle total de la liberté sur 6 degrés de la vue. Vous pouvez ainsi positionner la caméra dans l'espace, puis la faire pivoter autour des axes X, Y et Z. Plus important encore, vous pouvez incliner la vue de la caméra pour regarder vers le ciel.

<Camera> peut également contenir un élément TimePrimitive (<gx:TimeSpan> ou <gx:TimeStamp>). Les valeurs de temps dans l'appareil photo affectent l'historique des images, la lumière du soleil et l'affichage des éléments horodatés. Pour en savoir plus, consultez la section Time with AbstractViews du chapitre Time and Animation du guide du développeur.

Définir une vue

Dans un élément géographique ou dans <NetworkLinkControl>, utilisez un objet <Camera> ou <LookAt> (mais pas les deux dans le même objet). L'objet <Camera> définit le point de vue en fonction de la position et de l'orientation de la visionneuse. L'objet <Camera> vous permet de spécifier une vue qui ne se trouve pas à la surface de la Terre. L'objet <LookAt> définit le point de vue en termes de vue. La portée de l'objet <LookAt> est plus limitée que celle de l'objet <Camera> et nécessite généralement que la direction de la vue recoupe la surface de la Terre.

Le schéma suivant montre les axes X, Y et Z, qui sont fixés à la caméra virtuelle.

  • L'axe X pointe vers la droite de l'appareil photo et est appelé vecteur de droite.
  • L'axe Y définit le sens "haut" par rapport à l'écran et est appelé vecteur haut.
  • L'axe des z se trouve du centre de l'écran au point d'yeux. L'appareil photo regarde en bas sur l'axe -Z, qui est appelé vecteur de vue.

Ordre de transformation

L'ordre de rotation est important. Par défaut, l'appareil photo regarde directement l'axe − Z vers la Terre. Avant d'effectuer les rotations, l'appareil photo est traduit le long de l'axe Z en <altitude>. L'ordre des transformations est le suivant:

  1. <altitude> : traduire le long de l'axe Z en <altitude>
  2. <heading> : faites pivoter l'axe Z.
  3. <tilt> : permet de faire pivoter l'axe X.
  4. <roll> : faire pivoter de nouveau l'axe Z.

Notez qu'à chaque application d'une rotation, deux des axes de la caméra changent d'orientation.

Éléments spécifiques à l'appareil photo

<longitude>
Longitude de la caméra virtuelle (point oculaire). Distance angulaire en degrés, par rapport au méridien d'origine. Les valeurs à l'ouest de la plage des méridiens vont de -180 à 0 degrés. Les valeurs à l'est du méridien sont comprises entre 0 et 180 degrés.
<latitude>
Latitude de la caméra virtuelle. Degrés au nord ou au sud de l'équateur (0 degré). Les valeurs sont comprises entre -90 degrés et 90 degrés.
<altitude>
Distance entre la caméra et la surface de la Terre, en mètres. Interprété selon les paramètres <altitudeMode> ou <gx:altitudeMode> de l'appareil photo.
<heading>
Direction (azimut) de la caméra, en degrés. Valeur par défaut=0 (vrai Nord). (voir le schéma). Les valeurs sont comprises entre 0 et 360 degrés.
<tilt>
Rotation en degrés de la caméra autour de l'axe X. La valeur 0 indique que la vue est orientée directement vers la Terre (cas le plus courant). La valeur 90 pour <tilt> indique que la vue est orientée vers l'horizon. Des valeurs supérieures à 90 indiquent que la vue est orientée vers le ciel. Les valeurs pour <tilt> sont limitées à +180 degrés.
<roll>
Rotation en degrés de la caméra autour de l'axe Z. Les valeurs sont comprises entre −180 et +180 degrés.
<altitudeMode>
Indique comment l'attribut <altitude> spécifié pour l'appareil photo est interprété. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToGround : (par défaut) interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du sol. Si le point est sur l'eau, l'<altitude> sera interprétée comme une valeur en mètres au-dessus du niveau de la mer. Pour spécifier des points relatifs au fond marin, reportez-vous à la section <gx:altitudeMode> ci-dessous.
  • clampToGround : pour une caméra, ce paramètre place également la caméra relativeToGround. En effet, si vous placez la caméra exactement à la hauteur du relief, l'œil croisera le relief (et l'image sera bloquée).
  • absolute : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du niveau de la mer.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et l'appareil photo sera placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, l'appareil photo sera placé au sol.

Extensions

Contient par

Haut de page

<ColorStyle>.

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- ColorStyle id="ID" -->          <!-- IconStyle,LabelStyle,LineStyle,PolyStyle -->
  <color>ffffffff</color>            <!-- kml:color -->
  <colorMode>normal</colorMode>      <!-- kml:colorModeEnum: normal or random -->
<!-- /ColorStyle -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Elle contient des éléments permettant de spécifier la couleur et le mode couleur des types de styles étendus.

Éléments spécifiques à ColorStyle

<color>
Les valeurs de couleur et d'opacité (alpha) sont exprimées en notation hexadécimale. La plage de valeurs pour n'importe quelle couleur est comprise entre 0 et 255 (00 à ff). Pour les valeurs alpha, 00 est totalement transparente et ff est opaque. L'ordre des expressions est aabbggrr, où aa=alpha (00 à ff) ; bb=blue (00 à ff) ; gg=green(00 à ff) ; rr=red (00 à ff). Par exemple, si vous souhaitez appliquer une couleur bleue avec une opacité de 50 % à une superposition, vous devez indiquer ce qui suit : <color>7fff0000</color>, où alpha=0x7f, blue=0xff, vert=0x00 et rouge=0x00.
<colorMode>
Les valeurs de <colorMode> sont normal (aucun effet) et random. Une valeur random applique une échelle linéaire aléatoire à la base <color>, comme suit.
  • Pour obtenir une sélection de couleurs vraiment aléatoires, indiquez une couleur <color> de base (ffffffff).
  • Si vous spécifiez un composant de couleur unique (par exemple, une valeur de ff0000ff pour rouge), des valeurs de couleur aléatoires pour ce composant (rouge) seront sélectionnées. Dans ce cas, les valeurs sont comprises entre 00 (noir) et ff (rouge complet).
  • Si vous spécifiez des valeurs pour deux ou les trois composants de couleur, une échelle linéaire aléatoire est appliquée à chaque composant de couleur. Les résultats obtenus vont du noir aux valeurs maximales spécifiées pour chaque composant.
  • L'opacité d'une couleur provient du composant alpha de <color> et n'est jamais aléatoire.

Extensions

Étendu par

Haut de page

<Conteneur>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- Container id="ID" -->              <!-- Document,Folder -->
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <AddressDetails xmlns="urn:oasis:names:tc:ciq:xsdschema:xAL:2.0">...
</AddressDetails> <!-- string --> <phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- LookAt or Camera --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <atom:author>...<atom:author> <!-- xmlns:atom="http://www.w3.org/2005/Atom" --> <atom:link href=" "/> <!-- specific to Container -->
<!-- 0 or more Features --> <!-- /Container -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Un élément de conteneur contient une ou plusieurs caractéristiques et permet la création de hiérarchies imbriquées.

Extensions

Étendu par

Haut de page

<Document>

Syntaxe

<Document id="ID">
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>                 <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- specific to Document --> <!-- 0 or more Schema elements --> <!-- 0 or more Feature elements --> </Document>

Description

Un document est un conteneur de fonctionnalités et de styles. Cet élément est obligatoire si votre fichier KML utilise des styles partagés. Nous vous recommandons d'utiliser les styles partagés, qui nécessitent les étapes suivantes:

  1. Définir tous les styles d'un document Attribuez un identifiant unique à chaque style.
  2. Dans un élément géographique ou une carte de style donné, référencez l'ID du style à l'aide d'un élément <styleUrl>.

Notez que les styles partagés ne sont pas hérités par les fonctionnalités du document.

Chaque élément géographique doit référencer explicitement les styles qu'il utilise dans un élément <styleUrl>. Pour un style qui s'applique à un document (tel que ListStyle), le document lui-même doit référencer explicitement l'élément <styleUrl>. Par exemple :

<Document>
  <Style id="myPrettyDocument">
   <ListStyle> ... </ListStyle>

  </Style>
  <styleUrl#myPrettyDocument">
  ...
</Document> 

Ne placez pas de styles partagés dans un dossier.

L'exemple suivant illustre l'utilisation d'un style partagé.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>Document.kml</name>
<open>1</open> <Style id="exampleStyleDocument">
<LabelStyle>
<color>ff0000cc</color>
</LabelStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>Document Feature 1</name>
<styleUrl>#exampleStyleDocument</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.371,37.816,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>Document Feature 2</name>
<styleUrl>#exampleStyleDocument</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.370,37.817,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient

Haut de page

<gx:duration>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:duration>0.0</gx:duration>            <!-- double -->

Description

<gx:duration> étend gx:TourPrimitive en spécifiant une période pour les événements. L'heure est écrite en secondes à l'aide du type de données double XML.

Durée et <gx:FlyTo>

Lorsqu'une durée est incluse dans un élément <gx:FlyTo>, elle spécifie la durée nécessaire au navigateur pour passer du point précédent au point spécifié.

<gx:FlyTo>
  <gx:flyToMode>bounce</gx:flyToMode>
  <gx:duration>10.2</gx:duration>

  <!-- AbstractView -->
    ...
  <!-- /AbstractView -->
</gx:FlyTo>

Durée et <gx:AnimatedUpdate>

Indique la durée de la mise à jour. Les champs entiers, flottants et de couleur sont animés de la valeur d'origine à la nouvelle valeur tout au long de la durée. Les valeurs booléennes, les chaînes et d'autres valeurs qui ne prêtent pas à l'interpolation sont mises à jour à la fin de la durée.

<gx:AnimatedUpdate>
  <gx:duration>5.0</gx:duration>
  <Update>

    ....

  </Update>
</gx:AnimatedUpdate>

 

<ExtendedData>

Syntaxe

<ExtendedData>                       
<Data name="string">
  <displayName>...</displayName>    <!-- string -->
   <value>...</value>                <!-- string -->
</Data> <SchemaData schemaUrl="anyURI">
<SimpleData name=""> ... </SimpleData>   <!-- string -->
</SchemaData> <namespace_prefix:other>...</namespace_prefix:other> </ExtendedData>

Description

L'élément ExtendedData propose trois techniques pour ajouter des données personnalisées à un élément KML (NetworkLink, Placemark, GroundOverlay, PhotoOverlay, ScreenOverlay, Document, Folder). Ces techniques sont

  • Ajouter des paires de données/valeurs non typées à l'aide de l'élément <Data> (de base)
  • Déclarer de nouveaux champs typés à l'aide de l'élément <Schema>, puis les insérer à l'aide de l'élément <SchemaData> (avancé)
  • Référencer des éléments XML définis dans d'autres espaces de noms en référençant l'espace de noms externe dans le fichier KML (version de base)

Ces techniques peuvent être combinées dans un seul fichier KML ou un seul élément géographique pour différents types de données.

Pour en savoir plus, consultez Ajouter des données personnalisées dans "Sujets au format KML".

Éléments spécifiques à ExtendedData

<Data name ="chaîne">
Crée une paire nom/valeur non saisie. Il peut avoir deux versions: name et displayName. L'attribut name permet d'identifier la paire de données dans le fichier KML. L'élément displayName est utilisé lorsqu'un nom correctement formaté, avec des espaces et une mise en forme HTML, est affiché dans Google Earth. Dans l'élément <text> de <BalloonStyle>, la notation $[name/displayName] est remplacée par <displayName>. Si vous substituez la valeur de l'attribut name de l'élément <Data> dans ce format (par exemple, $[holeYardage], la valeur de l'attribut est remplacée par <value>. Par défaut, l'info-bulle du repère affiche le nom et la paire de valeurs associés.
<displayName>
Version facultative de name, à utiliser pour l'affichage.
<valeur>
Valeur de la paire de données.
<Placemark>
  <name>Club house</name>
  <ExtendedData>
    <Data name="holeNumber">
      <value>1</value>
    </Data>
    <Data name="holeYardage">
      <value>234</value>
    </Data>
    <Data name="holePar">
      <value>4</value>
    </Data>
  </ExtendedData>
</Placemark>
<SchemaData schemaUrl="anyURI">
Cet élément est utilisé avec <Schema> pour ajouter des données personnalisées saisies à un élément KML. L'élément de schéma (identifié par l'attribut schemaUrl) déclare le type de données personnalisé. Les objets de données réels ("instances" des données personnalisées) sont définis à l'aide de l'élément SchemaData.
L'élément <schemaURL> peut être une URL complète, une référence à un ID de schéma défini dans un fichier KML externe, ou une référence à un ID de schéma défini dans le même fichier KML. Toutes les spécifications suivantes sont acceptées:
schemaUrl="http://host.com/PlacesIHaveLived.kml#my-schema-id"
schemaUrl="AnotherFile.kml#my-schema-id"
schemaUrl="#schema-id"   <!-- same file -->
L'élément de schéma est toujours un enfant de Document. L'élément ExtendedData est un enfant de la caractéristique qui contient les données personnalisées.
<SimpleData name="chaîne">
Cet élément attribue une valeur au champ de données personnalisé identifié par l'attribut name. Le type et le nom de ce champ de données personnalisées sont déclarés dans l'élément <Schema>.
Voici un exemple de définition de deux éléments de données personnalisés:
<Placemark>
  <name>Easy trail</name>
  <ExtendedData>
    <SchemaData schemaUrl="#TrailHeadTypeId">
      <SimpleData name="TrailHeadName">Pi in the sky</SimpleData>
      <SimpleData name="TrailLength">3.14159</SimpleData>
      <SimpleData name="ElevationGain">10</SimpleData>
    </SchemaData>
    </ExtendedData>
    <Point>
      <coordinates>-122.000,37.002</coordinates>
    </Point>
</Placemark>
<Placemark>
  <name>Difficult trail</name>
  <ExtendedData>
    <SchemaData schemaUrl="#TrailHeadTypeId">
      <SimpleData name="TrailHeadName">Mount Everest</SimpleData>
      <SimpleData name="TrailLength">347.45</SimpleData>
      <SimpleData name="ElevationGain">10000</SimpleData>
    </SchemaData>
  </ExtendedData>
  <Point>
    <coordinates>-122.000,37.002</coordinates>
  </Point>
</Placemark>
<namespace_prefix:autre>
Cet élément vous permet d'ajouter des données personnalisées non typées. Veillez à référencer le préfixe d'espace de noms dans l'élément <kml> de votre fichier ou en tant qu'attribut de l'élément <ExtendedData>, et de le faire précéder du nom de chaque élément de données. Les données personnalisées ajoutées de cette manière sont conservées dans le fichier KML, mais ne sont pas utilisées par Google Earth. Il est toujours enregistré avec le fichier.
L'exemple suivant illustre l'utilisation du préfixe d'espace de noms "camp" :
<ExtendedData xmlns:prefix="camp">
<camp:number>14</camp:number>
<camp:parkingSpaces>2</camp:parkingSpaces>
<camp:tentSites>4</camp:tentSites>
</ExtendedData>

Contient par

Voir également

<Fonctionnalité>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- Feature id="ID" -->                <!-- Document,Folder,
                                             NetworkLink,Placemark,
                                             GroundOverlay,PhotoOverlay,ScreenOverlay -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>            <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <!-- TimeStamp or TimeSpan --> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 -->
<-- /Feature -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Le schéma suivant montre comment certains éléments géographiques d'un élément géographique apparaissent dans Google Earth.

Éléments spécifiques à la fonctionnalité

<name>
Texte défini par l'utilisateur et affiché dans la visionneuse 3D comme libellé de l'objet (pour un repère, un dossier ou un lien réseau, par exemple).
<visibility>
Valeur booléenne. Indique si l'élément est tracé dans la visionneuse 3D lors de son chargement initial. Pour qu'un élément géographique soit visible, la balise <visibility> de tous ses ancêtres doit également être définie sur 1. Dans la vue Liste de Google Earth, chaque élément possède une case à cocher qui permet à l'utilisateur de contrôler sa visibilité.
<open>
Valeur booléenne. Indique si un document ou un dossier apparaît comme fermé ou ouvert lors du premier chargement dans le panneau "Lieux". 0=collapsed (valeur par défaut), 1=expanded. Voir aussi <ListStyle>. Cet élément s'applique uniquement à Document, Folder et NetworkLink.
<atom:author>

KML 2.2 accepte de nouveaux éléments pour inclure des données concernant l'auteur et le site Web associé dans votre fichier KML. Ces informations s'affichent dans les résultats de recherche géographique, à la fois dans les navigateurs Earth comme Google Earth et dans d'autres applications comme Google Maps. Les éléments d'attribution utilisés dans KML sont les suivants :

  • Élément atom:author : élément parent de la balise "atom:name"
  • Élément atom:name : nom de l'auteur
  • atom:link élément - contient l'attribut href
  • href : URL de la page Web contenant le fichier KML/KMZ

Ces éléments sont définis au format Atom Syndication. Les spécifications complètes sont disponibles sur le site http://atompub.org. (voir l'exemple qui suit).

L'élément <atom:author> est l'élément parent de <atom:name>, qui spécifie l'auteur de l'élément KML.

<atom:link href="..." >
Spécifie l'URL du site Web contenant ce fichier KML ou KMZ. Veillez à inclure l'espace de noms pour cet élément dans tous les fichiers KML qui l'utilisent : xmlns:atom="http://www.w3.org/2005/Atom" (voir l'exemple qui suit).
<address>
Valeur de chaîne représentant une adresse non structurée écrite sous forme de rue, de ville, d'État et/ou de code postal. Vous pouvez utiliser la balise <address> pour spécifier la position d'un point au lieu d'utiliser la latitude et la longitude. Toutefois, si un élément <Point> est spécifié, il prime sur <address>. Pour connaître les paramètres régionaux pris en charge pour ce tag dans Google Earth, consultez le Centre d'aide Google Maps.
<xal:AddressDetails>
Une adresse structurée au format xAL, ou extensible Address Language, une norme internationale de mise en forme des adresses. <xal:AddressDetails> est utilisé par KML pour le géocodage de Google Maps uniquement. Pour en savoir plus, consultez la documentation de l'API Google Maps. Actuellement, Google Earth n'utilise pas cet élément. Utilisez <address> à la place. Veillez à inclure l'espace de noms pour cet élément dans tous les fichiers KML qui l'utilisent: xmlns:xal="urn:oasis:names:tc:ciq:xsdschema:xAL:2.0"
<phoneNumber>
Valeur de chaîne représentant un numéro de téléphone. Cet élément n'est utilisé que par Google Maps pour mobile. RFC 2806 est la norme du secteur pour les téléphones mobiles compatibles Java.
Pour en savoir plus, consultez le fichier http://www.ietf.org/rfc /rfc2806.txt
<Snippet maxLines="2" >
Brève description de la caractéristique. Dans Google Earth, cette description est affichée dans le panneau "Lieux" sous le nom de l'élément géographique. Si aucun extrait de code n'est fourni, les deux premières lignes de la balise <description> sont utilisées. Dans Google Earth, si un repère contient à la fois une description et un extrait, l'<extrait> apparaît sous le repère dans le panneau "Lieux", et la <description> apparaît dans l'info-bulle du repère. Cette balise n'est pas compatible avec le balisage HTML. L'élément <Snippet> comporte un attribut maxLines, qui spécifie le nombre maximal de lignes à afficher.
<description>

Contenu fourni par l'utilisateur qui apparaît dans l'info-bulle de description.

Le contenu pris en charge pour l'élément <description> est passé de Google Earth 4.3 à 5.0. Vous trouverez ci-dessous des informations spécifiques sur chaque version, suivies d'informations communes.

Google Earth 5.0

Google Earth 5.0 (et versions ultérieures) est compatible avec le contenu en texte brut, ainsi qu'avec les versions HTML et JavaScript complètes, dans les info-bulles. Le contenu de la balise de description est rendu par le moteur Web Open Source WebKit et s'affiche comme dans n'importe quel navigateur WebKit.

Restrictions générales

Les liens vers des fichiers locaux ne sont généralement pas autorisés. Cela permet d'éviter que du code malveillant n'affecte votre système ou ne accède à vos données. Si vous souhaitez autoriser l'accès à votre système de fichiers local, sélectionnez Préférences > Autoriser l'accès aux fichiers locaux et aux données personnelles. Les liens vers des fichiers image du système de fichiers local sont toujours autorisés, s'ils sont inclus dans une balise <img>.

Les contenus compressés dans un fichier KMZ sont accessibles, même s'ils se trouvent sur le système de fichiers local.

Les cookies sont activés, mais, dans le cadre de la règle relative à la même origine, un contenu local ne partage aucun domaine avec d'autres contenus (y compris d'autres contenus locaux).

HTML

Le code HTML s'affiche principalement comme dans n'importe quel navigateur WebKit.

Les cibles sont ignorées lorsqu'elles sont incluses dans du code HTML écrit directement dans le fichier KML. Tous ces liens sont ouverts comme si la cible était définie sur _blank. Toutes les cibles spécifiées sont ignorées.

