Migrer un site avec modifications d'URL

Cet article explique comment modifier les URL des pages de votre site avec le moins de conséquences possible sur son classement dans les résultats de recherche Google. Voici quelques exemples de migrations de site de ce type :

  • Modification de l'URL avec passage du protocole HTTP au protocole HTTPS
  • Modification du nom de domaine (par exemple, passage de example.com à example.net), ou fusion de plusieurs noms de domaine ou noms d'hôte
  • Modification des chemins d'URL : passage de example.com/page.php?id=1 à example.com/widget ou de example.com/page.html à example.com/page.htm

Présentation

  1. Consultez les informations générales concernant les migrations de sites. Renseignez-vous sur ce qui vous attend, ainsi que sur les conséquences pour vos internautes et sur votre classement. Si vous passez du protocole HTTP au protocole HTTPS, consultez ces bonnes pratiques.
  2. Préparez le nouveau site et testez-le minutieusement.
  3. Élaborez un mappage entre les URL actuelles et le nouveau format correspondant.
  4. Entamez la migration du site en configurant le serveur afin qu'il redirige les anciennes URL vers les nouvelles.
  5. Contrôlez le trafic à la fois sur les anciennes et sur les nouvelles URL.

Questions fréquentes sur les migrations de sites avec modification d'URL

  • Dois-je tout déplacer en même temps ou est-il possible d'effectuer la migration par sections ?
    Il est possible d'effectuer le déplacement par sections.
  • Comment puis-je vérifier combien de mes pages ont été indexées ?
    Vérifiez séparément les données de chaque propriété dans la Search Console. Utilisez le rapport État de l'indexation pour avoir un aperçu ou consultez la liste des sitemaps indexés dans le rapport sur les sitemaps pour connaître les URL répertoriées dans votre sitemap.
  • Combien de temps faudra-t-il à Google pour prendre connaissance de la modification de mes URL ?
    La fréquence d'exploration n'est pas fixe ; elle dépend de la taille de votre site et de la vitesse d'exploration possible. La migration est effectuée une URL après l'autre.
  • La redirection vers de nouvelles URL entraîne-t-elle la perte de crédits ?
    Non, les redirections 301 ou 302 n'entraînent pas de baisse du PageRank.

Passer du protocole HTTP au protocole HTTPS

  • Consultez les bonnes pratiques relatives au protocole HTTPS.
  • Assurez-vous d'ajouter la propriété HTTPS à la Search Console. La Search Console traite les protocoles HTTP et HTTPS séparément. Les données de ces propriétés ne sont pas partagées dans la Search Console. Aussi, si vous avez des pages dans les deux protocoles, vous devez avoir des propriétés distinctes dans la Search Console.
  • Voici d'autres questions fréquentes sur le passage du protocole HTTP au protocole HTTPS :

    Questions fréquentes sur la migration HTTP vers HTTPS

    Cette migration vers le protocole HTTPS aura-t-elle un impact sur mon classement ?

    Comme pour toutes les migrations, il est possible que vous constatiez des fluctuations au niveau du classement au cours du processus. Cependant, veillez à prendre connaissance des bonnes pratiques relatives aux pages HTTPS afin d'éviter les pièges spécifiques au protocole HTTPS.

    Les sites HTTPS gagnent quelques places au classement, mais ne vous attendez pas à un changement visible. Google considère le protocole HTTPS comme un signal positif pour son classement. Il ne s'agit toutefois que d'un indicateur parmi tant d'autres. Il revêt moins de poids que l'aspect qualitatif d'un site. Ne vous attendez donc pas à percevoir à court terme des retombées majeures en termes de SEO en passant au HTTPS. À plus long terme, il est possible que Google accorde davantage d'importance à l'optimisation HTTPS.

    Est-il possible de ne migrer que certaines pages vers le protocole HTTPS ?

    Oui, sans problème. Commencez par quelques pages, testez-les, puis poursuivez la migration à votre rythme.

    Si vous effectuez une migration progressive vers le protocole HTTPS et que vous souhaitez éviter une indexation prématurée des URL, nous vous conseillons d'utiliser rel=canonical plutôt que des redirections. Si vous utilisez des redirections, vous ne pourrez pas tester les pages de destination.

    De quel certificat ai-je besoin ?

    Pour la recherche Google, tous les certificats récents acceptés par les navigateurs récents conviennent.

    Pourrai-je voir les mots clés de recherche pour mon site HTTPS ?

    Le protocole HTTPS ne change rien à ce niveau-là. Vous continuerez à voir les requêtes de recherche dans la Search Console.

    Je référence mes sitemaps HTTP dans mon fichier robots.txt. Dois-je le mettre à jour pour inclure mes nouveaux sitemaps HTTPS ?

    Nous recommandons l'utilisation de fichiers robots.txt distincts pour les protocoles HTTP et HTTPS, redirigeant vers des fichiers sitemaps distincts pour les protocoles HTTP et HTTPS. Nous recommandons également de répertorier une URL spécifique dans un seul fichier sitemap.

    Quel sitemap doit mapper la section dans l'essai HTTPS ?

    Vous pouvez créer un sitemap distinct pour la section mise à jour de votre site. Cela vous permettra de suivre plus précisément l'indexation de la section test. Prenez cependant soin de ne pas dupliquer ces URL dans d'autres sitemaps.

    Quelles URL mes sitemaps devraient-ils répertorier en cas de redirections (du protocole HTTP au protocole HTTPS ou inversement) ?

    Répertoriez toutes les URL HTTP dans votre sitemap HTTP et toutes les URL HTTPS dans votre sitemap HTTPS, sans tenir compte des redirections lorsque l'internaute consulte la page. Répertorier les pages dans votre sitemap, sans tenir compte des redirections, aidera les moteurs de recherche à détecter les nouvelles URL plus rapidement.

    Dois-je ajouter d'autres choses en particulier au fichier robots.txt pour la version HTTPS ?

    Non.

    Dois-je accepter le mécanisme HSTS ?

    Le mécanisme HSTS renforce la sécurité, mais complique votre stratégie de restauration. Consultez les bonnes pratiques relatives au protocole HTTPS pour en savoir plus.

    J'utilise un seul sitemap Google Actualités pour l'ensemble de mon site. Que faire si j'effectue la migration de mon site petit à petit ?

    Si vous souhaitez utiliser un sitemap Google Actualités pour la nouvelle section HTTPS, vous devez contacter l'équipe Actualités pour l'informer du changement de protocole. Vous pourrez ensuite envoyer un nouveau sitemap Google Actualités dans votre propriété HTTPS sur la Search Console lors du passage de chaque section de votre site au protocole HTTPS.

    Existe-t-il des recommandations particulières pour le Centre Google Actualités pour les éditeurs en ce qui concerne la migration vers le protocole HTTPS ?

    Le Centre Google Actualités pour les éditeurs gère la migration vers le protocole HTTPS de manière transparente. En général, vous n'avez rien à faire en ce qui concerne Google Actualités, à moins que vous n'utilisiez également des sitemaps Google Actualités. Dans ce cas, contactez l'équipe Google Actualités pour l'informer du changement. Vous pouvez également informer l'équipe des changements de sections : par exemple, si vous passez au protocole HTTPS, vous pouvez préciser que vous déplacez http://example.com/section vers https://example.com/section.

Préparer le nouveau site

Les détails de la préparation du site varient pour chaque migration, mais de manière générale, vous effectuez au moins l'une des actions suivantes :

  • Définissez un nouveau système de gestion de contenu (CMS), puis ajoutez-y du contenu.
  • Transférez les images et les téléchargements (tels que les documents PDF) que vous hébergez actuellement.
    Il est possible que ces éléments reçoivent du trafic provenant de la recherche Google ou de liens, et il est utile d'indiquer leur emplacement aux internautes, ainsi qu'à Googlebot.
  • Pour une migration vers le protocole HTTPS, obtenez les certificats TLS nécessaires et configurez-les sur votre serveur.

Définir un fichier robots.txt pour votre nouveau site

Le fichier robots.txt d'un site détermine les zones qui peuvent être explorées par Googlebot. Assurez-vous que les instructions du fichier robots.txt du nouveau site indiquent correctement les parties pour lesquelles vous souhaitez bloquer l'exploration.