En revanche, le code HTML contenu dans un iFrame ou généré de façon dynamique avec JavaScript ou DHTML utilisera target="_self" comme valeur par défaut. D'autres cibles peuvent être spécifiées et acceptées.

Le contenu des fichiers KMZ, des liens d'ancrage locaux et des méthodes ;flyto ne peut pas être ciblé à partir du code HTML contenu dans un iFrame.

Si l'utilisateur spécifie width="100%" pour la largeur d'un iFrame, la largeur de ce dernier dépendra du reste du contenu de l'info-bulle. Il doit essentiellement être ignoré lors du calcul de la taille de la mise en page. Cette règle s'applique également à tout autre élément de bloc dans l'infobulle.

JavaScript

La plupart des scripts JavaScript sont compatibles. Impossible de créer des boîtes de dialogue. Les fonctions telles que alert() et invite() ne s'affichent pas. Cependant, ils sont enregistrés dans la console système, de même que les autres erreurs et exceptions.

CSS

Les CSS sont autorisés. Comme dans un navigateur Web classique, CSS permet d'appliquer un style au texte et aux éléments de la page, ainsi que de contrôler la taille et l'apparence de l'info-bulle.

Google Earth 4.3

L'élément <description> est compatible avec le texte brut et un sous-ensemble des éléments de mise en forme HTML, comme les tableaux (voir l'exemple KML ci-dessous). Il n'est pas compatible avec d'autres technologies Web, telles que le balisage de pages dynamiques (PHP, JSP, ASP), les langages de script (VBScript, Javascript) et les langages d'application (Java, Python). Dans Google Earth version 4.2, le mode vidéo est pris en charge. (voir l'exemple ci-dessous).

Informations courantes

Si votre description ne contient pas de balisage HTML, Google Earth tente de la mettre en forme en remplaçant les sauts de ligne par <br> et les URL d'encapsulation par des balises d'ancrage. Une chaîne d'URL valide pour le Web est automatiquement convertie en lien hypertexte vers cette URL (par exemple, http://www.google.com). Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'entourer une URL avec les balises <a href="http://.."></a> afin d'obtenir un lien simple.

Lorsque vous utilisez le code HTML pour créer un lien hypertexte autour d'un mot spécifique, ou lorsque vous incluez des images dans le code HTML, vous devez utiliser des références d'entité HTML ou l'élément CDATA pour faire échapper les chevrons, les apostrophes et d'autres caractères spéciaux. L'élément CDATA indique à l'analyseur XML qu'il doit ignorer les caractères spéciaux utilisés entre crochets. Cet élément prend la forme suivante:

<![CDATA[
  special characters here
]]> 

Si vous préférez ne pas utiliser l'élément CDATA, vous pouvez utiliser des références d'entité pour remplacer tous les caractères spéciaux.

<description>
  <![CDATA[
This is an image
<img src="icon.jpg">
  ]]>
</description>

Autre comportement spécifié dans l'élément <a>

Le format KML accepte deux attributs dans l'élément <a> : href et type.

L'élément d'ancrage <a> contient un attribut href qui spécifie une URL.

Si href est un fichier KML avec une extension .kml ou .kmz, Google Earth charge ce fichier directement lorsque l'utilisateur clique dessus. Si l'URL se termine par une extension inconnue à Google Earth (par exemple, .html), l'URL est envoyée au navigateur.

Le href peut être une URL à fragmenter (c'est-à-dire une URL avec un signe # suivi d'un identifiant KML). Par défaut, lorsque l'utilisateur clique sur un lien qui inclut une URL de fragment, le navigateur accède à l'élément géographique dont l'ID correspond au fragment. Si l'élément géographique possède un élément LookAt ou Appareil photo, il est affiché du point de vue spécifié.

Le comportement peut être davantage spécifié en ajoutant l'une des trois chaînes suivantes à l'URL du fragment:

  • ;flyto (par défaut) : accéder directement à l'élément géographique.
  • ;ballon : ouvre l'info-bulle de l'élément géographique, mais ne survole pas l'élément.
  • ;balloonFlyto : ouvrez l'info-bulle de l'élément géographique, puis accédez à l'élément.

Par exemple, le code suivant permet d'ouvrir le fichier CraftsFairs.kml, d'accéder au repère dont l'ID est "Albuquerque" et d'ouvrir sa bulle:

<description>
  <![CDATA[ 
<a href="http://myServer.com/CraftsFairs.kml#Albuquerque;balloonFlyto">
One of the Best Art Shows in the West</a> ]]> </description>

L'attribut type est utilisé dans l'élément <a> lorsque le paramètre href ne se termine pas par .kml ou .kmz, mais que la référence doit être interprétée dans le contexte de KML. Spécifiez les éléments suivants :

type="application/vnd.google-earth.kml+xml" 

Par exemple, l'URL suivante utilise l'attribut type pour indiquer à Google Earth de tenter de charger le fichier, même si son extension est .php :

<a href="myserver.com/cgi-bin/generate-kml.php#placemark123"
   type="application/vnd.google-earth.kml+xml">
<AbstractView>
Définit un point de vue associé à tout élément dérivé de la caractéristique. Voir <Camera> et <LookAt>.
<TimePrimitive>
associe cette caractéristique à une période (<TimeSpan>) ou à un moment précis (<TimeStamp>).
<styleUrl>
URL d'un élément <Style> ou <StyleMap> défini dans un document. Si le style se trouve dans le même fichier, utilisez une référence #. Si le style est défini dans un fichier externe, utilisez une URL complète ainsi que # référence. Exemples :
<styleUrl>#myIconStyleID</styleUrl>
<styleUrl>http://someserver.com/somestylefile.xml#restaurant</styleUrl>
<styleUrl>eateries.kml#my-lunch-spot</styleUrl>
<StyleSelector>.
Un ou plusieurs styles et stylesMaps peuvent être définis pour personnaliser l'apparence de tout élément dérivé d'un élément géographique ou de la géométrie dans un repère. (Voir <BalloonStyle>, <ListStyle>, <StyleSelector>, et les styles dérivés de <ColorStyle>.) Un style défini dans un élément géographique est appelé "style intégré" et ne s'applique qu'à l'élément géographique qui le contient. Un style défini en tant qu'enfant d'un <Document> est appelé "style partagé". Vous devez définir un id pour un style partagé. Cet élément est référencé par un ou plusieurs éléments géographiques dans un élément <Document>. Lorsqu'un élément de style est défini à la fois dans un style partagé et dans un style intégré pour un élément géographique (dossier, GroundOverlay, NetworkLink, Placemark ou ScreenOverlay), la valeur du style intégré de l'élément géographique est prioritaire par rapport à celle du style partagé.
<Region>
Les éléments géographiques et les géométries associés à une région ne sont affichés que lorsque la région est active. Consultez la section <Région>.
<Metadata>
<ExtendedData>.
Vous permet d'ajouter des données personnalisées à un fichier KML. Ces données peuvent être : (1) des données qui font référence à un schéma XML externe, (2) des paires de données/valeurs non typées ou (3) des données de type typé. Une caractéristique KML donnée peut contenir une combinaison de ces types de données personnalisées.

Exemple d'utilisation d'éléments HTML dans une description

Cet exemple illustre l'ensemble complet des éléments HTML compatibles avec l'élément <description> dans Google Earth 4.3. Google Earth 5.0 ou version ultérieure est compatible avec les codes HTML et JavaScript complets.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Placemark>
<name>Feature.kml</name> <Snippet maxLines="4">
The snippet is a way of
providing an alternative
description that will be
shown in the List view.
</Snippet>
<description>
<![CDATA[
Styles: <i>Italics</i>, <b>Bold</b>, <u>Underlined</u>,
<s>Strike Out</s>, subscript<sub>subscript</sub>,
superscript<sup>superscript</sup>,
<big>Big</big>, <small>Small</small>, <tt>Typewriter</tt>,
<em>Emphasized</em>, <strong>Strong</strong>, <code>Code</code>
<hr />
Fonts:
<font color="red">red by name</font>,
<font color="#408010">leaf green by hexadecimal RGB</font>,
<font size=1>size 1</font>, <font size=2>size 2</font>,
<font size=3>size 3</font>, <font size=4>size 4</font>,
<font size=5>size 5</font>, <font size=6>size 6</font>,
<font size=7>size 7</font>,
<font face=times>Times</font>,
<font face=verdana>Verdana</font>,
<font face=arial>Arial</font>
<br/>
<hr />
Links:
<a href="http://doc.trolltech.com/3.3/qstylesheet.html">
QT Rich Text Rendering
</a>
<br />
<hr />
Alignment:
<br />
<p align=left>left</p><p align=center>center</p>
<p align=right>right</p>
<hr />
Ordered Lists:
<br />
<ol><li>First</li><li>Second</li><li>Third</li></ol>
<ol type="a"><li>First</li><li>Second</li><li>Third</li></ol>
<ol type="A"><li>First</li><li>Second</li><li>Third</li></ol>
<hr />
Unordered Lists:
<br />
<ul><li>A</li><li>B</li><li>C</li></ul>
<ul type="circle"><li>A</li><li>B</li><li>C</li></ul>
<ul type="square"><li>A</li><li>B</li><li>C</li></ul>
<hr />
Definitions:
<br />
<dl>
<dt>Scrumpy</dt>
<dd>Hard English cider from the west country</dd>
<dt>Pentanque</dt>
<dd>A form of boules where the goal is to throw metal ball as
close as possible to a jack</dd>
</dl>
<hr />
Block Quote:
<br />
<blockquote>
We shall not cease from exploration<br />
And the end of all our exploring<br />
Will be to arrive where we started<br />
And know the place for the first time
</blockquote>
<br />
<hr />
Centered:
<br />
<center>See, I have a Rhyme assisting<br />
my feeble brain,<br />
its tasks oft-times resisting!</center>
<hr />
Headings:
<br />
<h1>Header 1</h1>
<h2>Header 2</h2>
<h3>Header 3</h3>
<h3>Header 4</h4>
<h3>Header 5</h5>
<hr />
Images:
<br />
<img src="icon.jpg">
and we have a link http://www.google.com.]]> </description> <Point>
<coordinates>-122.378927,37.826793,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</kml>

Exemple d'utilisation des éléments d'attribution de certificat

Cet exemple illustre l'utilisation des éléments <atom:author>, <atom:name> et <atom:link> de l'espace de noms Atom. Notez que vous devez référencer cet espace de noms dans l'élément <kml>.

<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
     xmlns:atom="http://www.w3.org/2005/Atom"> 
  <Document>
    <atom:author>
      <atom:name>J. K. Rowling</atom:name>
    </atom:author>
    <atom:link href="http://www.harrypotter.com" />
    <Placemark>
      <name>Hogwarts</name>
      <Point>
        <coordinates>1,1</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>
    <Placemark>
      <name>Little Hangleton</name>
      <Point>
        <coordinates>1,2</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>
  </Document>
</kml>

Exemple de vidéo

Cet exemple montre comment intégrer une vidéo Flash dans l'infobulle.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document> <name>Video Example</name>
<Style id="sn_blue-dot_copy3">
<IconStyle>
<Icon>
<href>http://www.google.com/intl/en_us/mapfiles/ms/icons/blue-dot.png</href>
</Icon>
</IconStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>Placemark</name>
<description>
<![CDATA[<div style="font-size:larger">
<div>
<div style="width: 212px; font-size: 12px;">
<b>The Spaghetti Film</b>
</div>
<div style="font-size: 11px;">
<a target="_blank" href="http://www.youtube.com/?v=FICUvrVlyXc">
http://www.youtube.com/?v=FICUvrVlyXc</a><br>
</div><br>
<div style="margin-left: auto; margin-right:auto;">
<object height="175" width="212">
<param value="http://www.youtube.com/v/FICUvrVlyXc" name="movie">
<param value="transparent" name="wmode">
<embed wmode="transparent" type="application/x-shockwave-flash"
src="http://www.youtube.com/v/FICUvrVlyXc" height="175"
width="212">

</object>
</div>
</div>
</div>
<div style="font-size: smaller; margin-top: 1em;">Saved from
<a href="http://maps.google.com/ig/add?synd=mpl&pid=mpl&moduleurl=
http:%2F%2Fwww.google.com%2Fig%2Fmodules%2Fmapplets-youtube.xml&hl=en&gl=us">
YouTubeVideos</a>
</div>
]]>
</description>
<styleUrl>#sn_blue-dot_copy3</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-93.47875999999999,45.083248,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document> </kml>

Extensions

Étendu par

<gx:FlyTo>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:FlyTo id="ID">
  <gx:duration>0.0</gx:duration>         <!-- double -->
  <gx:flyToMode>bounce</gx:flyToMode>    <!-- smooth or bounce -->
  <!-- AbstractView -->                        <!-- Camera or LookAt -->
    ...
  <!-- /AbstractView -->
</gx:FlyTo>

Description

<gx:FlyTo> spécifie un point dans l'espace que le navigateur survolera lors d'une visite. Il doit contenir un AbstractView. Il doit contenir les éléments <gx:duration> et <gx:flyToMode>, qui spécifient respectivement le temps nécessaire pour accéder au point défini à partir du point actuel et la méthode de vol.

<gx:flyToMode>

Les deux valeurs autorisées pour <gx:flyToMode> sont smooth et bounce.

  • Les FlyTos fluides permettent d'effectuer des vols sans interruption d'un point à un autre (et ainsi de suite). Une série de FlyTos lisses commence et se termine à une vitesse nulle, et ne ralentit pas à chaque point. Une série de FlyTos lisses est divisée par l'un des éléments suivants :
    • <gx:flyToMode>bounce</gx:flyToMode>
    • <gx:Wait>
    Cela signifie que la vitesse est nulle à l'endroit qui précède l'un des éléments ci-dessus. Une série de fonctionnalités FlyTos lisses n'est pas scindée en plusieurs éléments <gx:AnimatedUpdate>.

  • Rejeter FlyTos débute et se termine à une vitesse nulle.

Exemple

<gx:FlyTo>
<gx:duration>2.55</gx:duration>
<gx:flyToMode>smooth</gx:flyToMode>
<Camera>
<longitude>-113.084448</longitude>
<latitude>36.567081</latitude>
<altitude>41277.571403</altitude>
<heading>116.150227</heading>
<altitudeMode>absolute</altitudeMode>
</Camera>
</gx:FlyTo>

Extensions

Contient

<Folder>

Syntaxe

<Folder id="ID">
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>            <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- specific to Folder --> <!-- 0 or more Feature elements --> </Folder>

Description

Un dossier est utilisé pour organiser d'autres éléments géographiques de manière hiérarchique (dossiers, repères, liens réseau ou superpositions). Un élément géographique n'est visible que si lui et tous ses ancêtres sont visibles.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Folder>
<name>Folder.kml</name> <open>1</open>
<description>
A folder is a container that can hold multiple other objects
</description>
<Placemark>
<name>Folder object 1 (Placemark)</name>
<Point>
<coordinates>-122.377588,37.830266,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>Folder object 2 (Polygon)</name>
<Polygon>
<outerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates>
-122.377830,37.830445,0
-122.377576,37.830631,0
-122.377840,37.830642,0
-122.377830,37.830445,0
</coordinates>
</LinearRing>
</outerBoundaryIs>
</Polygon>
</Placemark>
<Placemark>
<name>Folder object 3 (Path)</name>
<LineString>
<tessellate>1</tessellate>
<coordinates>
-122.378009,37.830128,0 -122.377885,37.830379,0
</coordinates>
</LineString>
</Placemark>
</Folder>
</kml>

Extensions

Contient

<Géométrie>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- Geometry id="ID" -->
                                              <!-- Point,LineString,LinearRing,
                                               Polygon,MultiGeometry,Model,
                                               gx:Track -->
<!-- /Geometry -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Il fournit un objet d'espace réservé pour tous les objets de géométrie dérivés.

Extensions

Étendu par

<GroundOverlay>

Syntaxe

<GroundOverlay id="ID">
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>                <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- inherited from Overlay element --> <color>ffffffff</color> <!-- kml:color --> <drawOrder>0</drawOrder> <!-- int --> <Icon>...</Icon> <!-- specific to GroundOverlay --> <altitude>0</altitude> <!-- double --> <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode> <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround or absolute --> <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor or relativeToSeaFloor --> <LatLonBox> <north>...</north> <! kml:angle90 --> <south>...</south> <! kml:angle90 --> <east>...</east> <! kml:angle180 --> <west>...</west> <! kml:angle180 --> <rotation>0</rotation> <! kml:angle180 --> </LatLonBox> <gx:LatLonQuad> <coordinates>...</coordinates> <!-- four lon,lat tuples --> </gx:LatLonQuad> </GroundOverlay>

Description

Cet élément dessine une superposition d'image sur le relief. L'élément <href> enfant de <Icon> spécifie l'image à utiliser comme superposition. Ce fichier peut se trouver sur un système de fichiers local ou sur un serveur Web. Si cet élément est omis ou ne contient pas de <href>, un rectangle est dessiné à l'aide de la couleur et des limites LatLonBox définies par la superposition au sol.

Éléments spécifiques à GroundOverlay

<altitude>
Spécifie la distance en mètres par rapport à la surface de la Terre. Elle est interprétée selon le mode d'altitude.
<altitudeMode>
Spécifie l'interprétation de l'attribut <altitude>. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (option par défaut) indique que vous devez ignorer la spécification d'altitude et projeter la superposition sur le relief.
  • absolute : définit l'altitude de la superposition par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une superposition sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, la superposition apparaît au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également à 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, la superposition apparaîtra plus haut sur le relief de 7 mètres.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et la superposition sera projetée sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, la superposition sera placée au sol.
<LatLonBox>
Indique l'alignement des côtés supérieur, inférieur, droit et gauche d'un cadre de délimitation pour la superposition au sol.
  • <north> Spécifie la latitude du bord nord de la boîte englobante, en degrés décimaux compris entre 0 et ±90.
  • <south> spécifie la latitude du bord sud du cadre de délimitation, en degrés décimaux, de 0 à ±90.
  • <east> Spécifie la longitude du bord est de la boîte englobante, en degrés décimaux compris entre 0 et ±180. (Pour les superpositions qui chevauchent le méridien de 180° de longitude, les valeurs peuvent s'étendre au-delà de cette plage.)
  • <west> Spécifie la longitude du bord ouest de la boîte englobante, en degrés décimaux compris entre 0 et ±180. (Pour les superpositions qui chevauchent le méridien de 180° de longitude, les valeurs peuvent s'étendre au-delà de cette plage.)
  • <rotation> Spécifie une rotation de la superposition vers son centre, en degrés. Les valeurs peuvent être de ±180. La valeur par défaut est 0 (nord). Les rotations sont spécifiées dans le sens sens horaire.
<LatLonBox>
   <north>48.25475939255556</north>
   <south>48.25207367852141</south>
   <east>-90.86591508839973</east>
   <west>-90.8714285289695</west>
   <rotation>39.37878630116985</rotation>
</LatLonBox> 
<gx:LatLonQuad>
Utilisé pour les superpositions quadrilatères non rectangulaires au sol.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<GroundOverlay>
<name>GroundOverlay.kml</name>
<color>7fffffff</color>
<drawOrder>1</drawOrder>
<Icon>
<href>http://www.google.com/intl/en/images/logo.gif</href>
<refreshMode>onInterval</refreshMode>
<refreshInterval>86400</refreshInterval>
<viewBoundScale>0.75</viewBoundScale>
</Icon>
<LatLonBox>
<north>37.83234</north>
<south>37.832122</south>
<east>-122.373033</east>
<west>-122.373724</west>
<rotation>45</rotation>
</LatLonBox>
</GroundOverlay>
</kml>

Extensions

Contient par

<Icon>

Syntaxe

<Icon id="ID">
  <!-- specific to Icon -->
  <href>...</href>                         <!-- anyURI -->
  <gx:x>0<gx:x/>                           <!-- int -->
  <gx:y>0<gx:y/>                           <!-- int -->
  <gx:w>-1<gx:w/>                          <!-- int -->
  <gx:h>-1<gx:h/>                          <!-- int -->
  <refreshMode>onChange</refreshMode>
    <!-- kml:refreshModeEnum: onChange, onInterval, or onExpire -->
  <refreshInterval>4</refreshInterval>     <!-- float -->
  <viewRefreshMode>never</viewRefreshMode>
    <!-- kml:viewRefreshModeEnum: never, onStop, onRequest, onRegion -->
  <viewRefreshTime>4</viewRefreshTime>     <!-- float -->
  <viewBoundScale>1</viewBoundScale>       <!-- float -->
  <viewFormat>...</viewFormat>             <!-- string -->
  <httpQuery>...</httpQuery>               <!-- string -->
</Icon>

Description

Définit une image associée à un style d'icône ou à une superposition. L'élément enfant <href> obligatoire définit l'emplacement de l'image à utiliser comme superposition ou comme icône pour le repère. Cet emplacement peut se trouver sur un système de fichiers local ou sur un serveur Web distant. Les éléments <gx:x>, <gx:y>, <gx:w> et <gx:h> permettent de sélectionner une icône à partir d'une image contenant plusieurs icônes (souvent appelée palette d'icônes).

<Icon>
  <href>Sunset.jpg</href>   <!-- Here, the image contains only one icon -->
</Icon>
<Icon>
  <href>/home/mydir/myiconpalette.jpg</href>
  <gx:w>138</gx:w>
  <gx:h>138</gx:h>
    <!-- Since x and y values are omitted, these measurements are made starting at
    the lower-left corner of the icon palette image -->
</Icon>

Éléments propres à l'icône

<href>
Adresse HTTP ou spécification de fichier locale utilisée pour charger une icône.
<gx:x>
et
<gx:y>
Si la balise <href> spécifie une palette d'icônes, ces éléments identifient les décalages, en pixels, par rapport à l'angle inférieur gauche de la palette d'icônes.Si aucune valeur n'est spécifiée pour x et y, l'angle inférieur gauche de la palette est considéré comme l'angle inférieur gauche de l'icône à utiliser.
<gx:w>
et
<gx:h>
Si la balise <href> spécifie une palette d'icônes, ces éléments indiquent la largeur (<gx:w>) et la hauteur (<gx:h>), en pixels, de l'icône à utiliser.
<refreshMode>
Pour obtenir une description de <refreshMode> et des autres éléments listés ci-dessous, consultez la section <Link>.
<refreshInterval>
<viewRefreshMode>
<viewRefreshTime>
<viewBoundScale>
<viewFormat>
<httpQuery>

Contient par

<IconStyle>

Syntaxe

<IconStyle id="ID">
  <!-- inherited from ColorStyle -->
  <color>ffffffff</color>            <!-- kml:color -->
  <colorMode>normal</colorMode>      <!-- kml:colorModeEnum:normal or random -->

  <!-- specific to IconStyle -->
  <scale>1</scale>                   <!-- float -->
  <heading>0</heading>               <!-- float -->
  <Icon>
    <href>...</href>
  </Icon>
  <hotSpot x="0.5"  y="0.5"
    xunits="fraction" yunits="fraction"/>    <!-- kml:vec2 -->
</IconStyle>

Description

Indique comment les icônes des repères sont tracées, à la fois dans le panneau Lieux et dans la visionneuse 3D de Google Earth. L'élément <Icon> spécifie l'image de l'icône. L'élément <scale> spécifie la mise à l'échelle x, y de l'icône. La couleur spécifiée dans l'élément <color> de <IconStyle> est harmonisée avec celle de <Icon>.

Éléments spécifiques à l'élément "StyleStyle"

<scale>
Redimensionne l'icône.

Remarque : La balise <geomScale> est obsolète. Utilisez plutôt <scale>.

<heading>
Direction (soit, Nord, Sud, Est, Ouest), en degrés Par défaut=0 (Nord). (voir le schéma). Les valeurs sont comprises entre 0 et 360 degrés.
<Icon>
Icône personnalisée. Dans <IconStyle>, le seul élément enfant de <Icon> est <href> :
  • <href> : adresse HTTP ou spécification de fichier locale utilisée pour charger une icône.
<hotSpot x="0.5" y="0.5" xunits="fraction" yunits="fraction">
Indique la position de l'icône qui est ancrée au <Point> spécifié dans le repère. Les valeurs x et y peuvent être spécifiées de trois manières différentes: en tant que pixels ("pixels"), en tant que fractions de l'icône ("fraction") ou en tant que pixels d'encarts("insetPixels"), qui sont un décalage en pixels depuis l'angle supérieur droit de l'icône. Les positions x et y peuvent être spécifiées de différentes manières. Par exemple, x peut être exprimé en pixels, et y peut être une fraction. L'origine du système de coordonnées se trouve dans l'angle inférieur gauche de l'icône.
  • x : nombre de pixels, composant fractionnaire de l'icône ou encart pixel indiquant le composant x d'un point sur l'icône.
  • y : nombre de pixels, composant fractionnaire de l'icône ou encart pixel indiquant le composant y d'un point sur l'icône.
  • xunits : unités dans lesquelles la valeur x est spécifiée. Une valeur fraction indique que la valeur x est une fraction de l'icône. La valeur pixels indique la valeur x en pixels. La valeur insetPixels indique le retrait depuis le bord droit de l'icône.
  • yunits : unités dans lesquelles la valeur y est spécifiée. Une valeur fraction indique que la valeur y est une fraction de l'icône. La valeur pixels indique la valeur y en pixels. La valeur insetPixels indique le retrait depuis le bord supérieur de l'icône.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<Style id="randomColorIcon">
<IconStyle>
<color>ff00ff00</color>
<colorMode>random</colorMode>
<scale>1.1</scale>
<Icon>
<href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pal3/icon21.png</href>
</Icon>
</IconStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>IconStyle.kml</name>
<styleUrl>#randomColorIcon</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.36868,37.831145,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

Contient

<kml>

Syntaxe

<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2" hint="target=sky"> ... </kml>

Description

Élément racine d'un fichier KML. Il s'agit d'un élément obligatoire. Il suit la déclaration xml au début du fichier. L'attribut hint sert de signal à Google Earth afin d'afficher le fichier sous forme de données célestes.

L'élément <kml> peut également inclure l'espace de noms pour tous les schémas XML externes référencés dans le fichier.

Un élément <kml> de base contient 0 ou 1 fonctionnalité, et 0 ou 1 NetworkLinkControl :

<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
  <NetworkLinkControl> ... </NetworkLinkControl>
  <!-- 0 or 1 Feature elements -->
</kml>

<LabelStyle>

Syntaxe

<LabelStyle id="ID">
  <!-- inherited from ColorStyle -->
  <color>ffffffff</color>            <!-- kml:color -->
  <colorMode>normal</colorMode>      <!-- kml:colorModeEnum: normal or random -->

  <!-- specific to LabelStyle -->
  <scale>1</scale>                   <!-- float -->
</LabelStyle>

Description

Spécifie le mode d'affichage du <name> d'un élément géographique dans la visionneuse 3D. Vous pouvez spécifier une couleur, un mode de couleur et une échelle personnalisés pour le libellé (nom).

Remarque : La balise <labelColor> est obsolète. Utilisez <LabelStyle> à la place.

Spécifique à <LabelStyle>

<scale>
Redimensionne le libellé.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<Style id="randomLabelColor">
<LabelStyle>
<color>ff0000cc</color>
<colorMode>random</colorMode>
<scale>1.5</scale>
</LabelStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>LabelStyle.kml</name>
<styleUrl>#randomLabelColor</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.367375,37.829192,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<gx:LatLonQuad>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<GroundOverlay id="ID">
  ...
  <Icon>...</Icon>
  <altitude>0</altitude>
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>                   <!-- or absolute -->
         <!-- can substitute <gx:altitudeMode>clampToSeaFloor</gx:altitudeMode> -->

  <gx:LatLonQuad>
    <coordinates>...</coordinates>              <!-- four lon,lat tuples -->
  </gx:LatLonQuad>
</GroundOverlay>

Description

Autorise les superpositions quadrilatères non rectangulaires au sol.

Spécifie les coordonnées des quatre points d'un quadrilatère définissant la zone de superposition. Vous devez fournir exactement quatre tuples de coordonnées, chacun composé de valeurs à virgule flottante pour la longitude et la latitude. Insérez un espace entre les tuples. N'incluez pas d'espaces dans un tuple. Les coordonnées doivent être indiquées dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, la première coordonnée correspondant à l'angle inférieur gauche de l'image superposée. La forme décrite par ces angles doit être convexe.

Si une troisième valeur est insérée dans un tuple (représentant l'altitude), elle sera ignorée. L'altitude est définie à l'aide des éléments <altitude> et <altitudeMode> (ou <gx:altitudeMode>) qui étendent <GroundOverlay>. Les modes d'altitude autorisés sont absolute, clampToGround et clampToSeaFloor.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2" xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2"> <GroundOverlay> <name>gx:LatLonQuad Example</name> <Icon> <href>http://developers.google.com/kml/documentation/images/rectangle.gif</href> <viewBoundScale>0.75</viewBoundScale> </Icon> <gx:LatLonQuad> <coordinates> 81.601884,44.160723 83.529902,43.665148 82.947737,44.248831 81.509322,44.321015 </coordinates> </gx:LatLonQuad> </GroundOverlay> </kml>

Extensions

Contient par

<LinearRing>

Syntaxe

<LinearRing id="ID">
  <!-- specific to LinearRing -->
  <gx:altitudeOffset>0</gx:altitudeOffset>   <!-- double -->
  <extrude>0</extrude>                       <!-- boolean -->
  <tessellate>0</tessellate>                 <!-- boolean -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
    <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
    <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <coordinates>...</coordinates>             <!-- lon,lat[,alt] tuples -->
</LinearRing>

Description

Définit une chaîne de ligne fermée, généralement la limite extérieure d'un polygone. Vous pouvez également utiliser une LinearRing comme limite intérieure d'un polygone pour créer des trous dans celui-ci. Un polygone peut contenir plusieurs éléments <LinearRing> utilisés comme limites intérieures.

Remarque : Dans Google Earth, un polygone avec un <altitudeMode> de clampToGround suit les lignes de direction constante. Cependant, un LinearRing (à lui seul) avec un <altitudeMode> de clampToGround suit les grandes lignes de cercle.

Éléments spécifiques au LinearRing

<gx:altitudeOffset>
Une extension KML, dans l'espace de noms de l'extension Google, qui modifie le rendu des valeurs d'altitude. Ce décalage vous permet de déplacer l'ensemble d'un élément LinearRing vers le haut ou vers le bas en tant qu'unité, sans modifier toutes les valeurs de coordonnées individuelles qui composent l'élément LinearRing. (Bien que LinearRing s'affiche à l'aide de la valeur de décalage de l'altitude, les valeurs d'altitude d'origine sont conservées dans le fichier KML.) Les unités sont exprimées en mètres.
<extrude>
Valeur booléenne. Spécifie si le LinearRing doit être relié au sol. Pour extruder cette géométrie, le mode d'altitude doit être relativeToGround, relativeToSeaFloor ou absolute. Seuls les sommets de l'élément LinearRing sont extrudés (et non le centre de la géométrie). Les sommets sont extrudés vers le centre de la sphère.
<tessellate>
Valeur booléenne. Indique si l'élément LinearRing doit suivre le relief. Pour activer la tessellation, la valeur de <altitudeMode> doit être clampToGround ou clampToSeaFloor. Les très grands LinearRings doivent permettre la tessellation de sorte qu'ils suivent la courbure de la Terre (sinon, ils peuvent être souterrains et cachés).
<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround - (valeur par défaut) : permet d'ignorer une spécification d'altitude (par exemple, dans le tag <coordinates>).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour placer des bâtons téléphoniques ou une remontée mécanique.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour le positionnement des avions.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<coordinates>(obligatoire)
Quatre tuples ou plus, chacun composé de valeurs à virgule flottante pour longitude, latitude et altitude. Le composant altitude est facultatif. N'incluez pas d'espaces dans un tuple. La dernière coordonnée doit être identique à la première. Les coordonnées sont exprimées en degrés décimaux uniquement.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Placemark>
<name>LinearRing.kml</name>
<Polygon>
<outerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates> -122.365662,37.826988,0 -122.365202,37.826302,0 -122.364581,37.82655,0 -122.365038,37.827237,0 -122.365662,37.826988,0 </coordinates>
</LinearRing>
</outerBoundaryIs>
</Polygon>
</Placemark>
</kml>

Extensions

Contient par

<LineString>

Syntaxe

<LineString id="ID">
  <!-- specific to LineString -->
  <gx:altitudeOffset>0</gx:altitudeOffset>  <!-- double -->
  <extrude>0</extrude>                      <!-- boolean -->
  <tessellate>0</tessellate>                <!-- boolean -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
      <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
      <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <gx:drawOrder>0</gx:drawOrder>            <!-- integer -->
  <coordinates>...</coordinates>            <!-- lon,lat[,alt] -->
</LineString>

Description

Définit un ensemble connecté de segments de ligne. Utilisez <LineStyle> pour spécifier la couleur, le mode de couleur et la largeur de la ligne. Lorsqu'un élément LineString est extrudé, la ligne est étendue au sol, formant un polygone ressemblant à un mur ou à une clôture. Pour les LineStrings extrudés, la ligne elle-même utilise le LineStyle actuel, tandis que l'extrusion utilise le PolyStyle actuel. Consultez le Tutoriel KML pour obtenir des exemples d'éléments LineStrings (ou paths).

Éléments spécifiques à LineString

<gx:altitudeOffset>
Une extension KML, dans l'espace de noms de l'extension Google, qui modifie le rendu des valeurs d'altitude. Ce décalage vous permet de déplacer un élément LineString entier vers le haut ou vers le bas en tant qu'unité, sans modifier toutes les valeurs de coordonnées individuelles qui constituent l'élément LineString. Bien que la valeur LineString soit affichée à l'aide de la valeur de décalage de l'altitude, les valeurs d'altitude d'origine sont conservées dans le fichier KML. Les unités sont exprimées en mètres.
<extrude>
Valeur booléenne. Spécifie si le LineString doit être connecté au sol. Pour extruder un élément LineString, le mode d'altitude doit être relativeToGround, relativeToSeaFloor ou absolute. Les sommets des éléments LineString sont extrudés vers le centre de la sphère.
<tessellate>
Valeur booléenne. Indique si l'élément LineString doit suivre le relief. Pour activer la tessellation, le mode d'altitude doit être clampToGround ou clampToSeaFloor. Les éléments LineStrings très grands doivent activer la tessellation afin qu'ils suivent la courbure de la Terre (sinon, ils peuvent être souterrains et cachés).
<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (option par défaut) indique que vous souhaitez ignorer une spécification d'altitude (par exemple, dans le tag <coordinates>).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour placer des bâtons téléphoniques ou une remontée mécanique.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour le positionnement des avions.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML, dans l'espace de noms de l'extension Google, qui autorise des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<gx:drawOrder>
Valeur entière qui spécifie l'ordre de traçage de plusieurs lignes. Les éléments LineStrings tracés en premier peuvent être partiellement ou entièrement masqués par des éléments LineStrings plus récents. Cet élément peut être requis conjointement avec les éléments <gx:outerColor> et <gx:outerWidth> dans <LineStyle> lorsque des lignes bicolores s'entrecroisent.
<coordinates>(obligatoire)
Deux tuples de coordonnées ou plus, chacun composé de valeurs à virgule flottante pour longitude, latitude et altitude. Le composant altitude est facultatif. Insérez un espace entre les tuples. N'incluez pas d'espaces dans un tuple.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>LineString.kml</name>
<open>1</open>
<LookAt>
<longitude>-122.36415</longitude>
<latitude>37.824553</latitude>
<altitude>0</altitude>
<range>150</range>
<tilt>50</tilt>
<heading>0</heading>
</LookAt>
<Placemark>
<name>unextruded</name>
<LineString>
<extrude>1</extrude>
<tessellate>1</tessellate>
<coordinates>
-122.364383,37.824664,0 -122.364152,37.824322,0 </coordinates>
</LineString>
</Placemark>
<Placemark>
<name>extruded</name>
<LineString>
<extrude>1</extrude>
<tessellate>1</tessellate>
<altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
<coordinates>
-122.364167,37.824787,50 -122.363917,37.824423,50 </coordinates>
</LineString>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<LineStyle>

Syntaxe

<LineStyle id="ID">
  <!-- inherited from ColorStyle -->
  <color>ffffffff</color>            <!-- kml:color -->
  <colorMode>normal</colorMode>      <!-- colorModeEnum: normal or random -->

  <!-- specific to LineStyle -->
  <width>1</width>                            <!-- float -->
  <gx:outerColor>ffffffff</gx:outerColor>     <!-- kml:color -->
  <gx:outerWidth>0.0</gx:outerWidth>          <!-- float -->
  <gx:physicalWidth>0.0</gx:physicalWidth>    <!-- float -->
  <gx:labelVisibility>0</gx:labelVisibility>  <!-- boolean -->
</LineStyle>

Description

Spécifie le style de dessin (couleur, mode de couleur et épaisseur des lignes) pour toute la géométrie des lignes. La géométrie des lignes inclut les contours des polygones tracés et le "sangle" extrudé d'icônes des repères (si l'extrusion est activée).

Éléments spécifiques à LineStyle

<width>
Largeur de la ligne, en pixels.
<gx:outerColor>
Couleur de la partie de la ligne définie par <gx:outerWidth>. Notez que les éléments <gx:outerColor> et <gx:outerWidth> sont ignorés lorsque <LineStyle> est appliqué à <Polygon> et <LinearRing>.
<gx:outerWidth>
Valeur comprise entre 0,0 et 1,0 qui spécifie la proportion de la ligne qui utilise <gx:outerColor>. Ne s'applique qu'aux lignes définissant la largeur avec <gx:physicalWidth>. Il ne s'applique pas aux lignes utilisant <width>. Voir aussi <gx:drawOrder> dans <LineString>. Une valeur d'ordre de traçage peut être nécessaire si des lignes bicolores se croisent, par exemple pour afficher des échangeurs autoroutiers.
<gx:physicalWidth>
Largeur physique de la ligne, en mètres.
<gx:labelVisibility>
Valeur booléenne indiquant si un libellé textuel doit s'afficher ou non sur un élément LineString. L'étiquette d'un élément LineString est contenue dans l'élément <name>, qui est au même niveau que <LineString> (c'est-à-dire dans le même élément <Placemark>).

Google Earth version 6.1 ou ultérieure n'affiche pas les libellés par défaut. Ils doivent être activés pour chaque élément LineString en définissant <gx:labelVisibility> sur 1.

Problème connu avec Google Earth 6.1 : les éléments LineStrings sans élément <gx:physicalWidth> n'affichent le libellé que si la longueur de la ligne est supérieure à 100 m x le nombre de caractères dans le libellé. Par exemple, une étiquette avec sept caractères ("exemple") ne s'affiche que si la ligne dépasse 700 m. Cela n'affecte pas les éléments LineStrings ayant une valeur <gx:physicalWidth>.

Exemple

L'exemple suivant montre une ligne rouge opaque de 50 % d'une largeur de 4 pixels.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
  <name>LineStyle.kml</name>
  <open>1</open>
  <Style id="linestyleExample">
    <LineStyle>
      <color>7f0000ff</color>
      <width>4</width>
      <gx:labelVisibility>1</gx:labelVisibility>
    </LineStyle>
  </Style>
  <Placemark>
    <name>LineStyle Example</name>
    <styleUrl>#linestyleExample</styleUrl>
    <LineString>
      <extrude>1</extrude>
      <tessellate>1</tessellate>
      <coordinates>
        -122.364383,37.824664,0 -122.364152,37.824322,0
      </coordinates>
    </LineString>
  </Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

Syntaxe

<Link id="ID">
  <!-- specific to Link -->
  <href>...</href>                      <!-- string -->
  <refreshMode>onChange</refreshMode>
    <!-- refreshModeEnum: onChange, onInterval, or onExpire -->
  <refreshInterval>4</refreshInterval>  <!-- float -->
  <viewRefreshMode>never</viewRefreshMode>
    <!-- viewRefreshModeEnum: never, onStop, onRequest, onRegion -->
  <viewRefreshTime>4</viewRefreshTime>  <!-- float -->
  <viewBoundScale>1</viewBoundScale>    <!-- float -->
  <viewFormat>BBOX=[bboxWest],[bboxSouth],[bboxEast],[bboxNorth]</viewFormat>
                                        <!-- string -->
  <httpQuery>...</httpQuery>            <!-- string -->
</Link>

Description

<Link> spécifie l'emplacement de l'un des éléments suivants:

  • Fichiers KML récupérés par des liens réseau
  • Fichiers d'image utilisés dans n'importe quelle superposition (l'élément <Icon> spécifie l'image dans une superposition ; les icônes de <Icon> sont identiques à celles de <Link>)
  • Fichiers de modèle utilisés dans l'élément <Model>

Le fichier est chargé et actualisé de manière conditionnelle, en fonction des paramètres d'actualisation fournis ici. Vous pouvez spécifier deux ensembles de paramètres d'actualisation différents: l'un est basé sur time (<refreshMode> et <refreshInterval>) et l'autre sur la view (caméra) actuelle (<viewRefreshMode> et <viewRefreshTime>). Link indique également si les paramètres du cadre de délimitation sont envoyés au serveur (<viewBoundScale>) et fournit un ensemble de paramètres de visualisation facultatifs pouvant être envoyés au serveur et à

Lorsqu'un fichier est récupéré, l'URL envoyée au serveur est composée de trois informations:

  • L'attribut href (Hypertext Reference) qui spécifie le fichier à charger.
  • Une chaîne de format arbitraire créée à partir (a) des paramètres que vous spécifiez dans l'élément <viewFormat> ou (b) des paramètres du cadre de délimitation (par défaut, elle est utilisée si aucun élément <viewFormat> n'est inclus dans le fichier).
  • Une chaîne de format spécifiée dans l'élément <httpQuery>

Si le fichier spécifié dans <href> est un fichier local, les éléments <viewFormat> et <httpQuery> ne sont pas utilisés.