Notez que certains propriétaires de sites bloquent toute exploration pendant la période de développement. Si vous suivez cette stratégie, assurez-vous de savoir à quoi ressemblera le fichier robots.txt lorsque la migration du site débutera. De même, si vous utilisez des instructions noindex pendant le développement, préparez une liste des URL avec des instructions noindex lors du démarrage de la migration du site.

Fournir des codes de réponse d'erreur en cas de contenu supprimé ou fusionné

Assurez-vous que les URL orphelines de l'ancien site qui ne seront pas transférées sur le nouveau affichent bien un code de réponse d'erreur HTTP 404 ou 410. Vous pouvez afficher le code de réponse d'erreur sur l'ancienne URL dans le panneau de configuration de votre nouveau site, ou vous pouvez créer une redirection vers une nouvelle URL et faire en sorte qu'elle affiche le code d'erreur HTTP.

S'assurer que les paramètres de la Search Console sont corrects

La réussite d'une migration de site implique que les paramètres de la Search Console soient corrects et à jour.

Si vous ne l'avez pas encore fait, validez l'ancien site et le nouveau site dans la Search Console. Veillez à valider toutes les variantes de l'ancien et du nouveau site. Par exemple, vous devez valider www.example.com et example.com, et inclure à la fois les variantes HTTPS et HTTP, si vous utilisez des URL HTTPS. Répétez l'opération pour l'ancien et le nouveau sites.

Examiner la validation de la Search Console

Assurez-vous que la validation de Search Console sera toujours effective après la migration du site. Si vous utilisez une méthode de validation différente, notez que les jetons de validation peuvent varier en cas de changement d'URL.

Si vous utilisez la méthode de validation à l'aide d'un fichier HTML pour valider la propriété de votre site dans la Search Console, assurez-vous que votre fichier actuel de validation figure dans la nouvelle version de votre site.

De même, si vous confirmez que vous êtes bien le propriétaire de votre site en incluant un fichier qui référence une balise Meta ou Google Analytics, assurez-vous que la nouvelle copie du système de gestion de contenu inclut également ces éléments. pour consulter nos règles en matière de publicité.

Examiner tous les paramètres configurés dans la Search Console

Si vous aviez modifié certains paramètres de configuration de votre ancien site dans la Search Console, assurez-vous de mettre à jour les paramètres du nouveau site en y appliquant ces modifications. Exemple :

  • Paramètres d'URL : si vous avez configuré vos paramètres d'URL pour contrôler l'exploration ou l'indexation de vos anciennes URL, assurez-vous que ces paramètres s'appliquent également au nouveau site, le cas échéant.
  • Ciblage géographique : si votre ancien site inclut un ciblage géographique explicite, tel qu'un domaine pouvant faire l'objet d'un ciblage géographique ou un domaine de premier niveau spécifique à un pays (comme .co.uk), appliquez le même paramètre au nouveau site si vous souhaitez conserver ce ciblage. Néanmoins, si l'objectif de la migration de site est de contribuer au développement international de votre activité, et que vous ne souhaitez pas associer votre site à un pays ni à une région en particulier, sélectionnez Non défini dans la liste déroulante de la page "Paramètres du site".
  • Vitesse d'exploration : nous vous recommandons de ne pas limiter la vitesse d'exploration de Googlebot pour les anciennes et les nouvelles URL dans la Search Console. Nous vous conseillons également de ne pas configurer de paramètre de vitesse d'exploration. N'envisagez cette configuration que si vous savez que votre site ne peut pas gérer le volume d'exploration de Googlebot. Si vous aviez limité la vitesse d'exploration de votre ancien site par Googlebot, envisagez de supprimer cette limitation. Nous utilisons des algorithmes qui détectent automatiquement qu'une migration de site a été mise en œuvre et nous modifions le comportement d'exploration de Googlebot pour que l'indexation reflète rapidement ce changement.
  • Liens entrants désavoués : si vous avez importé un fichier pour désavouer les liens de votre ancien site, nous vous conseillons de l'importer à nouveau via le compte Search Console du nouveau site.