L'élément <Link> remplace l'élément <Url> de <NetworkLink> contenu dans les versions KML précédentes et ajoute des fonctionnalités à l'élément <Region> (introduite dans KML 2.1). Dans Google Earth versions 3.0 et antérieures, l'élément <Link> est ignoré.

<href>
Une URL (une adresse HTTP ou une spécification de fichier locale). Lorsque le parent de l'élément <Link> est un lien réseau, <href> est un fichier KML. Lorsque le parent de <Link> est un modèle, <href> est un fichier COLLADA. Lorsque le parent de l'élément <Icon> (identique à <Link>) est une superposition, <href> est une image. Les URL relatives peuvent être utilisées dans cette balise. Elles sont évaluées par rapport au fichier KML qui les contient. Pour en savoir plus sur la construction de références relatives dans les fichiers KML et KMZ, consultez la section Fichiers KMZ.
<refreshMode>
Spécifie un mode d'actualisation temporel, qui peut être l'un des suivants :
  • onChange : s'actualise lors du chargement du fichier et chaque fois que les paramètres de lien sont modifiés (valeur par défaut).
  • onInterval : actualisation toutes les n secondes (spécifiée dans <refreshInterval>).
  • onExpire : actualise le fichier une fois le délai d'expiration atteint. Si un fichier récupéré est associé à une propriété NetworkLinkControl, l'heure d'expiration du fichier <expires> est prioritaire sur les délais d'expiration spécifiés dans les en-têtes HTTP. Si aucune valeur <expires> n'est spécifiée, l'en-tête HTTP max-age est utilisé (le cas échéant). Si max-age n'est pas spécifié, l'en-tête HTTP Expires est utilisé (le cas échéant). Pour en savoir plus sur les champs d'en-tête HTTP, consultez la section RFC261b du protocole de transfert hypertexte – HTTP 1.1.
<refreshInterval>
Indique d'actualiser le fichier toutes les n secondes.
<viewRefreshMode>
Indique comment l'actualisation du lien est effectuée lorsque l'appareil photo change.
Il peut s'agir de l'un des éléments suivants :
  • never (par défaut) : permet d'ignorer les modifications dans la vue. Ignorez également les paramètres <viewFormat>, le cas échéant.
  • onStop : actualise le fichier n secondes après l'arrêt du mouvement, où n est spécifié dans <viewRefreshTime>.
  • onRequest : le fichier n'est actualisé que si l'utilisateur le demande explicitement. (Par exemple, dans Google Earth, l'utilisateur effectue un clic droit et sélectionne "Actualiser" dans le menu contextuel).
  • onRegion : actualise le fichier lorsque la région devient active. Voir <Région>.
<viewRefreshTime>
Après l'arrêt du mouvement de la caméra, indique le nombre de secondes d'attente avant l'actualisation de la vue. (Voir <viewRefreshMode> et onStop ci-dessus.)
<viewBoundScale>
Ajuste les paramètres BBOX avant de les envoyer au serveur. Une valeur inférieure à 1 indique que l'utilisation doit être inférieure à l'affichage en plein écran. Une valeur supérieure à 1 permet d'extraire une zone qui s'étend au-delà des bords de la vue actuelle.
<viewFormat>
Indique le format de la chaîne de requête ajoutée à la chaîne <href> du lien avant la récupération du fichier.(Si la balise <href> spécifie un fichier local, cet élément est ignoré.)
Si vous spécifiez l'élément <viewRefreshMode> onStop et n'incluez pas la balise <viewFormat> dans le fichier, les informations suivantes sont automatiquement ajoutées à la chaîne de requête :

BBOX=[bboxWest],[bboxSouth],[bboxEast],[bboxNorth]

Ces informations correspondent à la spécification du cadre de délimitation WMS (Web Map Service).
Si vous spécifiez une balise <viewFormat> vide, aucune information n'est ajoutée à la chaîne de requête.
Vous pouvez également spécifier un ensemble personnalisé de paramètres de visualisation à ajouter à la chaîne de requête. Si vous fournissez une chaîne de format, celle-ci est utilisée à la place des informations BBOX. Si vous souhaitez également obtenir les informations BBOX, vous devez ajouter ces paramètres en plus des paramètres personnalisés.
Vous pouvez utiliser l'un des paramètres suivants dans votre chaîne de format (et Google Earth remplacera la valeur actuelle appropriée au moment de la création de la chaîne de requête) :
  • [lookatLon], [lookatLat] : longitude et latitude du point que <LookAt> affiche
  • [lookatRange], [lookatTilt], [lookatHeading] : valeurs utilisées par l'élément <LookAt> (voir les descriptions des éléments <range>, <tilt> et <heading> dans <LookAt>)
  • [lookatReliefLon], [lookatReliefLat], [lookatReliefAlt] : pointez sur le relief en degrés/mètres affichés par <LookAt>.
  • [cameraLon], [cameraLat], [cameraAlt] : degrés/mètres du point d'œil de la caméra
  • [horizFov], [vertFov] : champ de vision horizontal et vertical de l'appareil photo
  • [horizPixels], [vertPixels] : taille en pixels de la visionneuse 3D
  • [terrainEnabled] : indique si la visionneuse 3D affiche le relief.
<httpQuery>
Ajoute des informations à la chaîne de requête en fonction des paramètres spécifiés. (Google Earth remplace la valeur actuelle appropriée au moment de la création de la chaîne de requête.) Les paramètres suivants sont acceptés :
  • [clientVersion].
  • [kmlVersion]
  • [nom_client]
  • [langue]

Exemple

<NetworkLink>
  <name>NE US Radar</name>
  <flyToView>1</flyToView>
  <Link>
    <href>http://www.example.com/geotiff/NE/MergedReflectivityQComposite.kml</href>
    <refreshMode>onInterval</refreshMode>
    <refreshInterval>30</refreshInterval>
    <viewRefreshMode>onStop</viewRefreshMode>
    <viewRefreshTime>7</viewRefreshTime>
    <viewFormat>BBOX=[bboxWest],[bboxSouth],[bboxEast],[bboxNorth];CAMERA=\
      [lookatLon],[lookatLat],[lookatRange],[lookatTilt],[lookatHeading];VIEW=\
      [horizFov],[vertFov],[horizPixels],[vertPixels],[terrainEnabled]</viewFormat>
  </Link>
</NetworkLink> 

Extensions

Contient par

Voir également

<ListStyle>

Syntaxe

<ListStyle id="ID">
  <!-- specific to ListStyle -->
  <listItemType>check</listItemType> <!-- kml:listItemTypeEnum:check,
                                          checkOffOnly,checkHideChildren,
                                         radioFolder -->
  <bgColor>ffffffff</bgColor>        <!-- kml:color -->
  <ItemIcon>                         <!-- 0 or more ItemIcon elements -->
    <state>open</state>
      <!-- kml:itemIconModeEnum:open, closed, error, fetching0, fetching1, or fetching2 -->
    <href>...</href>                 <!-- anyURI -->
  </ItemIcon>
</ListStyle>

Description

Spécifie l'affichage d'un élément géographique dans la liste. La vue Liste correspond à une hiérarchie de conteneurs et d'enfants. Dans Google Earth, il s'agit du panneau "Lieux".

Éléments spécifiques à ListStyle

<listItemType>
Indique comment l'élément géographique s'affiche dans la vue Liste. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • check (par défaut) : la visibilité de l'élément géographique est liée à la case à cocher de son élément.
  • radioFolder : si spécifié pour un conteneur, seul un des éléments du conteneur est visible à la fois
  • checkOffOnly : lorsque ce paramètre est spécifié pour un conteneur ou un lien réseau, empêche tous les éléments d'être visibles simultanément. En d'autres termes, l'utilisateur peut désactiver tous les éléments du conteneur ou du lien réseau, mais ne peut pas tout activer en même temps. Ce paramètre est utile pour les conteneurs ou les liens réseau contenant de grandes quantités de données.
  • checkHideChildren : cochez cette case pour améliorer la visibilité, mais n'affichez pas les enfants du conteneur ou du lien réseau dans la liste. Une case à cocher permet à l'utilisateur d'activer/de désactiver la visibilité des objets enfants dans la visionneuse.
<bgColor>
Couleur d'arrière-plan de l'extrait. Les valeurs de couleur et d'opacité sont exprimées en notation hexadécimale. La plage de valeurs pour n'importe quelle couleur est comprise entre 0 et 255 (00 à ff). Pour les valeurs alpha, 00 est totalement transparente et ff est opaque. L'ordre des expressions est aabbggrr, où aa=alpha (00 à ff) ; bb=blue (00 à ff) ; gg=green(00 à ff) ; rr=red (00 à ff). Par exemple, si vous souhaitez appliquer une couleur bleue avec une opacité de 50 % à une superposition, vous devez indiquer ce qui suit: <color>7fff0000</color>, où alpha=0x7f, bleu=0xff, vert=0x00 et rouge=0x00.
<ItemIcon>
Icône utilisée dans la vue Liste, qui reflète l'état de l'exploration d'un dossier ou d'un lien. Les icônes associées aux modes ouvert et fermé sont utilisées pour les dossiers et les liens réseau. Les icônes associées aux modes error et fetching0, fetching1, et fetching2 sont utilisées pour les liens réseau. La capture d'écran suivante illustre les icônes Google Earth pour ces états:
<État>
Indique l'état actuel du lien réseau ou du dossier. Les valeurs possibles sont open, closed, error, fetching0, fetching1 et fetching2. Vous pouvez combiner ces valeurs en insérant un espace entre deux valeurs (sans virgule).
<href>
Spécifie l'URI de l'image utilisée dans la vue Liste de l'élément géographique.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>ListStyle.kml</name>
<open>1</open>
<Style id="bgColorExample">
<ListStyle>
<bgColor>ff336699</bgColor>
</ListStyle>
</Style>
<Style id="checkHideChildrenExample">
<ListStyle>
<listItemType>checkHideChildren</listItemType>
</ListStyle>
</Style>
<Style id="radioFolderExample">
<ListStyle>
<listItemType>radioFolder</listItemType>
</ListStyle>
</Style>
<Folder>
<name>ListStyle Examples</name>
<open>1</open>
<Folder>
<name>bgColor example</name>
<open>1</open>
<Placemark>
<name>pl1</name>
<Point>
<coordinates>-122.362815,37.822931,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl2</name>
<Point>
<coordinates>-122.362825,37.822931,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl3</name>
<Point>
<coordinates>-122.362835,37.822931,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<styleUrl>#bgColorExample</styleUrl>
</Folder>
<Folder>
<name>checkHideChildren example</name>
<open>1</open>
<Placemark>
<name>pl4</name>
<Point>
<coordinates>-122.362845,37.822941,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl5</name>
<Point>
<coordinates>-122.362855,37.822941,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl6</name>
<Point>
<coordinates>-122.362865,37.822941,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<styleUrl>#checkHideChildrenExample</styleUrl>
</Folder>
<Folder>
<name>radioFolder example</name>
<open>1</open>
<Placemark>
<name>pl7</name>
<Point>
<coordinates>-122.362875,37.822951,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl8</name>
<Point>
<coordinates>-122.362885,37.822951,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<Placemark>
<name>pl9</name>
<Point>
<coordinates>-122.362895,37.822951,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
<styleUrl>#radioFolderExample</styleUrl>
</Folder>
</Folder>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<LookAt>

Syntaxe

<LookAt id="ID">
  <!-- inherited from AbstractView element -->
  <TimePrimitive>...</TimePrimitive>  <!-- gx:TimeSpan or gx:TimeStamp -->
    <gx:ViewerOptions>
    <option> name=" " type="boolean">     <!-- name="streetview", "historicalimagery", "sunlight", or "groundnavigation" -->
    </option>
  </gx:ViewerOptions>

  <!-- specific to LookAt -->
  <longitude>0</longitude>            <!-- kml:angle180 -->
  <latitude>0</latitude>              <!-- kml:angle90 -->
  <altitude>0</altitude>              <!-- double -->
  <heading>0</heading>                <!-- kml:angle360 -->
  <tilt>0</tilt>                      <!-- kml:anglepos90 -->
  <range></range>                     <!-- double -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
          <!--kml:altitudeModeEnum:clampToGround, relativeToGround, absolute -->
          <!-- or, gx:altitudeMode can be substituted: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->

</LookAt>

Description

Définit une caméra virtuelle associée à tout élément dérivé de la caractéristique. L'élément LookAt place la "caméra" par rapport à l'objet affiché. Dans Google Earth, la vue "se dirige vers" ce point de vue LookAt lorsque l'utilisateur double-clique sur un élément du panneau Lieux ou double-clique sur une icône dans la visionneuse 3D.

Éléments spécifiques à LookAt

<longitude>
Longitude du point étudié par l'appareil photo. Distance angulaire en degrés, par rapport au méridien d'origine. Les valeurs à l'ouest de la plage des méridiens vont de -180 à 0 degrés. Les valeurs à l'est du méridien sont comprises entre 0 et 180 degrés.
<latitude>
Latitude du point que l'appareil photo regarde. Degrés au nord ou au sud de l'équateur (0 degré). Les valeurs sont comprises entre -90 degrés et 90 degrés.
<altitude>
Distance par rapport à la surface de la Terre, en mètres. Interprété en fonction du mode d'altitude de LookAt.
<heading>
Direction (soit, Nord, Sud, Est, Ouest), en degrés Par défaut=0 (Nord). (voir le schéma ci-dessous). Les valeurs sont comprises entre 0 et 360 degrés.
<tilt>
Angle entre la direction de la position LookAt et la normale à la surface de la Terre. (voir le schéma ci-dessous). Les valeurs sont comprises entre 0 et 90 degrés. Les valeurs de <tilt> ne peuvent pas être négatives. Une valeur <tilt> de 0 degré indique une vue juste au-dessus. Une valeur <tilt> de 90 degrés indique une vue à l'horizon.
<range>(obligatoire)
Distance en mètres entre le point spécifié par <longitude>, <latitude> et <altitude> et la position LookAt. (voir le schéma ci-dessous).
<altitudeMode>
Indique comment l'<altitude> spécifiée pour le point LookAt est interprétée. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround (valeur par défaut) : permet d'ignorer la spécification <altitude> et de placer la position LookAt au sol.
  • relativeToGround : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du sol.
  • absolute : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du niveau de la mer.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et le LookAt sera placé au fond marin. Si le point se trouve sur la mer plutôt que sur la mer, le LookAt sera placé au sol.

Ce schéma illustre les éléments <range>, <tilt> et <altitude> :

 

Ce schéma illustre l'élément <heading> :

 

Est=90, Sud=180, Ouest=270
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

  <Placemark>
    <name>LookAt.kml</name>
    <LookAt>
      <gx:TimeStamp>
        <when>1994</when>
      </gx:TimeStamp>
      <longitude>-122.363</longitude>
      <latitude>37.81</latitude>
      <altitude>2000</altitude>
      <range>500</range>
      <tilt>45</tilt>
      <heading>0</heading>
      <altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
    </LookAt>
    <Point>
      <coordinates>-122.363,37.82,0</coordinates>
    </Point>
  </Placemark>
</kml>

Extensions

Contient par

<Modèle>

Syntaxe

<Model id="ID">
  <!-- specific to Model -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
      <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround,relativeToGround,or absolute -->
      <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <Location>
    <longitude></longitude> <!-- kml:angle180 -->
    <latitude></latitude>   <!-- kml:angle90 -->
    <altitude>0</altitude>  <!-- double -->
  </Location>
  <Orientation>
    <heading>0</heading>    <!-- kml:angle360 -->
    <tilt>0</tilt>          <!-- kml:anglepos180 -->
    <roll>0</roll>          <!-- kml:angle180 -->
  </Orientation>
  <Scale>
    <x>1</x>                <!-- double -->
    <y>1</y>                <!-- double -->
    <z>1</z>                <!-- double -->
  </Scale>
  <Link>...</Link>
  <ResourceMap>
    <Alias>
      <targetHref>...</targetHref>   <!-- anyURI -->
      <sourceHref>...</sourceHref>   <!-- anyURI -->
    </Alias>
  </ResourceMap>
</Model>

Description

Objet 3D décrit dans un fichier COLLADA (référencé dans la balise <Link>). Les fichiers COLLADA ont une extension .dae. Les modèles sont créés dans leur propre espace de coordonnées, puis placés, positionnés et mis à l'échelle dans Google Earth. Pour en savoir plus, consultez la page "Thèmes au format KML" de la page Modèles.

Google Earth est compatible avec le profil commun COLLADA, à quelques exceptions près:

  • Google Earth n'accepte que les triangles et les lignes comme types primitifs. Le nombre maximal de triangles autorisés est de 21 845.
  • Google Earth ne prend pas en charge l'animation ni l'habillage.
  • Google Earth ne prend pas en charge les références aux géométries externes.

Éléments spécifiques au modèle

<altitudeMode>
Indique comment l'<altitude> spécifiée dans <Location> est interprétée. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround (valeur par défaut) : permet d'ignorer la spécification <altitude> et de placer le modèle au sol.
  • relativeToGround : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du sol.
  • absolute : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du niveau de la mer.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point se trouve au-dessus de la mer plutôt que de la mer, l'<altitude> sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification <altitude> est ignorée, et le modèle est positionné au fond marin. Si le point se trouve sur terre, et non en mer, le modèle sera placé au sol.
<Lieu>
Spécifie les coordonnées exactes de l'origine du modèle en termes de latitude, de longitude et d'altitude. Les mesures de latitude et de longitude sont une projection lat-lon standard avec un plan de référence WGS84. L'altitude est exprimée en mètres par rapport à la surface de la Terre. Elle est interprétée selon les valeurs <altitudeMode> ou <gx:altitudeMode>.
<Location>
  <longitude>39.55375305703105</longitude>
  <latitude>-118.9813220168456</latitude>
  <altitude>1223</altitude>
</Location> 
<Orientation>
Décrit la rotation du système de coordonnées d'un modèle 3D afin de positionner l'objet dans Google Earth. Consultez les schémas ci-dessous.
<Orientation>
  <heading>45.0</heading>
  <tilt>10.0</tilt>
  <roll>0.0</roll>
</Orientation> 

Les rotations sont appliquées à un modèle dans l'ordre suivant:

  1. <roll>
  2. <tilt>
  3. <heading>
<heading>
Rotation à partir de l'axe z (normalement à la surface de la Terre). La valeur 0 (valeur par défaut) correspond à la valeur Nord. Une rotation positive s'effectue dans le sens horaire autour de l'axe z et est spécifiée en degrés de 0 à 360.
<tilt>
Rotation sur l'axe x. Une rotation positive s'effectue dans le sens horaire autour de l'axe x et est spécifiée en degrés de 0 à 180.
<roll>
Rotation à propos de l'axe y. Une rotation positive est autour de l'axe Y dans le sens horaire et spécifiée en degrés de 0 à 180.
Le cap, l&#39;inclinaison et le rouleau sont spécifiés dans le sens horaire lorsque l&#39;on regarde vers le bas de l&#39;axe vers l&#39;origine.
Ce schéma illustre l'orientation typique des axes d'un modèle:
Pour un modèle classique, +x se trouve à droite, +y est au premier plan et orienté vers le nord, et +z est en haut
<Échelle>
Ajuste un modèle le long des axes x, y et z dans l'espace de coordonnées du modèle.
<Scale>
<x>2.5</x>
<y>2.5</y>
<z>3.5</z>
</Scale>
Spécifie le fichier à charger et les paramètres d'actualisation facultatifs. Voir <Lien>.
<ResourceMap>
Spécifie zéro ou plusieurs éléments <Alias>, chacun étant un mappage du chemin d'accès au fichier de texture du fichier Collada d'origine vers le fichier KML ou KMZ contenant le modèle. Cet élément vous permet de déplacer et de renommer des fichiers de texture sans avoir à mettre à jour le fichier Collada d'origine qui fait référence à ces textures. Un élément <ResourceMap> peut contenir plusieurs mappages de différents fichiers COLLADA (source) dans un même fichier KMZ (cible).
<Alias>
<targetHref>../images/foo.jpg</targetHref> <sourceHref>c:\mytextures\foo.jpg</sourceHref> </Alias>
<Alias> contient un mappage entre <sourceHref> et <targetHref> :
<targetHref>
Indique le fichier de texture que Google Earth doit explorer. Cette référence peut faire référence à un fichier image de l'archive .kmz ou à une référence absolue (par exemple, une URL).
<sourceHref>.
Est le chemin d'accès spécifié pour le fichier de texture du fichier .dae Collada.
Dans Google Earth, si ce mappage n'est pas fourni, les règles suivantes sont utilisées pour localiser les textures référencées dans le fichier Collada (.dae) :
  • Aucun trajet:si le nom de la texture n'inclut pas de trajet, Google Earth recherche la texture dans le même répertoire que le fichier .dae qui y fait référence.
  • Chemin d'accès relatif:si le nom de la texture inclut un tracé relatif (par exemple, ../images/mytexture.jpg), Google Earth l'interprète comme relatif par rapport au fichier .dae qui le référence.
  • Chemin absolu : si le nom de la texture est un chemin absolu (c:\mytexture.jpg) ou un chemin réseau (par exemple, http://myserver.com/mytexture.jpg), Google Earth recherche le fichier à l'emplacement spécifié, quel que soit l'emplacement du fichier .dae.