Nettoyer votre domaine récemment acheté

Si vous placez votre nouveau site sur un domaine récemment acheté, vous devez vous assurer qu'il est exempt d'éventuels problèmes laissés en suspens par son ancien propriétaire. Vérifiez les paramètres suivants :

  • Ancienne action manuelle contre le spam. Nous pouvons être amenés à appliquer des actions manuelles à l'encontre des sites qui ne respectent pas nos consignes aux webmasters, en les rétrogradant dans les résultats de recherche, voire en les en supprimant complètement. Consultez la page "Actions manuelles" de la Search Console pour vérifier si des actions manuelles ont été appliquées au nouveau site, et résolvez tous les problèmes répertoriés avant de remplir une demande de réexamen.
  • URL supprimées : assurez-vous que le précédent propriétaire n'a laissé aucune demande de suppression d'URL en suspens, notamment aucune demande de suppression d'URL sur l'ensemble du site. Par ailleurs, avant d'envoyer une demande de suppression d'URL pour votre contenu, assurez-vous de bien comprendre dans quels cas l'utilisation de l'outil de suppression d'URL est déconseillée.

Utiliser l'analyse d'audience Internet

Pendant la migration d'un site, il est important d'analyser la fréquentation de l'ancien site et du nouveau. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des logiciels d'analyse d'audience Internet. Généralement, la configuration de l'analyse d'audience Internet consiste en un fragment de code JavaScript intégré à vos pages. Les détails du suivi des différents sites varient selon votre logiciel d'analyse de l'audience et de ses paramètres d'enregistrement, de traitement et de filtrage. Vous pouvez demander de l'aide à votre fournisseur de logiciel d'analyse d'audience. De plus, si vous souhaitiez modifier la configuration de votre logiciel d'analyse d'audience, c'est le moment. Si vous utilisez Google Analytics et si vous souhaitez que vos rapports sur le contenu soient clairement séparés, il peut être judicieux de créer un profil pour votre nouveau site.

S'assurer que les ressources sont diffusées dans votre nouveau domaine

Après une migration, Google explorera votre nouveau site plus que d'habitude. Cela est dû au fait que votre site redirige le trafic de l'ancien site vers le nouveau et, par la même occasion, les explorations, qui viennent s'ajouter aux autres. Assurez-vous que votre nouveau site dispose d'une capacité suffisante pour gérer l'augmentation du trafic provenant de Google.

Mettre à jour le marqueur de données

Si vous avez utilisé le marqueur de données pour mapper vos anciennes pages, vous devez refaire le mappage pour votre nouveau site.

Dès que vos pages HTTPS sont prêtes, mettez à jour tous les liens vers l'application servant à ouvrir vos pages Web dans une application lorsqu'elles sont affichées dans les résultats de recherche Google. Mettez à jour ces liens pour renvoyer vers les nouvelles URL HTTPS, car les redirections ne fonctionneront pas. Lorsque les utilisateurs cliqueront sur vos liens dans un navigateur pour mobile, la page s'ouvrira dans le navigateur au lieu de l'application sauf si vous avez mis à jour le comportement de vos liens dans l'application.

Il est important d'établir un mappage entre les URL de votre ancien site et celles de votre nouveau site. Cette section décrit plusieurs méthodes générales auxquelles vous pouvez avoir recours pour évaluer correctement les URL de vos deux sites et faciliter leur mappage. Le mappage à mettre en œuvre varie en fonction de l'infrastructure actuelle de votre site Web et des informations relatives à la migration du site.

Préparer le mappage des URL

Il est important d'établir un mappage entre les URL de votre ancien site et celles de votre nouveau site. Cette section décrit plusieurs méthodes générales auxquelles vous pouvez avoir recours pour évaluer correctement les URL de vos deux sites et faciliter leur mappage. Le mappage à mettre en œuvre varie en fonction de l'infrastructure actuelle de votre site Web et des informations relatives à la migration du site.