Exemple

<Model id="khModel543"> 
<altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
<Location>
<longitude>39.55375305703105</longitude>
<latitude>-118.9813220168456</latitude>
<altitude>1223</altitude>
</Location>
<Orientation>
<heading>45.0</heading>
<tilt>10.0</tilt>
<roll>0.0</roll>
</Orientation>
<Scale>
<x>1.0</x>
<y>1.0</y>
<z>1.0</z>
</Scale>
<Link>
<href>house.dae</href>
<refreshMode>once</refreshMode>
</Link>
<ResourceMap>
<Alias>
<targetHref>../files/CU-Macky---Center-StairsnoCulling.jpg</targetHref>
<sourceHref>CU-Macky---Center-StairsnoCulling.jpg</sourceHref>
</Alias>
<Alias>
<targetHref>../files/CU-Macky-4sideturretnoCulling.jpg</targetHref>
<sourceHref>CU-Macky-4sideturretnoCulling.jpg</sourceHref>
</Alias>
<Alias>
<targetHref>../files/CU-Macky-Back-NorthnoCulling.jpg</targetHref>
<sourceHref>CU-Macky-Back-NorthnoCulling.jpg</sourceHref>
</Alias>
</ResourceMap>
</Model>

Extensions

Contient par

<MultiGeometry>

Syntaxe

<MultiGeometry id="ID">
  <!-- specific to MultiGeometry -->
  <!-- 0 or more Geometry elements -->
</MultiGeometry>

Description

Conteneur pour zéro ou plusieurs primitives de géométrie associées au même élément géographique.

Remarque : La balise <GeometryCollection> est obsolète. Utilisez plutôt <MultiGeometry>.

Éléments spécifiques à la multigéométrie

Exemple

<Placemark>
  <name>SF Marina Harbor Master</name>
<visibility>0</visibility>
<MultiGeometry> <LineString>
<!-- north wall --> <coordinates>
-122.4425587930444,37.80666418607323,0
-122.4428379594768,37.80663578323093,0 </coordinates>
</LineString> <LineString>
<!-- south wall -->
<coordinates>
-122.4425509770566,37.80662588061205,0
-122.4428340530617,37.8065999493009,0
</coordinates> </LineString>
</MultiGeometry> </Placemark>

Extensions

Contient par

<gx:Multipiste>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.2 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:MultiTrack id="ID">
  <!-- specific to MultiTrack -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
        <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
        <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <gx:interpolate>0<gx:interpolate>   <!-- boolean -->
  <gx:Track>...</gx:Track>            <!-- one or more gx:Track elements -->
</gx:MultiTrack>

Description

Un élément multipiste est utilisé pour combiner plusieurs éléments de piste dans une seule unité conceptuelle. Supposons, par exemple, que vous collectiez des données GPS pour un trajet à vélo d'une journée comprenant plusieurs arrêts de repos et un arrêt pour le déjeuner. En raison des interruptions dans le temps, une course à vélo peut apparaître sous la forme de quatre pistes lorsque les horaires et les positions sont tracés. Lorsque vous regroupez ces éléments <gx:Track> dans un conteneur <gx:MultiTrack>, ils s'affichent dans Google Earth sous forme de sections d'un même tracé. Lorsque l'icône atteint la fin d'un segment, elle se place au début du segment suivant. L'élément <gx:interpolate> indique si vous souhaitez arrêter le fichier à la fin d'un titre et passer immédiatement au début du suivant, ou interpoler les valeurs manquantes entre les deux titres.

Éléments spécifiques à gx:MultiTrack

<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (valeur par défaut) indique d'ignorer une spécification d'altitude (par exemple, dans l'élément <gx:coord>).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'altitude comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point est au-dessus du sol, et non sur la mer, l'altitude sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification de l'altitude est ignorée et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<gx:interpolate>
Valeur booléenne. Si le titre comporte plusieurs éléments <gx:Track>, indique s'il faut interpoler les valeurs manquantes entre la fin du premier titre et le début du suivant. Lorsque la valeur par défaut (0) est utilisée, l'icône ou le modèle s'arrête à la fin d'une piste, puis passe au début de la suivante.

Contient

Syntaxe

<NetworkLink id="ID">
  <!-- inherited from Feature element --><name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
   <atom:link href=" "/>               <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- specific to NetworkLink --> <refreshVisibility>0</refreshVisibility> <!-- boolean --> <flyToView>0</flyToView> <!-- boolean --> <Link>...</Link> </NetworkLink>

Description

Référence un fichier KML ou une archive KMZ sur un réseau local ou distant. Utilisez l'élément <Link> pour spécifier l'emplacement du fichier KML. Dans cet élément, vous pouvez définir les options d'actualisation du fichier en fonction de l'heure et du changement de la caméra. NetworkLinks peut être utilisé en combinaison avec des régions pour gérer efficacement des ensembles de données très volumineux.

<refreshVisibility>
Valeur booléenne. La valeur 0 laisse la visibilité aux éléments géographiques sous le contrôle de l'utilisateur de Google Earth. Définissez la valeur sur 1 pour réinitialiser la visibilité des éléments géographiques à chaque actualisation de NetworkLink. Supposons, par exemple, que la valeur <visibility> du repère soit définie sur 1 pour un repère dans le fichier KML lié, et que la valeur <refreshVisibility> soit définie sur 1 pour NetworkLink. Lorsque le fichier est chargé pour la première fois dans Google Earth, l'utilisateur peut décocher la case à côté de l'élément pour désactiver l'affichage dans la visionneuse 3D. Cependant, lorsque le lien réseau est actualisé, le repère est à nouveau visible, car son état de visibilité d'origine était TRUE.
<flyToView>
Valeur booléenne. La valeur 1 amène Google Earth à accéder directement à la vue du LookAt ou de la caméra dans NetworkLinkControl (le cas échéant). Si NetworkLinkControl ne contient pas d'élément AbstractView, Google Earth accède directement à l'élément LookAt ou à l'appareil photo dans l'élément <kml> du fichier actualisé. Si aucun élément LookAt ni caméra n'est spécifié pour l'élément <kml>, la vue reste inchangée. Par exemple, Google Earth accède directement à la vue <LookAt> du document parent, et non à la vue <LookAt> des repères qu'il contient.

Conseil:Pour afficher le dossier ou le document de premier niveau dans un lien réseau dans la vue de liste, attribuez un ID au dossier ou au document. Sans cet ID, seuls les noms des objets enfants sont affichés dans la vue Liste.

Exemple

<Document>
  <visibility>1</visibility>
  <NetworkLink>
    <name>NE US Radar</name>
    <refreshVisibility>1</refreshVisibility>
    <flyToView>1</flyToView>
    <Link>...</Link></NetworkLink>
</Document>

Extensions

Contient par

<NetworkLinkControl>

Syntaxe

<NetworkLinkControl>
  <minRefreshPeriod>0</minRefreshPeriod>           <!-- float -->
  <maxSessionLength>-1</maxSessionLength>          <!-- float --> 
  <cookie>...</cookie>                             <!-- string -->
  <message>...</message>                           <!-- string -->
  <linkName>...</linkName>                         <!-- string -->
  <linkDescription>...</linkDescription>           <!-- string -->
  <linkSnippet maxLines="2">...</linkSnippet>      <!-- string -->
  <expires>...</expires>                           <!-- kml:dateTime -->
  <Update>...</Update>                             <!-- Change,Create,Delete -->
  <AbstractView>...</AbstractView>                 <!-- LookAt or Camera -->
</NetworkLinkControl>

Description

Contrôle le comportement des fichiers récupérés par un <NetworkLink>.

Éléments spécifiques à NetworkLinkControl

<minRefreshPeriod>
Spécifiée en secondes, la valeur <minRefreshPeriod> correspond à la durée minimale autorisée entre les explorations du fichier. Ce paramètre permet aux serveurs de réguler les récupérations d'un fichier particulier et d'adapter la fréquence d'actualisation aux modifications de données attendues. Par exemple, un utilisateur peut définir une actualisation de lien sur 5 secondes, mais vous pouvez définir votre période d'actualisation minimale sur 3 600 pour limiter les mises à jour à une fois par heure.
<maxSessionLength>
Spécifiée en secondes, <maxSessionLength> correspond à la durée maximale pendant laquelle le client NetworkLink peut rester connecté. La valeur par défaut "-1" indique que la session ne doit pas être explicitement arrêtée.
Utilisez cet élément pour ajouter une chaîne à la requête d'URL à la prochaine actualisation du lien réseau. Vous pouvez utiliser ces données dans votre script pour fournir une gestion plus intelligente côté serveur, y compris l'interrogation de versions et la diffusion de fichiers conditionnels.
<message>
Vous pouvez diffuser un pop-up, tel que des consignes d'utilisation pour votre lien réseau. Le message s'affiche lors du premier chargement du lien réseau dans Google Earth ou lors de sa modification dans la commande de lien réseau.
<linkName>
Vous pouvez contrôler le nom du lien réseau depuis le serveur afin que les modifications apportées au nom côté client soient remplacées par le serveur.
<linkDescription>
Vous pouvez contrôler la description du lien réseau depuis le serveur afin que les modifications apportées à la description côté client soient remplacées par le serveur.
<linkSnippet maxLines="2" >
Vous pouvez contrôler l'extrait pour le lien réseau depuis le serveur afin que les modifications apportées à l'extrait côté client soient remplacées par le serveur. <linkSnippet> comporte un attribut maxLines, qui spécifie le nombre maximal de lignes à afficher.
<expires>
Vous pouvez spécifier la date et l'heure auxquelles le lien doit être actualisé. Cette spécification ne prend effet que si la valeur de l'élément <refreshMode> dans <Link> est définie sur onExpire. Voir <refreshMode>
<Update>
Avec la balise <Update>, vous pouvez spécifier un nombre illimité de balises de type "Modifier", "Créer" et "Supprimer" pour un fichier .kml ou une archive .kmz précédemment chargé avec un lien réseau. Voir <Update>.
<AbstractView>

Exemple

<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<NetworkLinkControl>
   <message>This is a pop-up message. You will only see this once</message>
   <cookie>cookie=sometext</cookie>
   <linkName>New KML features</linkName>
   <linkDescription><![CDATA[KML now has new features available!]]></linkDescription>
</NetworkLinkControl>
</kml>

Extensions

  • Il s'agit d'un enfant direct de l'élément <kml>.

Contient par

  • <kml>

Voir également

<Objet>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- Object id="ID" targetId="NCName" -->
<!-- /Object> -->

Description

Il s'agit d'une classe de base abstraite qui ne peut pas être utilisée directement dans un fichier KML. Il fournit l'attribut id, qui permet d'identifier un élément KML de manière unique, et l'attribut targetId, qui permet de référencer des objets déjà chargés dans Google Earth. L'attribut id doit être défini si le mécanisme <Update> doit être utilisé.

<Superposition>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- Overlay id="ID" -->                    <!-- GroundOverlay,ScreenOverlay -->
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>            <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- specific to Overlay --> <color>ffffffff</color> <!-- kml:color --> <drawOrder>0</drawOrder> <!-- int --> <Icon> <href>...</href> </Icon> <!-- /Overlay -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. <Overlay> est le type de base pour les superpositions d'image dessinées sur la surface de la planète ou à l'écran. <Icon> spécifie l'image à utiliser et peut être configuré pour recharger les images en fonction d'un retardateur ou des changements de l'appareil photo. Cet élément inclut également des spécifications pour l'ordre d'empilement de plusieurs superpositions et pour ajouter des valeurs de couleur et de transparence à l'image de base.

Éléments spécifiques à la superposition

<color>
Les valeurs de couleur sont exprimées en notation hexadécimale, y compris les valeurs d'opacité (alpha). L'ordre des expressions est alpha, bleu, vert ou rouge (aabbggrr). La plage de valeurs pour une couleur est comprise entre 0 et 255 (00 à ff). pour l'opacité, 00 est entièrement transparente et ff est opaque). Par exemple, si vous souhaitez appliquer une couleur bleue avec une opacité de 50 % à une superposition, vous devez spécifier ce qui suit : <color>7fff0000</color>

Remarque: L'élément <geomColor> est obsolète. Utilisez plutôt <color>.

<drawOrder>
Cet élément définit l'ordre d'empilement des images dans des superpositions qui se chevauchent. Les superpositions dont les valeurs <drawOrder> sont supérieures sont dessinées au-dessus des superpositions dont les valeurs <drawOrder> sont inférieures.
<Icon>
Définit l'image associée à la superposition. L'élément <href> définit l'emplacement de l'image à utiliser comme superposition. Cet emplacement peut se trouver sur un système de fichiers local ou sur un serveur Web. Si cet élément est omis ou ne contient pas de <href>, un rectangle est dessiné à l'aide de la couleur et de la taille définies par le sol ou la superposition d'écran.
<Icon>
   <href>icon.jpg</href>
</Icon>

Extensions

Étendu par

<PhotoOverlay>

Syntaxe

<PhotoOverlay>
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>            <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- inherited from Overlay element --> <color>ffffffff</color> <!-- kml:color --> <drawOrder>0</drawOrder> <!-- int --> <Icon> <href>...</href> <!-- anyURI --> ... </Icon> <!-- specific to PhotoOverlay --> <rotation>0</rotation> <!-- kml:angle180 --> <ViewVolume> <leftFov>0</leftFov> <!-- kml:angle180 --> <rightFov>0</rightFov> <!-- kml:angle180 --> <bottomFov>0</bottomFov> <!-- kml:angle90 --> <topFov>0</topFov> <!-- kml:angle90 --> <near>0</near> <!-- double --> </ViewVolume> <ImagePyramid> <tileSize>256</tileSize> <!-- int --> <maxWidth>...</maxWidth> <!-- int --> <maxHeight>...</maxHeight> <!-- int --> <gridOrigin>lowerLeft</gridOrigin> <!-- lowerLeft or upperLeft --> </ImagePyramid> <Point> <coordinates>...</coordinates> <!-- lon,lat[,alt] --> </Point> <shape>rectangle</shape> <!-- kml:shape --> </PhotoOverlay>

Description

L'élément <PhotoOverlay> vous permet de géolocaliser une photo sur la Terre et de définir ses paramètres d'affichage. PhotoOverlay peut être un simple rectangle 2D, un cylindre partiel ou complet, ou une sphère (pour les panoramas sphériques). La superposition est placée à l'emplacement spécifié et orientée vers le point de vue.

Étant donné que <PhotoOverlay> est issu de <FeatureView>, il peut contenir l'un des deux éléments dérivés de <AbstractView> : <CameraView> ou <LookAt>. L'appareil photo (ou LookAt) spécifie un point de vue et un sens de vue (également appelé vecteur de vue). La superposition de photo est positionnée par rapport au point de vue. Plus précisément, le plan d'une image rectangulaire en 2D est orthogonal (à angle droit) par rapport au vecteur de vue. La normale de cet avion, c'est-à-dire l'avant, c'est-à-dire la partie de la photo, est orientée vers le point de vue.

L'URL de l'image PhotoOverlay est spécifiée dans le tag <Icon>, hérité de <Overlay>. Le tag <Icon> doit contenir un élément <href> qui spécifie le fichier image à utiliser pour le PhotoOverlay. Dans le cas d'une image très volumineuse, le <href> est une URL spéciale qui s'indexe dans une pyramide d'images de résolutions différentes (voir ImagePyramid).

Pour en savoir plus, consultez la page "Sujets en KML" de PhotoOverlay.

Éléments spécifiques à PhotoOverlay

<rotation>
Ajuste la façon dont la photo est placée dans le champ de vision. Cet élément est utile si la photo a subi une rotation et s'écarte légèrement de la vue horizontale souhaitée.
<ViewVolume>
Définit la portion de la scène actuelle visible. La spécification du champ de vision est semblable à celle de l'ouverture de l'objectif sur un appareil photo physique. Un petit champ de vision, comme un téléobjectif, fait la mise au point sur une petite partie de la scène. Un grand champ de vision, tel qu'un objectif grand angle, est axé sur une grande partie de la scène.
<leftFov>
Angle, en degrés, entre le sens de vue de la caméra et le côté gauche du volume de vue.
<rightFov>
Angle, en degrés, entre le sens de vue de la caméra et le côté droit du volume de vue.
<bottomFov>
Angle, en degrés, entre l'orientation de la caméra et le bas du volume de vue
<topFov>
Angle, en degrés, entre l'orientation de la caméra et le côté supérieur du volume de vision.
<near>
Mesure en mètres le long du sens de vue, du point de vue de l'appareil photo à la forme PhotoOverlay.
Le champ de vision d'une superposition de photo est défini par quatre plans, chacun étant spécifié par un angle par rapport au vecteur de vue. Ces quatre plans définissent les côtés supérieur, inférieur, gauche et droit du champ de vision, qui a la forme d'une pyramide tronquée, comme illustré ci-dessous:
Les diagrammes suivants illustrent les quatre angles de champ de vision dans cette pyramide :
<ImagePyramid>
Pour les très grandes images, vous devez construire une pyramide d'images. Il s'agit d'un ensemble hiérarchique d'images, dont chacune offre une résolution de plus en plus basse de l'image d'origine. Chaque image de la pyramide est subdivisée en tuiles, si bien que seules les parties visibles doivent être chargées. Google Earth calcule le point de vue actuel et charge les tuiles en fonction de la distance entre l'utilisateur et l'image. Lorsque le point de vue se rapproche de PhotoOverlay, Google Earth charge des tuiles de plus haute résolution. Étant donné que tous les pixels de l'image d'origine ne peuvent pas être affichés à l'écran en même temps, ce prétraitement permet à Google Earth d'atteindre des performances maximales, car il ne charge que les parties de l'image qui sont visibles et seulement les détails des pixels que l'utilisateur peut distinguer au niveau de la vue actuelle.
Lorsque vous spécifiez une pyramide des images, vous devez également modifier le <href> dans l'élément <Icon> afin d'inclure des spécifications pour le chargement des tuiles.
<tileSize>
Taille des tuiles, en pixels. Les tuiles doivent être carrées et <tileSize> doit avoir la puissance 2. Nous vous recommandons d'utiliser une tuile de 256 (valeur par défaut) ou 512. L'image d'origine est divisée en tuiles de cette taille, avec des résolutions différentes.
<maxWidth>
Largeur en pixels de l'image d'origine.
<maxHeight>
Hauteur en pixels de l'image d'origine.
<gridOrigin>
Spécifie où commencer à numéroter les tuiles dans chaque couche de la pyramide. La valeur lowerLeft indique que la ligne 1, colonne 1 de chaque calque, se trouve dans l'angle inférieur gauche de la grille.
<Point>
L'élément <Point> agit comme un <Point> à l'intérieur d'un élément <Placemark>. Elle dessine une icône pour indiquer la position de la superposition de photo. L'icône tracée est spécifiée par les champs <styleUrl> et <StyleSelector>, tout comme pour <Placemark>.
<shape>
La superposition de photo est projetée sur la <shape>. <shape> peut être l'une des valeurs suivantes:

rectangle (par défaut) pour une photo ordinaire

cylindre : pour les panoramas, qui peuvent être partiels ou complets ;

sphere (pour les panoramas sphériques)

Exemple

<PhotoOverlay>
  <!-- Feature elements -->
  <name>A simple non-pyramidal photo</name>
  <description>High above the ocean</description>
  <!-- Overlay elements -->
  <Icon>
  <!-- A simple normal jpeg image -->
  <href>small-photo.jpg</href>
  </Icon>
  <!-- PhotoOverlay elements -->
  <!-- default: <rotation> default is 0 -->
  <ViewVolume>
    <near>1000</near>
    <leftFov>-60</leftFov>
    <rightFov>60</rightFov>
    <bottomFov>-45</bottomFov>
    <topFov>45</topFov>
  </ViewVolume>
  <!-- if no ImagePyramid only level 0 is shown,
       fine for a non-pyramidal image -->
  <Point>
    <coordinates>1,1</coordinates>
  </Point>
  <!-- default: <shape> -->
</PhotoOverlay>

Extensions

Contient par

<Placemark>

Syntaxe

<Placemark id="ID">
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>                <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 -->
<!-- specific to Placemark element --> <Geometry>...</Geometry> </Placemark>

Description

Un repère est un élément géographique auquel une géométrie est associée. Dans Google Earth, un repère apparaît sous la forme d'un élément de liste dans le panneau "Lieux". Dans la visionneuse 3D, un repère avec un point est associé à une icône qui marque un point sur le globe terrestre. (Dans la visionneuse 3D Google Earth, le repère de point est le seul objet sur lequel vous pouvez cliquer ou survoler.) Les autres objets Géométrie n'ont pas d'icône dans la visionneuse 3D. Pour que l'utilisateur puisse cliquer dessus dans la visionneuse 3D, vous devez créer un objet MultiGeometry contenant à la fois un point et l'autre objet.

Éléments propres au repère

Exemple

<Placemark>
  <name>Google Earth - New Placemark</name>
  <description>Some Descriptive text.</description>
  <LookAt>
    <longitude>-90.86879847669974</longitude>
    <latitude>48.25330383601299</latitude>
    <range>440.8</range>
    <tilt>8.3</tilt>
    <heading>2.7</heading>
  </LookAt>
  <Point>
    <coordinates>-90.86948943473118,48.25450093195546,0</coordinates>
  </Point>
</Placemark>

Extensions

Contient par

Voir également

<Point>

Syntaxe

<Point id="ID">
  <!-- specific to Point -->
  <extrude>0</extrude>                        <!-- boolean -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
        <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
        <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <coordinates>...</coordinates>              <!-- lon,lat[,alt] -->
</Point>

Description

Emplacement géographique défini par la longitude, la latitude et l'altitude (facultative). Lorsqu'un point contient un repère, il détermine la position de son nom et de son icône. Lorsqu'un point est extrudé, il est relié au sol avec une ligne. Ce partage de connexion utilise le style de ligne actuel.

Éléments spécifiques au point

<extrude>
Valeur booléenne. Spécifie s'il faut relier le point au sol avec une ligne. Pour extruder un point, la valeur de <altitudeMode> doit être relativeToGround, relativeToSeaFloor ou absolute. Le point est extrudé vers le centre de la sphère.
<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (option par défaut) indique que vous souhaitez ignorer une spécification d'altitude (par exemple, dans le tag <coordinates>).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour placer des bâtons téléphoniques ou une remontée mécanique.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour le positionnement des avions.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'altitude comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point est au-dessus du sol, et non sur la mer, l'altitude sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification de l'altitude est ignorée et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<coordinates>(obligatoire)
Un tuple unique composé de valeurs à virgule flottante pour la longitude, la latitude et l'altitude (dans cet ordre). Les valeurs de longitude et de latitude sont exprimées en degrés, où
  • longitude ≥ −180 et <= 180
  • latitude ≥ − 90 et ≤ 90
  • Les valeurs d'altitude (facultatifs) sont exprimées en mètres au-dessus du niveau de la mer.
N'incluez pas d'espaces entre les trois valeurs décrivant une coordonnée.

Exemple

<Point>
  <coordinates>-90.86948943473118,48.25450093195546</coordinates>
</Point>

Extensions

Contient par

<Polygon>

Syntaxe

<Polygon id="ID">
  <!-- specific to Polygon -->
  <extrude>0</extrude>                       <!-- boolean -->
  <tessellate>0</tessellate>                 <!-- boolean -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
        <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
        <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <outerBoundaryIs>
    <LinearRing>
      <coordinates>...</coordinates>         <!-- lon,lat[,alt] -->
    </LinearRing>
  </outerBoundaryIs>
  <innerBoundaryIs>
    <LinearRing>
      <coordinates>...</coordinates>         <!-- lon,lat[,alt] -->
    </LinearRing>
  </innerBoundaryIs>
</Polygon>

Description

Un polygone est défini par une limite extérieure et 0 ou plusieurs limites intérieures. À leur tour, les limites sont définies par des LinearRings. Lorsqu'un polygone est extrudé, ses limites sont reliées au sol pour former des polygones supplémentaires, donnant l'apparence d'un bâtiment ou d'une boîte. Les polygones extrudés utilisent <PolyStyle> pour la couleur, le mode couleur et le remplissage.

Les <coordonnées> des polygones doivent être indiquées dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les polygones suivent la "règle de droite", qui indique que si vous placez les doigts de votre main droite dans la direction dans laquelle les coordonnées sont spécifiées, votre pouce pointe dans la direction générale normale du polygone. Dans les graphismes en 3D, la normalité géométrique est utilisée pour l'éclairage et l'éloignement de la face avant du polygone. Étant donné que Google Earth ne remplit que la face avant des polygones, vous ne devez obtenir l'effet souhaité que lorsque les coordonnées sont spécifiées dans le bon ordre. Sinon, le polygone est gris.

Remarque : Dans Google Earth, un polygone avec un <altitudeMode> de clampToGround suit les lignes de direction constante. Cependant, un LinearRing (à lui seul) avec un <altitudeMode> de clampToGround suit les grandes lignes de cercle.

Éléments spécifiques au polygone

<extrude>
Valeur booléenne. Spécifie s'il faut connecter le polygone au sol. Pour extruder un polygone, le mode d'altitude doit être relativeToGround, relativeToSeaFloor ou absolute. Seuls les sommets sont extrudés (et non la géométrie elle-même, par exemple, un rectangle se transforme en boîte contenant cinq faces). Les sommets du polygone sont extrudés vers le centre de la sphère.
<tessellate>
Ce champ n'est pas utilisé par le polygone. Pour autoriser un polygone à suivre le relief (pour activer la tessellation), indiquez le mode d'altitude clampToGround ou clampToSeaFloor.
<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (option par défaut) indique que vous souhaitez ignorer une spécification d'altitude (par exemple, dans le tag <coordinates>).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour placer des bâtons téléphoniques ou une remontée mécanique.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres. Ce mode est généralement utilisé pour le positionnement des avions.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'élément <altitude> comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point est au-dessus du sol, et non sur la mer, l'altitude sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification de l'altitude est ignorée et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<outerBoundaryIs>(obligatoire)
Contient un élément <LinearRing>.
<innerBoundaryIs>
Contient un élément <LinearRing>. Un polygone peut contenir plusieurs éléments <innerBoundaryIs>, ce qui crée plusieurs découpes à l'intérieur du polygone.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>Polygon.kml</name>
<open>0</open>
<Placemark>
<name>hollow box</name>
<Polygon>
<extrude>1</extrude>
<altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
<outerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates>
-122.366278,37.818844,30
-122.365248,37.819267,30
-122.365640,37.819861,30
-122.366669,37.819429,30
-122.366278,37.818844,30
</coordinates>
</LinearRing>
</outerBoundaryIs>
<innerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates>
-122.366212,37.818977,30
-122.365424,37.819294,30
-122.365704,37.819731,30
-122.366488,37.819402,30
-122.366212,37.818977,30
</coordinates>
</LinearRing>
</innerBoundaryIs>
</Polygon>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<PolyStyle>

Syntaxe

<PolyStyle id="ID">
  <!-- inherited from ColorStyle -->
  <color>ffffffff</color>            <!-- kml:color -->
  <colorMode>normal</colorMode>      <!-- kml:colorModeEnum: normal or random -->

  <!-- specific to PolyStyle -->
  <fill>1</fill>                     <!-- boolean -->
  <outline>1</outline>               <!-- boolean -->
</PolyStyle>

Description

Spécifie le style de dessin pour tous les polygones, y compris les extrusions de polygone (qui ressemblent aux murs de bâtiments) et les extrusions de ligne (qui ressemblent à des clôtures pleines).

Éléments spécifiques à PolyStyle

<fill>
Valeur booléenne. Spécifie s'il faut remplir le polygone.
<outline>
Valeur booléenne. Spécifie si le contour du contour doit être tracé. Les contours des polygones utilisent le Style de ligne actuel.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>PolygonStyle.kml</name>
<open>1</open>
<Style id="examplePolyStyle">
<PolyStyle>
<color>ff0000cc</color>
<colorMode>random</colorMode>
</PolyStyle>
</Style>
<Placemark>
<name>hollow box</name>
<styleUrl>#examplePolyStyle</styleUrl>
<Polygon>
<extrude>1</extrude>
<altitudeMode>relativeToGround</altitudeMode>
<outerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates>
-122.3662784465226,37.81884427772081,30 -122.3652480684771,37.81926777010555,30 -122.365640222455,37.81986126286519,30 -122.36666937925,37.81942987753481,30 -122.3662784465226,37.81884427772081,30 </coordinates>
</LinearRing>
</outerBoundaryIs>
<innerBoundaryIs>
<LinearRing>
<coordinates>
-122.366212593918,37.81897719083808,30 -122.3654241733188,37.81929450992014,30 -122.3657048517827,37.81973175302663,30 -122.3664882465854,37.81940249291773,30 -122.366212593918,37.81897719083808,30 </coordinates>
</LinearRing>
</innerBoundaryIs>
</Polygon>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<Region>

Syntaxe

<Region id="ID"> 
  <LatLonAltBox>
    <north></north>                            <!-- required; kml:angle90 -->
    <south></south>                            <!-- required; kml:angle90 -->
    <east></east>                              <!-- required; kml:angle180 -->
    <west></west>                              <!-- required; kml:angle180 -->
    <minAltitude>0</minAltitude>               <!-- float -->
    <maxAltitude>0</maxAltitude>               <!-- float -->
    <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
        <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
        <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  </LatLonAltBox>
  <Lod>
    <minLodPixels>0</minLodPixels>             <!-- float -->
    <maxLodPixels>-1</maxLodPixels>            <!-- float -->
    <minFadeExtent>0</minFadeExtent>           <!-- float -->
    <maxFadeExtent>0</maxFadeExtent>           <!-- float -->
  </Lod>
</Region> 

Description

Une région contient un cadre de délimitation (<LatLonAltBox>) qui décrit une zone d'intérêt définie par des coordonnées géographiques et des altitudes. De plus, une région contient une étendue de niveau de détail (<Lod>) qui définit une plage de validité de la région associée en termes de taille d'écran prévue. Une région est considérée comme "active" lorsque le cadre englobant est visible par l'utilisateur et que les exigences de niveau de service sont remplies. Les objets associés à une région ne sont dessinés que lorsque la région est active. Lorsque l'élément <viewRefreshMode> est défini sur onRegion, le lien ou l'icône ne sont chargés que lorsque la région est active. Pour en savoir plus, consultez la page "Sujets au format KML" sur la page Régions. Dans une hiérarchie Container ou NetworkLink, ce calcul utilise la région qui est l'ancêtre le plus proche dans la hiérarchie.

Éléments spécifiques à la région

<LatLonAltBox>(obligatoire)
Un cadre de délimitation décrivant une zone d'intérêt définie par des coordonnées géographiques et des altitudes Les valeurs par défaut et les champs obligatoires sont les suivants :
<altitudeMode> ou <gx:altitudeMode>
Les valeurs possibles pour <altitudeMode> sont clampToGround, relativeToGround et absolute. Les valeurs possibles pour <gx:altitudeMode> sont clampToSeaFloor et relativeToSeaFloor. Voir aussi <LatLonBox>.
<minAltitude>
Spécifiée en mètres (elle dépend de la spécification du mode d'altitude).
<maxAltitude>
Spécifiée en mètres (elle dépend de la spécification du mode d'altitude).
<north> (obligatoire)
Spécifie la latitude du bord nord de la boîte englobante, en degrés décimaux, de 0 à ±90.
<south> (obligatoire)
Spécifie la latitude du bord sud de la boîte englobante, en degrés décimaux, de 0 à ±90.
<east> (obligatoire)
Spécifie la longitude du bord est de la boîte englobante, en degrés décimaux, de 0 à ±180.
<west> (obligatoire)
Spécifie la longitude du bord ouest de la boîte englobante, en degrés décimaux compris entre 0 et ±180.
<LatLonAltBox>
<north>43.374</north>
<south>42.983</south>
<east>-0.335</east>
<west>-1.423</west>
<minAltitude>0</minAltitude>
<maxAltitude>0</maxAltitude>
</LatLonAltBox>
<Lod>
Lod est l'abréviation de Level of Detail (Niveau de détail). <Lod> décrit la taille de la zone projetée à l'écran qui est requise pour que la région soit considérée comme "active". Spécifie également la taille de la rampe de pixels utilisée pour le fondu (transparent ou opaque). Le schéma ci-dessous illustre ces paramètres.
<Lod>
<minLodPixels>256</minLodPixels>
<maxLodPixels>-1</maxLodPixels>
<minFadeExtent>0</minFadeExtent>
<maxFadeExtent>0</maxFadeExtent>
</Lod>
<minLodPixels> (obligatoire)

Définit un carré dans l'espace à l'écran, avec les côtés de la valeur spécifiée en pixels. Par exemple, 128 définit un carré de 128 x 128 pixels. Le cadre de délimitation de la région doit être plus grand que ce carré (et plus petit que le carré maxLodPixels) pour que la région soit active.

Pour en savoir plus, consultez le chapitre Travailler avec les régions du guide du développeur, ainsi que le tutoriel Éviter les surcharges avec les régions dans la documentation Google Earth Actions publiques.

<maxLodPixels>
Mesure en pixels à l'écran qui représente la limite maximale de la plage de visibilité pour une région donnée. Une valeur de −1, définie par défaut, indique "active to infini size".
<minFadeExtent>
Distance par rapport à laquelle la géométrie passe, passant d'une opacité totale à une transparence complète. Cette valeur de bretelle, exprimée en pixels à l'écran, est appliquée à l'extrémité minimale des limites de visibilité (LOD).
<maxFadeExtent>
Distance par rapport à laquelle la géométrie disparaît, passant d'une transparence complète à une opacité totale. Cette valeur de bretelle, exprimée en pixels d'écran, est appliquée à l'extrémité maximale des limites de niveau de détail (visibilité).
Dans le schéma suivant, si P=la taille de pixels prévue calculée, les nombres entourés indiquent ce qui suit :
if (P < minLodPixels)
  opacity=0                                 //#1 in diagram
else if(P < minLodPixels + minFadeExtent)
  opacity=(P - minLodPixels)/minFadeExtent  //#2 in diagram
else if (P < maxLodPixels - maxFadeExtent)
  opacity=1                                 //#3 in diagram
else if (P < maxLodPixels)
  opacity=(maxLodPixels-P)/maxFadeExtent    //#4 in diagram
else
  opacity=0                                 //#5 in diagram

Exemple de <Region>

<Region>
  <LatLonAltBox>
    <north>50.625</north>
    <south>45</south>
    <east>28.125</east>
    <west>22.5</west>
    <minAltitude>10</minAltitude>
    <maxAltitude>50</maxAltitude>
  </LatLonAltBox>
  <Lod>
    <minLodPixels>128</minLodPixels>
    <maxLodPixels>1024</maxLodPixels>
    <minFadeExtent>128</minFadeExtent>
    <maxFadeExtent>128</maxFadeExtent>
  </Lod>
</Region> 

Extensions

Contient par

<Schéma>

Syntaxe

<Schema name="string" id="ID">
  <SimpleField type="string" name="string">
    <displayName>...</displayName>            <!-- string -->
  </SimpleField>
</Schema>

Description

Spécifie un schéma KML personnalisé permettant d'ajouter des données personnalisées aux éléments géographiques KML. L'attribut "id" est obligatoire et doit être unique dans le fichier KML. <Schema> est toujours un enfant de <Document>.

Éléments spécifiques au schéma

Un élément de schéma contient un ou plusieurs éléments SimpleField. Dans SimpleField, le schéma déclare le type et le name du champ personnalisé. Ce champ personnalisé permet de spécifier un displayName (le format convivial, avec des espaces et un signe de ponctuation approprié pour l'affichage dans Google Earth).

<SimpleField type="string" name="string">
Déclaration du champ personnalisé, qui doit spécifier le type et le nom de ce champ. Si le type ou le name est omis, le champ est ignoré. Le type peut être l'un des suivants :
  • chaîne
  • int
  • UIN
  • court
  • ushort
  • float
  • double
  • Bool
<displayName>
Nom, le cas échéant, à utiliser lorsque le nom du champ est visible par l'utilisateur de Google Earth. Utilisez l'élément [CDATA] pour échapper au balisage HTML standard.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<Schema name="TrailHeadType" id="TrailHeadTypeId"> <SimpleField type="string" name="TrailHeadName"> <displayName><![CDATA[<b>Trail Head Name</b>]]></displayName> </SimpleField> <SimpleField type="double" name="TrailLength"> <displayName><![CDATA[<i>The length in miles</i>]]></displayName> </SimpleField> <SimpleField type="int" name="ElevationGain"> <displayName><![CDATA[<i>change in altitude</i>]]></displayName> </SimpleField> </Schema>
</Document>
</kml>

Extensions

Il s'agit d'un élément racine.

Contient par

Voir également

<ScreenOverlay>

Syntaxe

<ScreenOverlay id="ID">
  <!-- inherited from Feature element -->
  <name>...</name>                      <!-- string -->
  <visibility>1</visibility>            <!-- boolean -->
  <open>0</open>                        <!-- boolean -->
  <atom:author>...<atom:author>         <!-- xmlns:atom -->
  <atom:link href=" "/>                <!-- xmlns:atom -->
  <address>...</address>                <!-- string -->
  <xal:AddressDetails>...</xal:AddressDetails>  <!-- xmlns:xal -->
<phoneNumber>...</phoneNumber> <!-- string -->
<Snippet maxLines="2">...</Snippet> <!-- string --> <description>...</description> <!-- string --> <AbstractView>...</AbstractView> <!-- Camera or LookAt --> <TimePrimitive>...</TimePrimitive> <styleUrl>...</styleUrl> <!-- anyURI --> <StyleSelector>...</StyleSelector> <Region>...</Region> <Metadata>...</Metadata> <!-- deprecated in KML 2.2 --> <ExtendedData>...</ExtendedData> <!-- new in KML 2.2 --> <!-- inherited from Overlay element --> <color>ffffffff</color> <!-- kml:color --> <drawOrder>0</drawOrder> <!-- int --> <Icon>...</Icon> <!-- specific to ScreenOverlay --> <overlayXY x="double" y="double" xunits="fraction" yunits="fraction"/> <!-- vec2 --> <!-- xunits and yunits can be one of: fraction, pixels, or insetPixels --> <screenXY x="double" y="double" xunits="fraction" yunits="fraction"/> <!-- vec2 --> <rotationXY x="double" y="double" xunits="fraction" yunits"fraction"/> <!-- vec2 --> <size x="double" y="double" xunits="fraction" yunits="fraction"/> <!-- vec2 --> <rotation>0</rotation> <!-- float --> </ScreenOverlay>

Description

Cet élément dessine une superposition d'image fixe sur l'écran. Les superpositions d'écran sont des boussoles, des logos et des avertissements. Le dimensionnement de la superposition d'écran est déterminé par l'élément <size>. Le positionnement de la superposition est géré en mappant un point dans l'image spécifié par <overlayXY> à un point de l'écran spécifié par <screenXY>. L'image pivote ensuite de <rotation> degrés sur un point par rapport à l'écran spécifié par <rotationXY>.

L'élément <href> enfant de <Icon> spécifie l'image à utiliser comme superposition. Ce fichier peut se trouver sur un système de fichiers local ou sur un serveur Web. Si cet élément est omis ou ne contient pas de <href>, un rectangle est dessiné à l'aide de la couleur et de la taille définies par la superposition d'écran.