1. Déterminer vos URL actuelles

Dans les cas les plus simples de migration de site, il n'est pas nécessaire de générer une liste de vos URL actuelles. Par exemple, vous pouvez utiliser une redirection côté serveur à caractère générique si vous modifiez seulement l'hôte de votre site (par exemple, si vous passez de example.com à example.net).

Pour les migrations de sites plus complexes, vous devez générer une liste des anciennes URL et les mapper avec leur nouvelle destination. La marche à suivre pour obtenir une liste des anciennes URL dépend de la configuration actuelle de votre site Web, mais voici quelques conseils pratiques :

  • Commencez par vos URL importantes. Pour les identifier, procédez comme suit :
    • Consultez vos sitemaps, car il est probable que vos URL les plus importantes aient été consignées dans la Search Console de cette manière.
    • Vérifiez dans vos journaux de serveur ou dans votre logiciel d'analyse quelles sont les URL au trafic le plus élevé.
    • En utilisant la fonctionnalité Liens vers votre site de la Search Console, recherchez les pages qui présentent des liens internes et externes.
  • Utilisez votre système de gestion de contenu. Il permet en général d'accéder facilement à la liste de toutes les URL qui hébergent du contenu.
  • Vérifiez les journaux de votre serveur pour identifier les URL consultées au moins une fois récemment. Choisissez une période pertinente pour votre site, en gardant à l'esprit le phénomène de variation saisonnière du trafic.
  • Incluez les images et les vidéos. Assurez-vous d'inclure dans les plans de migration de votre site les URL de votre contenu intégré : fichiers vidéo, image, JavaScript et CSS. Ces URL doivent être déplacées comme tout le contenu de votre site Web.

2. Mapper les anciennes URL avec les nouvelles

Une fois en possession de la liste des anciennes URL, décidez quelles redirections y appliquer. La façon de stocker ce mappage dépend de vos serveurs et de la migration du site. Vous pouvez utiliser une base de données ou configurer des règles de réécriture d'URL sur votre système pour couvrir les formats de redirection courants.

3. Mettre à jour tous les détails des URL

Une fois que tous vos mappages d'URL sont définis, il vous reste trois étapes à suivre pour les préparer au déplacement.

  1. Mettre à jour les annotations dans l'entrée du code HTML ou des sitemaps pour chaque page :
    1. Chaque URL de destination doit contenir une balise LINK rel="canonical" qui s'auto-référence.
    2. Si le site que vous avez migré contient des pages multilingues ou multinationales pour lesquelles vous avez recours à des annotations rel-alternate-hreflang, veillez à les mettre à jour afin qu'elles utilisent les nouvelles URL.
    3. Si le site que vous avez migré dispose d'un équivalent mobile, veillez à mettre à jour les annotations rel-alternate-media en conséquence. Lisez nos consignes relatives aux sites pour smartphone.
  2. Mettre à jour les liens internes
    Modifiez les liens internes sur le nouveau site, depuis les anciennes URL vers les nouvelles. Vous pouvez utiliser le mappage généré auparavant afin d'identifier et de mettre à jour plus facilement les liens nécessaires.
  3. Créer et enregistrer des sitemaps et des listes de liens
    Enregistrez les listes suivantes pour la migration finale :
    • Un fichier sitemap contenant les nouvelles URL dans le mappage
    • Un fichier sitemap contenant les anciennes URL dans le mappage
    • Une liste des sites qui renvoient vers votre contenu actuel

    En savoir plus sur les sitemaps

4. Préparer les redirections 301

Une fois que votre mappage et votre nouveau site sont prêts, l'étape suivante consiste à définir des redirections HTTP 301 sur votre serveur, depuis les anciennes URL vers les nouvelles, comme vous l'avez indiqué dans votre mappage.