Éléments spécifiques à ScreenOverlay

<overlayXY>
Spécifie un point sur (ou en dehors) de l'image de superposition qui est mappée avec les coordonnées de l'écran (<screenXY>). Elle nécessite des valeurs x et y, ainsi que les unités de ces valeurs.
Les valeurs x et y peuvent être spécifiées de trois manières différentes: pixels ("pixels"), fractions de l'image ("fraction") ou pixels en incrustation("insetPixels"), qui sont un décalage en pixels depuis l'angle supérieur droit de l'image. Les positions x et y peuvent être spécifiées de différentes manières. Par exemple, x peut être exprimé en pixels, et y peut être une fraction. L'origine du système de coordonnées se trouve dans l'angle inférieur gauche de l'image.
  • x : nombre de pixels, composant de fraction de l'image ou encart de pixels indiquant le composant x d'un point sur l'image de superposition.
  • y : nombre de pixels, composant de fraction de l'image ou encart de pixels indiquant le composant y d'un point sur l'image de superposition.
  • xunits : unités dans lesquelles la valeur x est spécifiée. Une valeur de "fraction" indique que la valeur x est une fraction de l'image. Une valeur de "pixels" indique la valeur x en pixels. La valeur "insetPixels" indique le retrait par rapport au bord droit de l'image.
  • yunits : unités dans lesquelles la valeur y est spécifiée. La valeur "fraction" indique que la valeur y est une fraction de l'image. Une valeur de "pixels" indique la valeur de y en pixels. La valeur "insetPixels" indique le retrait par rapport au bord supérieur de l'image.
<screenXY>
Spécifie un point par rapport à l'origine de l'écran sur lequel l'image de superposition est mappée. Les valeurs x et y peuvent être spécifiées de trois manières différentes: en pixels ("pixels"), en tant que fractions de l'écran ("fraction") ou en tant que pixels d'encarts("insetPixels"), qui sont un décalage en pixels par rapport à l'angle supérieur droit de l'écran. Les positions x et y peuvent être spécifiées de différentes manières. Par exemple, x peut être exprimé en pixels, et y peut être une fraction. L'origine du système de coordonnées se trouve dans l'angle inférieur gauche de l'écran.
  • x : nombre de pixels, composant fractionnaire de l'écran ou encart pixel indiquant le composant x d'un point à l'écran.
  • y : nombre de pixels, composant fractionnaire de l'écran ou encart pixel indiquant le composant y d'un point à l'écran.
  • xunits : unités dans lesquelles la valeur x est spécifiée. Une valeur de "fraction" indique que la valeur x est une fraction de l'écran. Une valeur de "pixels" indique la valeur x en pixels. La valeur "insetPixels" indique le retrait depuis le bord droit de l'écran.
  • yunits : unités dans lesquelles la valeur y est spécifiée. Une valeur fraction indique que la valeur y est une fraction de l'écran. Une valeur de "pixels" indique la valeur de y en pixels. La valeur "insetPixels" indique le retrait par rapport au bord supérieur de l'écran.
Par exemple, <screenXY x=".5" y=".5" xunits="fraction" yunits="fraction"/> indique un point au milieu de l'écran.
Voici quelques exemples :

Centrez l'image:

<ScreenOverlay>
  <overlayXY x="0.5" y="0.5" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
  <screenXY x="0.5" y="0.5" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
</ScreenOverlay>

Placez l'image en haut à gauche:

<ScreenOverlay>
  <overlayXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
  <screenXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
</ScreenOverlay> 

Placez l'image à droite de l'écran:

<ScreenOverlay>
  <overlayXY x="1" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
  <screenXY x="1" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
</ScreenOverlay>  
<rotationXY>
Point par rapport à l'écran sur lequel la superposition d'écran pivote.
<size>
Spécifie la taille de l'image pour la superposition d'écran, comme suit :
  • Une valeur de −1 indique que la dimension native doit être utilisée.
  • Une valeur de 0 indique que les proportions doivent être conservées
  • La valeur n définit la valeur de la dimension.
Par exemple:

Pour forcer l'image à conserver ses dimensions x et y d'origine, définissez les valeurs sur −1:

<size x="-1" y="-1" xunits="fraction" yunits="fraction"/> 

Pour forcer l'image à conserver ses dimensions horizontales, mais pour qu'elle occupe 20 % de l'espace d'écran vertical:

<size x="-1" y="0.2" xunits="fraction" yunits="fraction"/> 

Pour forcer l'image à redimensionner à 100 x 500 pixels:

<size x="100" y="500" xunits="pixels" yunits="pixels"/> 
<rotation>
Indique l'angle de rotation de l'objet parent. Une valeur de 0 signifie qu'il n'y a pas de rotation. La valeur est un angle en degrés dans le sens inverse des aiguilles d'une montre à partir du nord. Utilisez ±180 pour indiquer une rotation de l'objet parent à partir de 0. Si cette valeur n'est pas (0, 5,5), le centre de <rotation> est spécifié dans <rotationXY>.

Exemple

L'exemple suivant place une image au centre exact de l'écran, en utilisant sa largeur, sa hauteur et son format d'origine.

<ScreenOverlay id="khScreenOverlay756">
  <name>Simple crosshairs</name>
  <description>This screen overlay uses fractional positioning
   to put the image in the exact center of the screen</description>
  <Icon>
    <href>http://myserver/myimage.jpg</href>
  </Icon>
  <overlayXY x="0.5" y="0.5" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
  <screenXY x="0.5" y="0.5" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
  <rotation>39.37878630116985</rotation>
  <size x="0" y="0" xunits="pixels" yunits="pixels"/>
</ScreenOverlay>

Extensions

Contient par

<Style>

Syntaxe

<Style id="ID">
<!-- extends StyleSelector -->

<!-- specific to Style -->
  <IconStyle>...</IconStyle>
  <LabelStyle>...</LabelStyle>
  <LineStyle>...</LineStyle>
  <PolyStyle>...</PolyStyle>
  <BalloonStyle>...</BalloonStyle>
  <ListStyle>...</ListStyle>
</Style>

Description

Un style définit un groupe de styles adressable qui peut être référencé par StyleStyle et des éléments géographiques. Les styles ont une incidence sur la présentation de la géométrie dans la visionneuse 3D et sur la façon dont les éléments géographiques apparaissent dans le panneau "Lieux" de la vue Liste. Les styles partagés sont collectés dans un élément <Document>. Vous devez définir un id pour qu'ils puissent être référencés par les fonctionnalités spécifiques qui les utilisent.

Utilisez un id pour faire référence au style à partir d'une <styleUrl>.

Exemple

<Document>
  <!-- Begin Style Definitions -->
  <Style id="myDefaultStyles">
    <IconStyle>
      <color>a1ff00ff</color>
      <scale>1.399999976158142</scale>
      <Icon>
        <href>http://myserver.com/icon.jpg</href>
      </Icon>
    </IconStyle>
    <LabelStyle>
      <color>7fffaaff</color>
      <scale>1.5</scale>
    </LabelStyle>
    <LineStyle>
      <color>ff0000ff</color>
      <width>15</width>
    </LineStyle>
    <PolyStyle>
      <color>7f7faaaa</color>
      <colorMode>random</colorMode>
    </PolyStyle>
  </Style>
  <!-- End Style Definitions -->
  <!-- Placemark #1 -->
  <Placemark>
    <name>Google Earth - New Polygon</name>
    <description>Here is some descriptive text</description>
    <styleUrl>#myDefaultStyles</styleUrl>
    . . .
  </Placemark>
  <!-- Placemark #2 -->
  <Placemark>
    <name>Google Earth - New Path</name>
    <styleUrl>#myDefaultStyles</styleUrl>
      . . . .
  </Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

Éléments spécifiques au style

<StyleMap>

Syntaxe

<StyleMap id="ID">
  <!-- extends StyleSelector -->
  <!-- elements specific to StyleMap -->
  <Pair id="ID">
    <key>normal</key>              <!-- kml:styleStateEnum:  normal or highlight -->
    <styleUrl>...</styleUrl> or <Style>...</Style>
  </Pair>
</StyleMap>

Description

Un élément <StyleMap> permet de mapper deux styles différents. En règle générale, un élément <StyleMap> est utilisé pour fournir des styles distincts et mis en évidence pour un repère. Ainsi, la version mise en surbrillance apparaît lorsque l'utilisateur passe la souris sur l'icône dans Google Earth.

Éléments spécifiques à StyleMap

<Pair>(obligatoire)
Définit une paire clé/valeur qui associe un mode (normal ou highlight) à l'élément <styleUrl> prédéfini. <Pair> contient deux éléments (obligatoires) :
  • <key>, qui identifie la clé
  • <styleUrl> ou <Style>, qui fait référence au style. Dans <styleUrl>, pour les éléments de style référencés qui sont locaux au document KML, un référencement # simple est utilisé. Pour les styles contenus dans des fichiers externes, utilisez une URL complète avec le même identifiant #. Exemple :
<Pair> 
  <key>normal</key>
  <styleUrl>http://myserver.com/populationProject.xml#example_style_off</styleUrl>
</Pair> 

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">
<Document>
<name>StyleMap.kml</name>
<open>1</open>
<Style id="normalState">
<IconStyle>
<scale>1.0</scale>
<Icon>
<href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pal3/icon55.png</href>
</Icon>
</IconStyle>
<LabelStyle>
<scale>1.0</scale>
</LabelStyle>
</Style>
<Style id="highlightState">
<IconStyle>
<Icon>
<href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pal3/icon60.png</href>
</Icon>
<scale>1.1</scale>
</IconStyle>
<LabelStyle>
<scale>1.1</scale>
<color>ff0000c0</color>
</LabelStyle>
</Style>
<StyleMap id="styleMapExample">
<Pair>
<key>normal</key>
<styleUrl>#normalState</styleUrl>
</Pair>
<Pair>
<key>highlight</key>
<styleUrl>#highlightState</styleUrl>
</Pair>
</StyleMap>
<Placemark>
<name>StyleMap example</name>
<styleUrl>#styleMapExample</styleUrl>
<Point>
<coordinates>-122.368987,37.817634,0</coordinates>
</Point>
</Placemark>
</Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<StyleSelector>.

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- StyleSelector id="ID" -->                 <!-- Style,StyleMap -->
<!-- /StyleSelector -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Il s'agit du type de base des éléments <Style> et <StyleMap>. L'élément StyleMap sélectionne un style basé sur le mode actuel du repère. Un élément dérivé de StyleSelector est identifié de manière unique par son id et son url.

Éléments spécifiques à StyleSelector

Cet élément abstrait ne contient aucun élément enfant.

Extensions

Étendu par

<TimePrimitive>

Syntaxe

<!-- abstract element; do not create -->
<!-- TimePrimitive id="ID" -->            <!-- TimeSpan,TimeStamp -->
  <!-- extends Object -->
<!-- /TimePrimitive -->

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Cet élément est étendu par les éléments <TimeSpan> et <TimeStamp>.

Extensions

Étendu par

<TimeSpan>

Syntaxe

<TimeSpan id="ID">
  <begin>...</begin>     <!-- kml:dateTime -->
  <end>...</end>         <!-- kml:dateTime -->
</TimeSpan>

Description

Représente une étendue limitée dans le temps par les valeurs dateTimes de début et de fin.

Si la balise <begin> ou <end> est manquante, cette fin de période est illimitée (voir l'exemple ci-dessous).

L'élément dateTime est défini en fonction de l'heure du schéma XML (voir Schéma XML 2e partie: Types de données de la deuxième édition). La valeur peut être exprimée sous la forme yyyy-mm-ddThh:mm:ss.ssszzzzzz, où T correspond au séparateur entre la date et l'heure, et le fuseau horaire est Z (pour UTC) ou zzzzzz, ce qui représente ±hh:mm par rapport à UTC. De plus, la valeur ne peut être exprimée qu'en tant que date. Voir <TimeStamp> pour des exemples.

Éléments spécifiques à TimeSpan

<begin>
Décrit le début d'une période. S'il est absent, le début de la période est illimité.
<end>
Décrit l'instant de fin d'une période. S'il est absent, la fin de la période est illimitée.

Exemple

L'exemple suivant montre la période représentant l'État du Colorado. Il ne contient qu'une balise <begin>, car le Colorado est devenu un État depuis le 1er août 1876 et reste toujours un État:

<Placemark>
  <name>Colorado</name>
  .
  .
  .
  <TimeSpan>
    <begin>1876-08-01</begin>
  </TimeSpan>
</Placemark>

Extensions

Contient par

<TimeStamp>

Syntaxe

<TimeStamp id="ID">
  <when>...</when>      <!-- kml:dateTime -->
</TimeStamp> 

Description

Représente un moment précis. Cet élément est simple et ne contient pas d'enfants. Sa valeur est une valeur dateTime spécifiée en heure XML (voir la section Partie 2 du schéma XML. La précision de l'horodatage est déterminée par la valeur dateTime dans l'élément <when>.

Éléments spécifiques à l'horodatage

<when>
Spécifie un moment dans le temps. La valeur est une dateTime, qui peut être l'une des suivantes :
  • dateTime donne une seconde résolution.
  • date indique la résolution du jour
  • gYearMonth donne la résolution du mois.
  • gYear indique la résolution de l'année.

Les exemples suivants présentent différentes résolutions pour la valeur <when> :

  • gYear (AAAA)
<TimeStamp>
  <when>1997</when>
</TimeStamp>
  • gYearMonth (AAAA-MM)
<TimeStamp>
  <when>1997-07</when>
</TimeStamp> 
  • date (AAAA-MM-JJ)
<TimeStamp>
  <when>1997-07-16</when>
</TimeStamp> 
  • dateTime (AAAA-MM-JJThh:mm:ssZ)
    Ici, T correspond au séparateur entre l'agenda et la notation horaire, et Z indique l'heure UTC. (Plusieurs secondes sont requises.)
<TimeStamp>
  <when>1997-07-16T07:30:15Z</when>
</TimeStamp>
  • dateTime (YYYY-MM-DDThh:mm:sszzzzzz)
    Cet exemple indique l'heure locale, puis la conversion ± UTC.
<TimeStamp>
  <when>1997-07-16T10:30:15+03:00</when>
</TimeStamp>

Extensions

Contient par

<gx:TimeSpan> et <gx:TimeStamp>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Une copie des éléments <TimeSpan> et <TimeStamp>, dans l'espace de noms de l'extension. Cela permet d'inclure des valeurs temporelles dans AbstractView (<Camera> et <LookAt>). Ces valeurs permettent de contrôler les images historiques, la lumière du soleil et la visibilité des éléments géographiques horodatés.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">

  <Document>
    <name>Views with Time</name>
    <open>1</open>
    <description>
      In Google Earth, enable historical imagery and sunlight,
      then click on each placemark to fly to that point in time.
    </description>

    <Placemark>
      <name>Sutro Baths in 1946</name>
      <Camera>
        <gx:TimeStamp>
          <when>1946-07-29T05:00:00-08:00</when>
        </gx:TimeStamp>
        <longitude>-122.518172</longitude>
        <latitude>37.778036</latitude>
        <altitude>221.0</altitude>
        <heading>70.0</heading>
        <tilt>75.0</tilt>
      </Camera>
    </Placemark>

    <Placemark>
      <name>Palace of Fine Arts in 2002</name>
      <Camera>
        <gx:TimeStamp>
          <when>2002-07-09T19:00:00-08:00</when>
        </gx:TimeStamp>
        <longitude>-122.444633</longitude>
        <latitude>37.801899</latitude>
        <altitude>139.629438</altitude>
        <heading>-70.0</heading>
        <tilt>75</tilt>
      </Camera>
    </Placemark>

  </Document>
</kml>

<gx:Visite>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:Tour id="ID">
  <name>...</name>
  <description>...</description>
  <gx:Playlist>

    <!-- any number of gx:TourPrimitive elements -->

  </gx:Playlist>
</gx:Tour>

Description

<gx:Tour> peut contenir un seul élément <gx:Playlist>, lui-même composé d'une liste ordonnée d'éléments gx:TourPrimitive qui définissent une visite dans n'importe quel navigateur KML. En savoir plus sur les visites

Exemple

Vous trouverez plusieurs exemples de visites dans le chapitre Visite du Guide du développeur KML.

Contient

  • gx:Playlist : contient un nombre quelconque d'éléments gx:TourPrimitive. Un élément <gx:Tour> peut contenir zéro ou un élément <gx:Playlist>.
    <gx:Tour>
      <gx:Playlist>
        <!-- gx:TourPrimitive -->
          ...
        <!-- /gx:TourPrimitive -->
    
        <!--- Any number of gx:TourPrimitive elements can be included --->
      </gx:Playlist>
    </gx:Tour>

<gx:TourPrimitive>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.0 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:Tour>
  <gx:Playlist>

    <!-- abstract element; do not create -->
    <!-- gx:TourPrimitive -->    <!-- gx:AnimatedUpdate, gx:FlyTo, gx:TourControl, gx:SoundCue, gx:Wait -->
        <!-- extends Object -->
    <!-- /gx:TourPrimitive -->

  </gx:Playlist>
</gx:Tour>

Description

Il s'agit d'un élément abstrait qui ne peut pas être utilisé directement dans un fichier KML. Cet élément est étendu par les éléments <gx:FlyTo>, <gx:AnimatedUpdate>, <gx:TourControl>, <gx:Wait> et <gx:SoundCue>.

Les éléments étendus à partir de gx:TourPrimitive fournissent des instructions aux navigateurs KML pendant les visites, y compris des points pour accéder à un vol, sa durée, des pauses, des mises à jour de fonctionnalités KML et des fichiers audio à lire.

Ces éléments doivent être contenus dans un élément <gx:Playlist>, lui-même contenu dans un élément <gx:Tour>.

Exemple

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2">

  <Document>
    <name>gx:AnimatedUpdate example</name>
    <open>1</open>

    <Style>
      <IconStyle id="iconstyle">
        <scale>1.0</scale>
      </IconStyle>
    </Style>

    <Placemark id="mountainpin1">
      <name>New Zealand's Southern Alps</name>
      <styleUrl>#style</styleUrl>
      <Point>
        <coordinates>170.144,-43.605,0</coordinates>
      </Point>
    </Placemark>

    <gx:Tour>
      <name>Play me!</name>
      <gx:Playlist>

        <!-- The order and duration of TourPrimitives is important;
             in this example, the AnimatedUpdate needs
             6.5 seconds to complete. The FlyTo provides 4.1,
             and the Wait 2.4, giving the update time to
             complete before the Tour ends. AnimatedUpdates
             don't hold Tours open, but FlyTos and Waits do.

             For more information, refer to:
             http://developers.google.com/kml/documentation/touring#tourtimelines
        -->

        <gx:AnimatedUpdate>
          <gx:duration>6.5</gx:duration>
          <Update>
            <targetHref></targetHref>
            <Change>
                <IconStyle targetId="iconstyle">
                  <scale>10.0</scale>
                </IconStyle>
            </Change>
          </Update>
        </gx:AnimatedUpdate>

        <gx:FlyTo>
          <gx:duration>4.1</gx:duration>
          <Camera>
            <longitude>170.157</longitude>
            <latitude>-43.671</latitude>
            <altitude>9700</altitude>
            <heading>-6.333</heading>
            <tilt>33.5</tilt>
            <roll>0</roll>
          </Camera>
        </gx:FlyTo>

        <gx:Wait>
          <gx:duration>2.4</gx:duration>  <!-- waiting for the AnimatedUpdate to complete -->
        </gx:Wait>

      </gx:Playlist>
    </gx:Tour>
  </Document>
</kml>

Contient par

Extension de

  • <gx:AnimatedUpdate>.
  • <gx:FlyTo>
  • <gx:SoundCue>
    <gx:SoundCue id="ID">
      <href>http://www.example.com/audio/trumpets.mp3</href>   <!-- any URI -->
      <gx:delayedStart>0</gx:delayedStart>                     <!-- double -->
    </gx:SoundCue>
    Contient un élément <href> spécifiant un fichier audio à lire, au format MP3, M4A ou AAC. Il n'y a pas de durée. Le fichier audio est lu parallèlement au reste de la visite, ce qui signifie que la primitive de visite suivante a lieu immédiatement après que la primitive de visite <gx:SoundCue> est atteinte. Si un autre fichier audio est ajouté à la file d'attente avant la lecture du premier fichier, les fichiers sont mélangés. L'élément <gx:delayedStart> permet de retarder le début du son d'un certain nombre de secondes avant de lire le fichier.
  • <gx:TourControl>
    <gx:TourControl id="ID">
      <gx:playMode>pause</gx:playMode>    <!-- gx:playModeEnum: pause -->
    </gx:TourControl>
    Contient un seul élément <gx:playMode>, ce qui permet de suspendre la visite jusqu'à ce que l'utilisateur effectue une action pour poursuivre la visite.
  • <gx:Wait>
    <gx:Wait id="ID">
      <gx:duration>0.0</gx:duration>    <!-- double -->
    </gx:Wait>
    L'appareil photo reste immobile, à la dernière date définie par gx:AbstractView, pendant le nombre de secondes spécifié avant de lire la vidéo gx:TourPrimitive suivante. Notez qu'une mise en pause ne met pas en pause la chronologie de la visite. La lecture de fichiers audio et de mises à jour animées se poursuit pendant que l'appareil photo est en attente.

Extensions

<gx:Suivi>

Cet élément est une extension de la norme OGC KML 2.2 et est compatible avec Google Earth 5.2 ou version ultérieure. En savoir plus

Syntaxe

<gx:Track id="ID">
  <!-- specific to Track -->
  <altitudeMode>clampToGround</altitudeMode>
      <!-- kml:altitudeModeEnum: clampToGround, relativeToGround, or absolute -->
      <!-- or, substitute gx:altitudeMode: clampToSeaFloor, relativeToSeaFloor -->
  <when>...</when>                         <!-- kml:dateTime -->
  <gx:coord>...</gx:coord>                 <!-- string -->
  <gx:angles>...</gx:angles>               <!-- string -->
  <Model>...</Model>
  <ExtendedData>
    <SchemaData schemaUrl="anyURI">
      <gx:SimpleArrayData kml:name="string">
        <gx:value>...</gx:value>            <!-- string -->
      </gx:SimpleArrayData>
    <SchemaData>
  </ExtendedData>
</gx:Track>

Description

Un suivi décrit la façon dont un objet se déplace dans le monde sur une période donnée. Cette fonctionnalité vous permet de créer un objet visible dans Google Earth (une icône de point ou un modèle) qui encode plusieurs positions pour le même objet à plusieurs reprises. Dans Google Earth, le curseur chronologique permet à l'utilisateur de déplacer la vue à travers le temps, ce qui anime la position de l'objet.