Tenez compte des informations suivantes :

  • Utilisez des redirections HTTP 301. Bien que Googlebot accepte plusieurs types de redirections, nous vous recommandons d'utiliser des redirections HTTP 301 si cela est possible.
  • Évitez les redirections en chaîne. Bien que Googlebot et les navigateurs puissent suivre une "chaîne" de redirections multiples de type Page 1 > Page 2 > Page 3, nous recommandons de rediriger vers la destination finale. Si cela s'avère impossible, utilisez un nombre limité de redirections dans la chaîne, idéalement pas plus de 3, et au pire des cas moins de 5. Les redirections en chaîne augmentent le temps de réponse pour les internautes et tous les navigateurs n'acceptent pas les longues redirections en chaîne.
  • Testez les redirections. Vous pouvez utiliser l'outil d'inspection d'URL pour tester des URL individuelles, ou encore des scripts ou des outils de ligne de commande pour vérifier un grand nombre d'URL.

Lancer la migration du site

Une fois que le mappage d'URL est correct et que les redirections fonctionnent, la migration de votre site peut commencer.

  1. Décidez si vous allez migrer votre site en une seule fois ou section par section :
    • Sites de moyenne ou de petite taille : nous vous recommandons de déplacer toutes les URL de votre site simultanément au lieu de les déplacer une par une. Cela permet aux internautes de mieux interagir avec le nouveau site, et à nos algorithmes de détecter la migration du site et de mettre à jour notre index plus rapidement.
    • Sites volumineux : vous pouvez choisir de les déplacer section après section. Cela facilite et accélère le contrôle, la détection et la résolution des problèmes.
  2. Mettez à jour vos fichiers robots.txt :
    • Sur l'ancien site, supprimez toutes les instructions robots.txt. Cela permet à Googlebot de détecter toutes les redirections vers le nouveau site et de mettre à jour notre index.
    • Sur le nouveau site, assurez-vous que le fichier robots.txt autorise toute exploration. Cela comprend l'exploration des images, des fichiers CSS, du code JavaScript et d'autres éléments de page, à l'exception des URL que vous êtes certain de vouloir exclure de l'exploration.
  3. [Déplacements autres que les migrations vers HTTPS] Envoyez une demande de changement d'adresse pour l'ancien site dans la Search Console. N'envoyez pas de demande de changement d'adresse si vous passez uniquement du protocole HTTP au protocole HTTPS.
  4. Configurez l'ancien site Web pour qu'il redirige les internautes et Googlebot vers le nouveau site, en fonction du mappage d'URL.
  5. À partir de l'ancien site, envoyez les deux sitemaps que vous avez créés auparavant, et qui contiennent les anciennes et les nouvelles URL. En plus de simplifier la migration du site, cela aide nos robots d'exploration à détecter les redirections entre les anciennes et les nouvelles URL.
  6. Conservez les redirections aussi longtemps que possible, voire indéfiniment. En revanche, les redirections étant lentes pour les internautes, essayez de mettre à jour vos propres liens et tous les liens à volume élevé provenant d'autres sites Web pour renvoyer vers les nouvelles URL.

Lors de la migration du site, le temps nécessaire à l'identification et au traitement de toutes les URL par Googlebot, ainsi que par nos systèmes dépend de la rapidité de vos serveurs et du nombre d'URL concernées. En règle générale, quelques semaines peuvent être nécessaires à la migration de la majorité des pages d'un site de taille moyenne. Le processus peut être plus long pour les sites de plus grande envergure. La vitesse à laquelle Googlebot et nos systèmes détectent et traitent les URL migrées dépendent du nombre d'URL et de la vitesse du serveur.

Une fois la migration du site lancée, essayez de mettre à jour immédiatement autant de liens entrants que possible, afin d'améliorer l'expérience utilisateur et de réduire la charge de votre serveur. Voici quelques exemples :

  • Liens externes : prenez la liste enregistrée des sites avec des liens vers votre contenu actuel et essayez de contacter leur propriétaire pour leur demander de mettre à jour leurs liens vers votre nouveau site. Priorisez le nombre de visites entrantes pour chaque lien.
  • Les liens de profils comme ceux de Facebook, Twitter et LinkedIn.
  • Les campagnes publicitaires qui redirigent vers les nouvelles pages de destination.