Un élément gx:MultiTrack est utilisé pour rassembler plusieurs pistes en une seule unité conceptuelle avec une icône (ou un modèle) qui se déplace le long de la piste. Cette fonctionnalité est utile si vous disposez de plusieurs pistes pour le même objet réel. L'élément booléen <gx:interpolate> d'une piste <gx:MultiTrack> indique s'il convient d'interpoler entre les pistes d'une piste multiple. Si cette valeur est égale à 0, le point ou le modèle s'arrête à la fin d'une piste et passe au début de la suivante. Par exemple, si vous voulez qu'un seul repère représente vos trajets sur deux jours et que votre GPS soit éteint pendant quatre heures au cours de cette période, vous devez afficher une discontinuité entre les points où l'unité a été éteinte, puis rallumée. Si la valeur de <gx:interpolate> est 1, les valeurs situées entre la fin du premier titre et le début du titre suivant sont interpolées de sorte que le titre apparaisse comme un tracé continu.

Pour savoir comment importer des données GPS dans Google Earth, consultez le Guide de l'utilisateur de Google Earth.

Quelle est l'utilité des canaux ?

Les versions antérieures de KML (antérieures à Google Earth 5.2) vous permettent d'associer un élément temporel à n'importe quel élément géographique (repère, superposition au sol, etc.). Toutefois, vous ne pouvez associer qu'un élément temporel à une caractéristique donnée. Les tracés sont un moyen plus efficace d'associer des données de temps à des caractéristiques visibles, car vous ne créez qu'une seule caractéristique, qui peut être associée à plusieurs éléments temporels lorsque l'objet se déplace dans l'espace.

En outre, l'élément de tracé est plus puissant que le mécanisme précédent (décrit dans le chapitre Time and Animation du Guide du développeur KML), car <Track> fournit un mécanisme permettant d'interpoler la position de l'objet à tout moment le long de sa trajectoire. Avec cette nouvelle fonctionnalité, Google Earth affiche un graphique d'élévation et de vitesse (ainsi que des données personnalisées, le cas échéant) pour l'objet.

Données "creuses"

Lorsqu'il manque des valeurs pour les positions de la piste, des balises <coord/> (<coord></coord>) ou <angles/> (<angles></angles>) vides peuvent être fournies pour équilibrer les tableaux. Une balise <coord/> ou <angles/> vide indique qu'aucune donnée de ce type n'existe pour un point de données donné, et la valeur doit être interpolée entre les deux points de données les plus proches. Ce comportement s'applique également à ExtendedData pour un canal. Tous les éléments, sauf <when>, peuvent être vides et seront interpolés entre les deux éléments bien indiqués les plus proches.

Éléments spécifiques pour le suivi

<altitudeMode>
Indique comment les composants altitude de l'élément <coordinates> sont interprétés. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • clampToGround : (option par défaut) indique que vous souhaitez ignorer une spécification d'altitude (dans le tag <gx:coord>, par exemple).
  • relativeToGround : définit l'altitude de l'élément par rapport à l'altitude réelle d'un point géographique. Par exemple, si l'élévation du sol d'un lieu est exactement au niveau de la mer et l'altitude d'un point est de 9 mètres, l'icône de l'icône d'un repère de point est de 9 mètres avec ce mode. Toutefois, si la même coordonnée est définie sur un lieu où l'altitude est de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'élévation de la coordonnée est de 19 mètres.
  • absolu : définit l'altitude de la coordonnée par rapport au niveau de la mer, quelle que soit l'altitude réelle du relief sous l'élément. Par exemple, si vous définissez l'altitude d'une coordonnée sur 10 mètres avec un mode d'altitude absolu, l'icône d'un repère de point s'affichera au niveau du sol si le relief situé en dessous se trouve également 10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Si le relief se trouve à 3 mètres au-dessus du niveau de la mer, le repère s'élève au-dessus du relief de 7 mètres.
<gx:altitudeMode>
Une extension KML dans l'espace de noms de l'extension Google, qui permet de définir des altitudes par rapport au fond marin. Les valeurs possibles sont les suivantes :
  • relativeToSeaFloor : interprète l'altitude comme une valeur en mètres au-dessus du fond marin. Si le point est au-dessus du sol, et non sur la mer, l'altitude sera interprétée comme étant au-dessus du sol.
  • clampToSeaFloor : la spécification de l'altitude est ignorée et le point est placé sur le fond marin. Si le point se trouve sur la terre plutôt qu'en mer, il sera placé au sol.
<when>
Valeur time correspondant à une position (spécifiée dans un élément <gx:coord>). Le nombre d'éléments <when> dans un élément <Track> doit être égal au nombre d'éléments <gx:coord> (et <gx:angles>, le cas échéant).
<gx:coord>
Valeur de coordonnées composée de trois valeurs de longitude, de latitude et d'altitude, sans séparateur de virgule. Exemple :
<gx:coord>-122.207881 37.371915 156.000000</gx:coord>
.

Notez que la syntaxe de l'élément <gx:coord> est différente de celle de l'élément <coordinates>, qui utilise des virgules pour séparer les composants de longitude, de latitude et d'altitude. Le nombre d'éléments spécifié doit être égal au nombre d'éléments de temps () et de position (). Si nécessaire, vous pouvez spécifier un élément <gx:coord> vide pour une valeur manquante.

<gx:angles>
Cette valeur permet de spécifier un titre, une inclinaison et une valeur de roulis supplémentaires pour l'icône ou le modèle à chaque fois/position dans le tracé. Les trois valeurs à virgule flottante sont listées sans séparateur de virgule et représentent des degrés de rotation. Si l'élément <gx:angles> n'est pas spécifié, Google Earth déduit la direction, l'inclinaison et le roulis de l'objet à partir de sa trajectoire. Le nombre d'éléments <gx:angles> spécifié doit être égal au nombre d'éléments de temps (<when>) et de position (<gx:coord>). Si nécessaire, vous pouvez spécifier un élément <gx:angles> vide pour une valeur manquante.

Actuellement, les icônes n'acceptent que le titre, mais les modèles acceptent les trois valeurs.

Voici un exemple de définition de cette valeur:

<gx:angles>45.54676 66.2342 77.0</gx:angles>
<Modèle>
Si spécifié, le modèle remplace l'icône de point utilisée pour indiquer la position actuelle sur la piste. Lorsqu'un élément <Model> est spécifié dans un élément <gx:Track>, voici comment les éléments enfants de <Model> fonctionnent :
  • L'élément <Location> est ignoré.
  • L'élément <altitudeMode> est ignoré.
  • La valeur <Orientation> est combinée à l'orientation de la piste comme suit. Tout d'abord, la rotation <Orientation> est appliquée, ce qui déplace le modèle de son système de coordonnées local (x, y, z) vers le côté droit vers le nord. Ensuite, une rotation correspondant à l'interpolation des valeurs <gx:angles> est appliquée à la direction, à l'inclinaison et au roulis du modèle qui se déplace le long de la trajectoire. Si aucun angle n'est spécifié, le cap et l'inclinaison sont déduits du mouvement du modèle.

    Conseil: Si vous ne savez pas exactement comment spécifier l'orientation, omettez l'élément <Orientation> dans <Model> et observez comment Google Earth positionne le modèle lorsqu'il se déplace sur la trajectoire. Si vous remarquez que l'avant du modèle est orienté de côté, modifiez l'élément <heading> dans <Orientation> pour faire pivoter le modèle de sorte qu'il soit orienté vers l'avant. Si le modèle n'est pas correct, essayez de modifier les éléments <tilt> ou <roll>.

<ExtendedData>

Éléments de données personnalisés définis précédemment dans un élément <Schema> du fichier KML.

Il est souvent utile d'ajouter des données étendues associées à chaque heure/position d'une piste. Par exemple, les trajets à vélo peuvent inclure des données sur la fréquence cardiaque, la cadence et la puissance, comme indiqué dans l'article Exemple de suivi avec données étendues. Dans <Schema>, vous définissez un <gx:SimpleArrayField> pour chaque type de données personnalisé. Ensuite, pour chaque type de données, incluez un élément <gx:SimpleArrayData> contenant des éléments <gx:value> qui correspondent à chaque heure/position de la piste. Pour en savoir plus sur l'ajout de champs de données, consultez le chapitre Ajout de données personnalisées du Guide du développeur KML. Dans Google Earth, les données personnalisées sont affichées dans le profil d'élévation du tracé.

Exemple simple

Cet exemple très basique montre comment créer des "tableaux" parallèles de valeurs pour <when> et <gx:coord>. Le nombre de valeurs de temps et de position doit être égal.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2"
 xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">
<Folder>
  <Placemark>
    <gx:Track>
      <when>2010-05-28T02:02:09Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:35Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:44Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:53Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:54Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:55Z</when>
      <when>2010-05-28T02:02:56Z</when>
      <gx:coord>-122.207881 37.371915 156.000000</gx:coord>
      <gx:coord>-122.205712 37.373288 152.000000</gx:coord>
      <gx:coord>-122.204678 37.373939 147.000000</gx:coord>
      <gx:coord>-122.203572 37.374630 142.199997</gx:coord>
      <gx:coord>-122.203451 37.374706 141.800003</gx:coord>
      <gx:coord>-122.203329 37.374780 141.199997</gx:coord>
      <gx:coord>-122.203207 37.374857 140.199997</gx:coord>
    </gx:Track>
  </Placemark>
</Folder>
</kml>

Exemple de suivi avec des données étendues

Dans cet exemple, le type de gras met en évidence les éléments utilisés pour définir et spécifier des données personnalisées pour une sortie à vélo. Les champs de données personnalisés sont nommés en interne "heartrate", "cadence" et "power". L'élément <Schema> définit le nom à afficher pour chaque ensemble de valeurs (Fréquence cardiaque, Cadence et Puissance) et indique le type de données de chaque nouveau champ (le fréquence et le rythme sont de type int et le type est float). Dans Google Earth, ces données personnalisées sont affichées avec le profil d'élévation du tracé.

Cet exemple est une présentation plus réaliste d'un tracé, avec des icônes personnalisées et des styles d'icône et de ligne distincts pour les modes de mise en surbrillance et normal. Notez toutefois que cet exemple ne comprend que sept ensembles de valeurs de données. L'exemple réel inclut des dizaines de milliers de valeurs. (Données fournies par Sean Breder. Ces données ont été recueillies avec un Garmin Edge 705 avec un cardiofréquencemètre et un compteur d'énergie associés.

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2" xmlns:gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2">
  <Document>
    <name>GPS device</name>
    <Snippet>Created Wed Jun 2 15:33:39 2010</Snippet>

    <!-- Normal track style -->
    <LookAt>
      <gx:TimeSpan>
        <begin>2010-05-28T02:02:09Z</begin>
        <end>2010-05-28T02:02:56Z</end>
      </gx:TimeSpan>
      <longitude>-122.205544</longitude>
      <latitude>37.373386</latitude>
      <range>1300.000000</range>
    </LookAt>
    <Style id="track_n">
      <IconStyle>
        <scale>.5</scale>
        <Icon>
          <href>http://earth.google.com/images/kml-icons/track-directional/track-none.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
      <LabelStyle>
        <scale>0</scale>
      </LabelStyle>

    </Style>
    <!-- Highlighted track style -->
    <Style id="track_h">
      <IconStyle>
        <scale>1.2</scale>
        <Icon>
          <href>http://earth.google.com/images/kml-icons/track-directional/track-none.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
    </Style>
    <StyleMap id="track">
      <Pair>
        <key>normal</key>
        <styleUrl>#track_n</styleUrl>
      </Pair>
      <Pair>
        <key>highlight</key>
        <styleUrl>#track_h</styleUrl>
      </Pair>
    </StyleMap>
    <!-- Normal multiTrack style -->
    <Style id="multiTrack_n">
      <IconStyle>
        <Icon>
          <href>http://earth.google.com/images/kml-icons/track-directional/track-0.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
      <LineStyle>
        <color>99ffac59</color>
        <width>6</width>
      </LineStyle>

    </Style>
    <!-- Highlighted multiTrack style -->
    <Style id="multiTrack_h">
      <IconStyle>
        <scale>1.2</scale>
        <Icon>
          <href>http://earth.google.com/images/kml-icons/track-directional/track-0.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
      <LineStyle>
        <color>99ffac59</color>
        <width>8</width>
      </LineStyle>
    </Style>
    <StyleMap id="multiTrack">
      <Pair>
        <key>normal</key>
        <styleUrl>#multiTrack_n</styleUrl>
      </Pair>
      <Pair>
        <key>highlight</key>
        <styleUrl>#multiTrack_h</styleUrl>
      </Pair>
    </StyleMap>
    <!-- Normal waypoint style -->
    <Style id="waypoint_n">
      <IconStyle>
        <Icon>
          <href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pal4/icon61.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
    </Style>
    <!-- Highlighted waypoint style -->
    <Style id="waypoint_h">
      <IconStyle>
        <scale>1.2</scale>
        <Icon>
          <href>http://maps.google.com/mapfiles/kml/pal4/icon61.png</href>
        </Icon>
      </IconStyle>
    </Style>
    <StyleMap id="waypoint">
      <Pair>
        <key>normal</key>
        <styleUrl>#waypoint_n</styleUrl>
      </Pair>
      <Pair>
        <key>highlight</key>
        <styleUrl>#waypoint_h</styleUrl>
      </Pair>
    </StyleMap>
    <Style id="lineStyle">
      <LineStyle>
        <color>99ffac59</color>
        <width>6</width>
      </LineStyle>
    </Style>
    <Schema id="schema">
      <gx:SimpleArrayField name="heartrate" type="int">
        <displayName>Heart Rate</displayName>
      </gx:SimpleArrayField>
      <gx:SimpleArrayField name="cadence" type="int">
        <displayName>Cadence</displayName>
      </gx:SimpleArrayField>
      <gx:SimpleArrayField name="power" type="float">
        <displayName>Power</displayName>
      </gx:SimpleArrayField>
    </Schema>
    <Folder>
      <name>Tracks</name>
      <Placemark>
        <name>2010-05-28T01:16:35.000Z</name>
        <styleUrl>#multiTrack</styleUrl>
        <gx:Track>
          <when>2010-05-28T02:02:09Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:35Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:44Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:53Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:54Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:55Z</when>
          <when>2010-05-28T02:02:56Z</when>
          <gx:coord>-122.207881 37.371915 156.000000</gx:coord>
          <gx:coord>-122.205712 37.373288 152.000000</gx:coord>
          <gx:coord>-122.204678 37.373939 147.000000</gx:coord>
          <gx:coord>-122.203572 37.374630 142.199997</gx:coord>
          <gx:coord>-122.203451 37.374706 141.800003</gx:coord>
          <gx:coord>-122.203329 37.374780 141.199997</gx:coord>
          <gx:coord>-122.203207 37.374857 140.199997</gx:coord>
          <ExtendedData>
            <SchemaData schemaUrl="#schema">
              <gx:SimpleArrayData name="cadence">
                <gx:value>86</gx:value>
                <gx:value>103</gx:value>
                <gx:value>108</gx:value>
                <gx:value>113</gx:value>
                <gx:value>113</gx:value>
                <gx:value>113</gx:value>
                <gx:value>113</gx:value>
              </gx:SimpleArrayData>
              <gx:SimpleArrayData name="heartrate">
                <gx:value>181</gx:value>
                <gx:value>177</gx:value>
                <gx:value>175</gx:value>
                <gx:value>173</gx:value>
                <gx:value>173</gx:value>
                <gx:value>173</gx:value>
                <gx:value>173</gx:value>
              </gx:SimpleArrayData>
              <gx:SimpleArrayData name="power">
                <gx:value>327.0</gx:value>
                <gx:value>177.0</gx:value>
                <gx:value>179.0</gx:value>
                <gx:value>162.0</gx:value>
                <gx:value>166.0</gx:value>
                <gx:value>177.0</gx:value>
                <gx:value>183.0</gx:value>
              </gx:SimpleArrayData>
            </SchemaData>
          </ExtendedData>
        </gx:Track>
      </Placemark>
    </Folder>
  </Document>
</kml>

Extensions

Contient par

<Mettre à jour>

Syntaxe

<Update>
  <targetHref>...</targetHref>    <!-- URL -->
  <Change>...</Change>
  <Create>...</Create>
  <Delete>...</Delete>
</Update>

Description

Spécifie l'ajout, la modification ou la suppression de données KML déjà chargées à l'aide de l'URL spécifiée. <targetHref> désigne le fichier .kml ou .kmz dont les données (dans Google Earth) doivent être modifiées. <Update> est toujours contenu dans un objet NetworkLinkControl. De plus, le fichier contenant la propriété NetworkLinkControl doit avoir été chargé par un lien réseau. Consultez la page "Sujets au format KML" de l'article Mises à jour pour obtenir un exemple détaillé du fonctionnement de cette fonctionnalité.

Éléments spécifiques à mettre à jour

Peut contenir un nombre illimité d'éléments <Change>, <Create> et <Delete>, qui seront traités dans l'ordre.

<targetHref>(obligatoire)
URL qui spécifie le fichier .kml ou .kmz dont les données (dans Google Earth) doivent être modifiées par un élément <Update>. Ce fichier KML doit déjà avoir été chargé via un élément <NetworkLink>. Dans ce fichier, l'élément à modifier doit déjà comporter un attribut id explicite.
<Change>
Modifie les valeurs d'un élément qui a déjà été chargé avec un élément <NetworkLink>. Dans l'élément Change, l'enfant à modifier doit inclure un attribut targetId faisant référence à l'id de l'élément d'origine.
Cette mise à jour peut être considérée comme une "mise à jour creuse" : dans l'élément modifié, seules les valeurs listées dans <Change> sont remplacées ; toutes les autres valeurs restent inchangées. Lorsque la balise <Change> est appliquée à un ensemble de coordonnées, les nouvelles coordonnées remplacent les coordonnées actuelles.
Les enfants de cet élément sont les éléments à modifier, qui sont identifiés par l'attribut targetId.
<Create>
Ajoute de nouveaux éléments à un dossier ou à un document qui a déjà été chargé via un élément <NetworkLink>. L'élément <targetHref> de <Update> spécifie l'URL du fichier .kml ou .kmz qui contenait le dossier ou le document d'origine. Dans ce fichier, un id explicite doit déjà être défini pour le dossier ou le document contenant les nouvelles données. Cet id est référencé comme l'attribut targetId du dossier ou du document dans <Create> contenant l'élément à ajouter.
Une fois qu'un objet a été créé et chargé dans Google Earth, il reprend l'URL du document parent du dossier. Pour effectuer des mises à jour ultérieures sur les objets ajoutés à l'aide de ce mécanisme de mise à jour/création, définissez <targetHref> sur l'URL du document ou du dossier d'origine (pas l'URL du fichier qui a chargé les mises à jour intermédiaires).
<Delete>
Supprime les fonctionnalités d'un élément complexe déjà chargé via un élément <NetworkLink>. L'élément <targetHref> de <Update> spécifie le fichier .kml ou .kmz contenant les données à supprimer. Dans ce fichier, un id explicite doit déjà être défini pour l'élément à supprimer. L'élément <Delete> référence cet id dans l'attribut targetId.
Les éléments enfants pour <Delete>, qui sont les seuls éléments qui peuvent être supprimés, sont Document, Folder, GroundOverlay, Placemark et ScreenOverlay.

Exemple de <Change>

<NetworkLinkControl>
  <Update>
    <targetHref>http://www/~sam/January14Data/Point.kml</targetHref>
    <Change> 
      <Point targetId="point123">
        <coordinates>-95.48,40.43,0</coordinates>
      </Point>
    </Change>
  </Update>
</NetworkLinkControl> 

Exemple de <Create>

Cet exemple crée un repère dans un document précédemment créé dont l'id est "region24". Notez que si vous souhaitez effectuer des mises à jour ultérieures de "placemark891", vous utiliserez toujours http://myserver.com/Point.kml comme <targetHref>.

<Update>
  <targetHref>http://myserver.com/Point.kml</targetHref>
  <Create>
    <Document targetId="region24">
      <Placemark id="placemark891">
        <Point>
          <coordinates>-95.48,40.43,0</coordinates>
        </Point>
      </Placemark>
    </Document>
  </Create> 
</Update>

Exemple de <Delete>

Cet exemple supprime un repère précédemment chargé dans Google Earth. (Ce repère a peut-être été chargé directement par un élément LinkLink avec l'URL spécifiée, ou il a pu être chargé par une mise à jour ultérieure du document d'origine.)

<Update>
  <targetHref>http://www.foo.com/Point.kml</targetHref>
  <Delete>
    <Placemark targetId="pa3556"></Placemark>
  </Delete>
</Update> 

Contient par

<Url>

Remarque:Cet élément a été abandonné dans la version 2.1 du fichier KML et a été remplacé par <Lien>,qui fournit les fonctionnalités supplémentaires de l'outil Régions. La balise <Url> continue de fonctionner dans Google Earth, mais nous vous recommandons d'utiliser la nouvelle balise <Link>.

Utilisez cet élément pour définir l'emplacement du lien vers le fichier KML, pour définir les options d'actualisation des modifications apportées par le serveur et la visionneuse, et pour renseigner une variable afin de renvoyer des informations client utiles au serveur.

Haut de page