Contrôler le trafic à l'aide de la Search Console

De nombreuses fonctionnalités de la Search Console vous permettent de contrôler la migration d'un site, parmi lesquelles :

  • Sitemaps : envoyez les deux sitemaps que vous avez enregistrés lors du mappage. Au départ, le sitemap contenant les nouvelles URL n'aura aucune page indexée, contrairement à celui contenant les anciennes URL, qui en aura un grand nombre. Au fil du temps, le nombre de pages indexées du sitemap contenant les anciennes URL tombera à zéro, et vous constaterez une hausse équivalente de l'indexation des nouvelles URL.
  • Rapport de couverture de l'index : les graphiques illustrent la migration du site. Ils affichent une baisse du nombre d'URL indexées pour l'ancien site et une augmentation de l'indexation pour le nouveau. Vérifiez régulièrement l'absence d'erreurs d'exploration inattendues.
  • Requêtes de recherche : au fur et à mesure de l'indexation et du classement des pages du nouveau site, les rapports "Requêtes de recherche" commencent à afficher les URL du nouveau site qui obtiennent des impressions et des clics dans la recherche Google.

Contrôler le trafic à l'aide d'autres outils

Gardez un œil sur vos journaux d'erreurs et d'accès au serveur. Prêtez une attention particulière à l'exploration par Googlebot, aux URL qui afficheraient de manière inattendue des codes d'état d'erreur HTTP et au trafic standard des internautes.

Si vous avez installé un logiciel d'analyse d'audience Internet sur votre site ou si votre CMS fournit des données analytiques, nous vous recommandons également d'examiner le trafic de cette façon afin de suivre son évolution entre l'ancien site et le nouveau. Google Analytics permet notamment la création de rapports en temps réel. C'est une fonctionnalité très pratique, à utiliser pendant la phase initiale de migration du site. Attendez-vous à constater une chute du trafic sur l'ancien site et une augmentation sur le nouveau.

Résolution des problèmes lors de la migration d'un site

Cette section présente les erreurs fréquemment commises lors de la migration d'un site avec des changements d'URL (y compris lors du passage du protocole HTTP à HTTPS). Ces erreurs peuvent empêcher l'indexation complète de votre nouveau site.

Erreurs fréquentes

Blocs noindex ou robots.txt

N'oubliez pas de supprimer les blocs noindex ou robots.txt qui n'étaient nécessaires que pour la migration.

Ne pas fournir de fichier robots.txt sur votre site ne pose aucun problème. Toutefois, veillez à renvoyer rapidement une erreur 404 appropriée si ce fichier est demandé, mais qu'il n'est pas disponible.

Tests à effectuer :

  • Examinez le fichier robots.txt sur votre site HTTPS et évaluez si des modifications sont nécessaires ou non.
  • Utilisez l'outil d'inspection d'URL pour toutes les pages qui ne semblent pas être explorées par Google dans le nouveau site.

Redirections incorrectes

Vérifiez vos redirections de l'ancien site vers le nouveau. Il est fréquent d'observer des redirections vers des URL incorrectes (qui n'existent plus) sur le nouveau site.

Autres erreurs d'exploration

Examinez le rapport de couverture de l'index pour déterminer si votre nouveau site a fait l'objet d'un pic d'erreurs lors des événements de migration.

Charge de l'hôte insuffisante

Après une migration, Google explorera votre nouveau site plus que d'habitude. Cela est dû au fait que votre site redirige le trafic de l'ancien site vers le nouveau et, par la même occasion, les explorations, qui viennent s'ajouter aux autres. Assurez-vous que votre site dispose d'une capacité suffisante pour gérer l'augmentation du trafic provenant de Google.

Si vous ouvrez vos pages Web dans votre application, mettez à jour les liens vers celle-ci en spécifiant les nouvelles URL avant de mettre en œuvre les redirections des anciennes pages vers les nouvelles. Dans le cas contraire, dans les résultats de recherche, Google redirigera les utilisateurs vers le site Web dans le navigateur au lieu de conseiller l'utilisation de l'application pour ouvrir les nouvelles URL.

Sitemaps non mis à jour

Assurez-vous que vos sitemaps sont tous mis à jour avec les nouvelles URL.

Marqueur de données non mis à jour

Si vous avez utilisé le marqueur de données pour mapper vos anciennes pages, vous devez répéter cette opération pour le nouveau site.